AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Venez vous inscrire à l'event ICI. Vous pouvez aussi laisser un gentil mot sur notre fiche PRD ICI et n'oubliez pas de voter les amours !

Partagez | 
 

 See you at Chicago ! [Pv Yelena]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar

MessageSujet: See you at Chicago ! [Pv Yelena]   Ven 13 Sep - 9:45






Voilà quelques décennies que je vivais à Chicago. J'aimais beaucoup cette ville qui était de loin l'une des plus pratiques avec New York pour un vampire. On pouvait y vivre et surtout s'y nourrir en toute discrétion. C'était l'apanage des grandes villes. J'y avais vécu de belles années. Je m'étais au final fait un tissu de relations assez sympathique et surtout très serviable (ça en jetait toujours de révéler que l'on était un vampire presque aussi ancien que les Volturis ou que les Romanian.).


Toutefois depuis quelque temps les choses devenaient bizarres. Un de mes amis, Tobby m'a un jour sorti que je devrais franchement me faire plus discrète au lieu de semer les cadavres partout sans même chercher à les dissimuler. Je ne comprenais pas ce qu'il racontait, cela faisait bien longtemps que je ne tuais plus mes proies, sauf exceptions en cas de transes ou d'ivresse... Oui je l'admets, parfois à Chicago je croque la vie un peu trop à pleine dents. Peut être que j'avais oublié quelques soirées bien arrosées... Aucune idée...


Quoi qu'il en soit Tobby avait raison, si l'on venait à trouver ma trace, j'avais du mouron à me faire et plus vite je partirai, mieux ce sera. J'étais partie quelques jours à Las Vegas où j'avais suivi la trace d'un vampire qui racontait à qui voulait l'entendre qu'un affrontement venait d'avoir lieu entre les Volturi et un clan appelé les Cullen. Cela m'intéressait beaucoup. Qu'avaient-ils bien pu faire à Aro pour qu'il les laisse partir comme ça sans même disséminer leur clan ? Ce n'était pas normal et surtout pas très habituel d'Aro. Lorsqu'il voulait la destruction d'un clan, souvent pour en recueillir les trésors et les mettre à son service, il ne lésine pas dans les détails, les pseudos preuves et témoins. Plus que tout, il ne partait pas sans avoir totalement anéanti ce clan. Puisque je devais partir pour quelques temps, j'irai voir dans ce trou paumé de Forkes ce qu'il en est réellement.


Ainsi je faisais mes valises lorsque l'on frappa à ma porte. Après un sourire j'allais l'ouvrir et me retrouvais... avec quelqu'un qui m'était très familier...


- Yelena Vasilova... Mais que fais-tu à Chicago ?


Je m’apprêtais à aller la saluer lorsque je vis sur ses lèvres un rictus haineux que je ne connaissais que trop bien pour l'avoir vu à plusieurs reprises durant la guerre lorsqu'on servait pour le compte des russes et des alliés en tant qu'espionnes. Quelque chose n'allait pas et connaissant Yelena je saurai très vite ce que c'est...










Revenir en haut Aller en bas
Yelena Vasilova
❝ I'M THE NICE KILLER
avatar
» MESSAGES : 710
» WHERE ARE YOU ? : Russia
» POWER : Probabilité accelérée
» RPG AGE : 2500 ans.
» JOB : Tueuse à gage.
» WHO ? : Mila Kunis
» MULTI COMPTES : Athenodora Volturi & Tanaissa Rossi
“Whatever you do will be insignificant, but it is very important that you do it.” ― Mahatma Gandhi

Ϟ INSIDE OUT & UPSIDE DOWN Ϟ
“RACE: ― Vampire
“NOTEBOOK:
“RELATIONSHIPS:

MessageSujet: Re: See you at Chicago ! [Pv Yelena]   Mer 25 Sep - 11:47

CHICAGO - SEPTEMBRE.
Alors que l'aube se levait sur la belle ville de Chicago, je me préparais minutieusement dans mon appartement. Depuis mon dressing, je pouvais apercevoir le ciel qui s'éclaircissait à chaque minute passée. Je m'habillai d'une simple robe longue. Elle était de couleur foncée et avait une teinte matte. Elle sublimait parfaitement ma peau qui était d'une blancheur écarlate. Si je n'enfilais pas de sous-vêtements par-dessous, son tissus épouserait mes formes à la perfection. Et ce que j'allais faire. Je me contemplai une dernière fois dans le grand miroir qui se trouvait devant moi. Ma chevelure foncée ondulait soyeusement jusqu'au milieu de mon dos tandis que des mèches se posaient joliment sur mes épaules. A mes pieds, de ballerines souples en soie beige me faisaient office de chaussures. Il était vrai que ma toilette paraissait légèrement trop estivale pour la saison. Mais qu'importe, les tenues inappropriées étaient chose courante dans cette grande métropole.

Ou mais rendais-je ainsi ? Voir une vieille amie. Une amie qui je pensais encore hier avoir perdu depuis longtemps. Elena. Je l'avais aperçue hier alors qu'elle vaquait à ses occupations dans le centre-ville de Chicago. Je l'avais d'abord mépris avec Maria, cette nouvelle-née que j'avais recueillie il y a quelques temps. Mais cette dernière avait émis le souhait d'aller s'établir à Forks, une décision que je trouvais stupide. En observant bien la jeune femme, je remarquai les différences flagrantes qui résidaient entre elle et ma nouvelle protégée. Ces caractéristiques de son visage, je les connaissais par coeur. Cette femme, je l'avais connu dans les moindres détails, il y a déjà un certain temps. Elena. Non. Ce n'était pas possible. Je passai par des sentiments divers. La colère, la rancoeur, le soulagement, l'incrédulité... Je ne savais évidemment pas de quelle manière réagir. Agir dans l'immédiat n'était bien entendu pas l'idéal. Je le suivi de loin alors qu'elle se rendait à son appartement. Je l'observai encore quelques instants, la regardant vivre sa vie comme si de rien n'était. Comme si elle n'avait pas abandonné une de ses amies les plus proches sans mot dire il y a bientôt cinquante ans.

J'étais rentrée chez moi avant qu'elle ne puisse se sentir observée. J'en avais longuement parlé avec Olja, ma compagne. On avait conclu que j'irais la visiter là où elle résidait le plus rapidement possible afin de discuter calmement avec elle. Pour le coup, je n'étais par certaine de pouvoir gardée mon sang-froid. Mais je supposai qu'une foi encore, ma hantise des conflits me permettrait de garder mon calme. J'étais donc là, au devant de son immeuble, vêtue de ma belle robe et de mes délicates ballerines. Cette tenue ne devait rien au hasard. C'est elle-même qui m'avait offert cette robe et les chaussures de danseuse lui rappeleraient probablement les longues heures que j'avais utilisées à lui apprendre la danse classique. Oui, j'aimais jouer dans la théâtralité mais que diable, je voulais qu'elle culpabilise !

La sécurité de l'immeuble, je la franchis sans difficulté aucune. Il me suffit d'un coup d'oeil sur les boîtes aux lettres pour trouver quel appartement elle habitait. Je ne m'embêtai pas à prendre l'ascenseur, préférant monter quatre à quatre les escaliers. J'étais devant sa porte. Je respirai un grand coup bien que je n'en avais pas besoin. Et je toquai. Les secondes qui séparèrent cet instant de celui où elle ouvrit la porte me semblèrent interminables. Et enfin elle vint. Lorsque je l'aperçu, je ne pu empêcher mon visage d'afficher un rictus de haine. Si je ne me mettais pas facilement en colère, je ne pardonnais pas la non-loyauté. Je ne savais même pas comment j'avais pu m'attacher ne serait-ce qu'un temps soit peu à cette fille qui visiblement n'avait pas de coeur. Elle prononça mon nom, comme si de rien n'était. Elle m'avait reconnue. Bien sûr qu'elle m'avait reconnue suis-je bête. Je tentai de faire disparaître mon rictus mais lorsque je m'adressai enfin à elle après l'avoir longuement contemplée, je ne pu m'empêcher d'être sarcastique.

«Hmm je vois que tu connais encore mon nom, bien. Après tout, ce n'est pas comme si tu m'avais oubliée et effacé de ta vie radicalement. J'en étais presque venue à penser que j'avais tout imaginé, que j'étais vraiment devenue trop vieille.» Bon, j'étais peut-être un tantinet trop sarcastique. Juste un peu. « Ce que je fais à Chicago ? Et bien j'y vis depuis une vingtaine d'année déjà. Et toi, que fais-tu ici ?  » Mon ton était toujours légèrement agressif. Je la défiais de ma voix. Je ne savais pas trop que lui dire de plus. Je n'avais pas réfléchi assez longtemps au petit discours que je pourrais lui servir.

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

Stars can't shine without darkness
"And I never know quite what to say when you're upset, and it tears me apart that I can't always help you. Just know that I'm always here for you and if you ever fall, I'll be here to catch you, and if you ever feel lonely at four in the morning, I'll be here to talk to you. Know that I'm aware of all your pain, and all the sadness you have, and that I'm willing to help you carry it. Just know that I love you, and that it rips my heart apart to know you're not happy all the time."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar

MessageSujet: Re: See you at Chicago ! [Pv Yelena]   Jeu 7 Nov - 16:39

Elena Petrova a écrit:
Esmée A. Cullen a écrit:







Aie... Je l'avais contrariée... Néanmoins je m'en doutais en un sens que partir comme ça n'irait qu'un temps. Surtout avec quelqu'un comme Yelena. La jeune femme n'aimait pas vraiment qu'on se fiche d'elle et elle avait bien raison. En un sens je la comprenais... Je posais alors mon petit sac de voyage avec ma valise. Je ne comptait pas cacher que je m'en allais et encore moins face à une Yelena agressive. J'avais pu la voir à l'oeuve et je savais combien elle pouvait être dangereuse surtout quand elle était contrariée. Je m'assis alors sur une chaise, autour de la table près de laquelle mes bagages se trouvaient et l'invita d'un geste à s'asseoir. Je n'allais quand même pas m'en aller comme ça et la planter là... Quoi qu'à y réfléchir... Je l'avais déjà fait une fois à quelqu'un ce coup là. Bon je ne m'étais pas sentie très bien après mais sur le moment j'en avais beaucoup rigolé. Oui ben je peux être bête des fois !

Après qu'elle se soit assise et que j'ai refermé la porte derrière elle, je l'examinais tranquillement. Elle n'avait pas changé d'un poil et il lui semblait que c'était hier qu'elles jouaient aux espionnes ensemble. Elle lui sourit lorsqu'elle lui demanda ce qu'elle faisait ici.


- Je ne connais rien de mieux que les grandes villes pour y vivre incognito et faire nos trucs de vampire tranquilles sans attirer l'attention sur nous. Et puis Chicago est une ville où j'ai toujours rêvé d'aller mais je dois partir, ça devient dangereux pour moi ici.



Pas besoin de préciser pourquoi. Yelena connaissait tout de moi. Je ne lui avais jamais rien caché de mon histoire lorsque la guerre s'est finalement achevée et qu'on allait repartir chacune de son côté. Je me doutais qu'elle allait me demander ce qu'il se passait. Je ne présageais pas qu'elle serait inquiète pour moi, je sentais trop d'animosité encore en elle pour avoir une once de compassion pour moi. Néanmoins je sais qu'elle comprendra tout comme elle a compris au fond d'elle pourquoi j'étais partie. Même si elle m'en veut toujours.


En tout cas, je sentais que cette conversation allait durer assez longtemps.

- Puis-je t'offrir un raffraichissement ou du café, un thé ?














Revenir en haut Aller en bas
Yelena Vasilova
❝ I'M THE NICE KILLER
avatar
» MESSAGES : 710
» WHERE ARE YOU ? : Russia
» POWER : Probabilité accelérée
» RPG AGE : 2500 ans.
» JOB : Tueuse à gage.
» WHO ? : Mila Kunis
» MULTI COMPTES : Athenodora Volturi & Tanaissa Rossi
“Whatever you do will be insignificant, but it is very important that you do it.” ― Mahatma Gandhi

Ϟ INSIDE OUT & UPSIDE DOWN Ϟ
“RACE: ― Vampire
“NOTEBOOK:
“RELATIONSHIPS:

MessageSujet: Re: See you at Chicago ! [Pv Yelena]   Sam 7 Déc - 23:22

Elena n'était pas stupide. Elle comprit directement que j'étais contrariée. En fait, même un idiot l'aurait compris. Il eut fallu vraiment être débile ou avoir un problème de communication pour ne pas se rendre compte de l'agressivité qui résidait dans ma voix. Je vis à son visage qu'elle savait qu'elle devrait s'expliquer et qu'elle ne pourrait pas partir de sitôt. Elle soupira légèrement et alla s'asseoir à une petite table qui se trouvait près de ses bagages. D'un geste, elle m'invita à venir m'asseoir auprès d'elle. Bien que je restai là encore un petit moment à l'observer avec froideur, je ne me fis pas prier. Je la rejoint et évitai de la regarder directement. J'avais suivi son petit rituel du "je te fais rentrer avant de te répondre". On se serait cru dans un film. Elle m'expliqua ce qu'elle faisait dans ma ville de résidence, Chicago. Mais elle ne m'apprit pas depuis combien de temps elle y habitait. Quoique le fait que cette ville commençait à devenir dangereuse pour elle signifiait probablement qu'elle y était depuis un certain temps. A moins qu'elle ne se soit attirée des ennuis à peine arrivée. Je ne comprenais vraiment pas quel genre de problème elle pouvait bien avoir. Je vivais moi-même ici depuis une vingtaine d'année et je n'avais jamais été confrontée à aucun problème quel qu'il soit. Qu'avait-elle à toujours devoir fuir ?

Peut-être était-elle tout simplement instable ? Pourtant ce n'est pas l'impression qu'elle m'avait donné lorsque nous étions amies. Peut-être cachait-elle tout simplement un secret ? Elle me parlait comme si je devais comprendre ce qu'elle voulait me signifier. Comme si je savais de quels ennuis elle parlait. « Oui, bien sûr que je connais l'attrait des grandes villes pour notre espèce », lui dis-je. « Mais je ne comprend pas, quel type d'ennui peux-tu bien avoir ici ? Justement, les villes sont l'endroit rêvé pour nous. Je n'y ai jamais rencontré aucun problème. Pourquoi dois-tu encore fuir ? C'est un peu comme si l'histoire se répétait. », ajoutai-je d'un trait.

Elena semble comprendre que nous resterions ici à parler pendant un certain temps. Et elle eu l'air de s'y résigner. Elle me proposera un rafraîchissement. Des boissons humaines ? Bon d'accord, avec l'âge, nos palets avaient su apprivoiser le gout de la nourriture humaine mais ce n'était tout de même pas dans mes habitudes de m'abreuver de boissons humaines pour me "rafraîchir".  « Tu n'aurais pas plutôt une poche de sang ? », lui dis-je en rigolant. Sa proposition m'avait semblé absolument absurde. Quoi qu'il en soit, je m'étais entièrement rassasiée juste avant de venir, désirant être un maximum de mes capacités. Quelle idiote viendrait rendre visite à son amie déchue, sachant qu'un affrontement reste à prévoir, sans être remplie de toute l'énergie possible ? Quoi qu'il en soit, le fait que j'aie rigolé avait légèrement apaisé l'atmosphère. Je la regardai enfin directement dans les yeux.

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

Stars can't shine without darkness
"And I never know quite what to say when you're upset, and it tears me apart that I can't always help you. Just know that I'm always here for you and if you ever fall, I'll be here to catch you, and if you ever feel lonely at four in the morning, I'll be here to talk to you. Know that I'm aware of all your pain, and all the sadness you have, and that I'm willing to help you carry it. Just know that I love you, and that it rips my heart apart to know you're not happy all the time."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: See you at Chicago ! [Pv Yelena]   

Revenir en haut Aller en bas
 

See you at Chicago ! [Pv Yelena]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Le consulat Général d'Haiti à Chicago présente...
» Échange Chicago - St-Louis
» CHICAGO - Forum RPG
» Un haitien a l'honneur à Chicago
» Échange Chicago - Buffalo

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
⚔ A THOUSAND YEARS ― TWILIGHT RPG ⚔ :: 


— (HJ) WHEN YOU'RE JUST A BEGINNER YOU HAVE TO DO A LOT OF STUFF;
 :: ⚔ THERE IS NO HOPE HERE ⚔ :: † Saison 2 †
-