AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Venez vous inscrire à l'event ICI. Vous pouvez aussi laisser un gentil mot sur notre fiche PRD ICI et n'oubliez pas de voter les amours !

Partagez | 
 

 Hitokiri Battosai

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar

MessageSujet: Hitokiri Battosai    Ven 11 Oct - 21:09


   
FEAT  -  Sato Takeru
Kenshin Himura
   

   

Je suis né durant l'hiver la fin de l'ère Edo en 1849 dans la compagne japonaise, je ne sais pas exactement. Je n'ai pas vraiment de souvenir de mes parents, surement à cause du fait qu'ils sont décédés alors que j'étais assez jeune, victime surement d'une épidémie de cholera. Mes premiers vrai souvenirs, ceux qui ne sont pas flou, sont ceux d'un groupe de marchant d'homme, avec qui je partageais pour un temps ma vie. Ils achetaient les jeunes filles ou jeunes garçons des paysans qui étaient oblige de ventre leurs enfants afin de pourvoir acheter de la nourriture pour survivre ou pour rembourser une dette. A cette époque-là j'avais 6 ans, j'étais vraiment un petit garçon comme tous ceux de mon âge, sans aucune particularité. Mais tout changea quand notre groupe fut attaque par des bandits, un soir de pleine lune. Ils ne firent aucune distinction entre femme, enfant, homme, ils tuèrent sans retenues. J'ai voulus prendre un sabre que j'avais trouvé mais l'une des jeunes filles m'attrapa par le bras et me cacha derrière elle, je fus très rapidement dissimule par les autres jeunes filles. Elles croyaient qu'elles devaient me protéger de leur corps, afin que j'aie une chance de survivre, comme j'étais le plus jeune. Alors que l'un des bandits transperça la gorge de l'une des trois jeunes filles, que j'avais rencontré la veille, la dernière personne qui me protégea, me fit face, tout en jetant le corps sans vie, et s'approcha de moi, bien décidé à terminer son travail.
Je ne savais pas vraiment quoi faire, je ramassais un vieux sabre tout rouille, et je le brandis devant moi, puis fonça sur mon adversaire, faisant des mouvements avec le sabre. Le bandit me désarma très facilement, même si j'avais réussi à le blesser légèrement. J'attends patiemment que le bandit fini son travail, mais quand j'ouvre les yeux, je remarque qu'un sabre vient de transpercer sa poitrine. Alors que celui-ci tombe lentement par terre, je vois apparaître celui qui va me prendre sous son aile durant plusieurs années. Il s'appelait Seijuro Hiko et c'était l'hériter de l'école Hiten Mitsurugi. Sans même m'adresser la parole, il s'éloigne et me laisse seul.
Je reste pendant un moment seul sans bouger, puis je me décidai d'enterrer les morts afin qu'ils ne fassent pas dévorer par les animaux. Cela me prends tout le reste de la nuit et une bonne journée, ne faisant pas de différence entre les membres du groupe de marchant et les bandits, de toute manière, une fois morts, ils sont tous pareille.
Alors que je terminais de faire rouler une pierre sur la tombe d'une des trois jeunes filles qui m'avaient protégé, je revis l'homme qui m'avait sauvé la vie. Celui-ci parus étonné par le fait que j'avais enterré tous les morts de la veille, il s'approcha de moi et me demanda la raison pourquoi ces trois tombes devant lesquels on était, avait droit à des pierres. Je lui donnais la raison.
Apres quelques moments de silence, d'une voix douce :

- Quel est ton nom petit?

Tout en regardant les tombes, je lui réponds :

- Shinta.

Tout en posant sa main sur mon épaule, il me dit d'une voix douce :

- Un nom tendre, trop pour un guerrier, dorénavant tu t'appelleras Kenshin. Je t'apprendrai tout ce que je sais et je te donnerai mon héritage.

Alors que je me répétais mon nouveau nom, il m'entraina a sa suite et pendant presque 7 ans, il m'enseigna tout son savoir, ainsi que les techniques de l'école Hiten Mitsurugi. C'est ainsi que je devins son disciple. Son enseignement était dur mais cela ne me dérangeait nullement car la vie n'avait jamais été facile pour moi. Apparemment, j'étais assez doué dans le maniement du sabre, ainsi dans l'art de forgement du sabre. Les années se sont écoulées doucement, auprès de Seijuro, que je considérais comme un père.
Mais quand j'eu douze ans, j'ai exécuté parfaitement la technique du Dragon à Neuf Tête que Seijuro m'avait appris quelques temps au paravent, au point que je suis arrivé a le blesser. C'était la première fois que j'y parvenais avec cette technique et ce n'était pas facile, puisqu'elle était celle que mon maitre maîtrisait le mieux. J'étais fière d'y être parvenu, c'était ma façon de lui rendre hommage. Le soir, j'ai bu mon premier saké en compagnie de celui que je considérais comme un père. Alors que la nuit tombait, seijuro m'interdit l'entrée de la cabane que nous partageons et d'une voix froide que je ne lui connaissais pas, il me dit :

- Ce soir, tu dormiras dehors. Demain, à l'aube, on s'affrontera et à la fin de celui-ci, nous verrons si tu es digne d'être mon hériter!

Je le regardais avec étonnement, n'étant pas du tout habitue à ce genre d'habitude avec lui, j'allais dire quelque chose, qu'il se retournant et avant de rentre dans la cabane; il dit d'une voix toujours aussi froide :

- Essaye de réfléchir a un moyen de battre mon Dragon à Neuf Tête et si tu ne trouves pas la réponse, alors je prendrais ta vie, comme j'aurai du la prendre, il y a sept ans.

Et disparus sous la couverture qui faisait office de porte. Je restais sans bouger pendant quelques minutes, avant d'aller trouver un abri pour la nuit. Je ne dormis pas beaucoup cette nuit, réfléchissant a un moyen de contre sa technique autre par la même technique.
L'aube se levé doucement, Seijuro m'attends devant la cabane, dès qu'il m'aperçoit, il prend son sabre et va se positionnement. Tout en me fixant d'un regard froid, il me demande :

- Alors as-tu trouve la réponse ?

Je posais ma main sur mon sabre, celui que j'avais forge, et puis d'une voix ou on pouvait sentit une grande peine :

- Je ne sais pas, maitre mais je ne veux pas me battre contre vous!

Mais il ne me laissa pas dire d'avantage, il se mit en position. Je savais que je n'avais aucune chance de lui faire changer d'avis, et tout en poussant un soupire de désolation, je me position de profile, la main a quelques centimètres du manche de mon sabre, je ne réfléchissais plus, dans ce genre de situation, on doit faire confiance à son instinct. Puis soudain, j'entends la voix de Sakura, la jeune fille qui me protéger en dernier :

- Shinta, tu es encore si jeune, si jeune que tu ne sais même pas choisir ton destin, tu dois vivre, vivre pour devenir ton propre maitre. Fait le pour toi et pour ceux qui sont mort ici.

Je baisse la tête et tout en hurlant, je dégainais sans même réfléchir, a une vitesse ultra rapide qui a pour effet de doubler, triple la vitesse d'attaque. C'est au moment où je sens la lame de mon sabre rencontrer une certaine résistance avant de pénétrer dans quelque chose. A ce moment-là que je redressais la tête et je remarque avec stupeur que mon sabre avait pénètre en profondeur le torse de mon maitre. Des larmes me venaient rapidement aux coins des yeux, me rendant compte ce que j'avais fait, mais Seijuro me sourit doucement, avec tendresse, avant de tomber à la renverse.
Je le rattrapais rapidement, avant que son corps ne touche le sol, tout en essayant de stopper l'hémorragie, je pleure comme un enfant, je n'avais jamais voulu ça.
Seijuro posa doucement sa main sur ma joue, murmura d'une voix douce

- C'était un combat magnifique kenshin…. Sans t'en rendre compte…. Tu as deviné la technique du Dragon Divin, la….l'arcane suprême de l'école Hiten Mitsurugi…

Il s'interrompit quelques secondes, durant les quels, il cracha un peu de sang, avant de continue :

- Tu ne dois pas t'en vouloir, j'ai maitrise l'acarne de l'école en prenant la vie de mon maitre, qui l'avait pris en prenant la vie de son propre maitre. Je suis fière de toi, Ken shin….

Et rendit son dernier soupir.
Je suis reste là, sans bouger, pleurant toute les larmes de mon corps. Le seul être qui avait été important pour moi, qui m'avait tout enseigne, qui avait fait celui que j'étais et moi, comme je l'ai remercié, en le tuant, pour maitrise l'arcane suprême de l'école Hiten Mitsurugi. Je suis reste sans bouger pendant des heures, pleurant, hurlant ma détresse.
Au bout d'un certain temps, je ne savais pas vraiment, je me décidai a bouger. Je pris le temps de l'enterrer dignement, puis je pris quelques affaires et je quittais la cabane où j'avais vécu avec celui que je considérais comme un père et que j'avais tue. Je m'éloignais lentement alors que les flammes dévoraient la cabane.
Pendant l'année qui a suivi, j'ai erre sans but en particulier, aidant les gens que je rencontrais avec ce que m'avait enseigne Seijuro. Je remarquais que j'étais devenu plus froid vis-à-vis des gens, préfèrent être seul que plutôt accepter un abri, un repas que les gens me proposaient en remerciement pour l'aide que je leur avais apporté. Je remarquais aussi que quand j'étais amené à me battre, cela arrivait que je ressentais une certaine excitation a la vue du sang.
Au bout d'un certain temps, j'ai pris la décision de rejoindre les patriotes qui combattaient pour instaurer un gouvernement qui ouvrirait le pays au monde, ou les faibles ne seraient plus la proie des forts et des seigneurs. Je fus très rapidement repérais par mes talents et très vite l'un des chefs, Kogoro Katsura qui me demanda si j'accepterais de mettre mon sabre a son service afin de construire un monde meilleur. J'hésitais pendant un temps assez cours avant d'accepter de devenir un hitokiri, un assassin. Pendant près de trois ans, j'étais celui qui apportait la justice divine aux ennemis de notre idéale. Je fus très vite connu par mes ennemis, qui me donnèrent comme surnom Battosai, qui vient de la technique du batto justu que je maîtrisais à la perfection et qui consiste à attaquer en dégainant mon sabre a la position horizontale, ce qui augmente considérablement la vitesse de la lame.
Mais malheureusement, la mort de Seijuro avait brisé quelque chose en moi, qui fit que très vite, je devinais incontrôlable et dangereux, même pour mes compagnons de combats. Je tuais pour une parole de travers, un regard, par simple plaisir. Je n'avais plus rien à avoir avec le Kenshin qui apprenait l'art du sabre auprès de Seijuro.
Alors que je devenais de plus en plus incontrôlable, je fis la rencontre de celle qui arriverait à calmer le démon que j'étais devenus malgré moi.
C'était un soir d'été, je venais d'échapper a une tentative d'assassinat, qui malheureusement pour l'autre assassin, s'était termine par sa mort. Alors que je rengainais mon sabre, je remarquais qu'une jeune femme aux longs cheveux noirs et au visage d'ange avait assisté la scène. Elle me fixa du regard et d'une voix douce mais tristesse :

-Dans les pièces de théâtre, on symbolise souvent les combats acharnes par une pluie de sang mais toi, tu as vraiment fait pleuvoir le sang.

Avant de s'évanouir. Je la regardais d'un air étonne, je m'approchais d'elle et puis je me suis souvenus d'une des règles, pour les assassins comme moi, que jamais il ne devait avoir des témoins de nos actes, a part celui qui était charge de s'assurer que la mission avait été bien remplit. Alors que je m'apprêtais à supprimer ce témoin gênant, elle reprit connaissance et me fixa d'un regard doux, un regard avec lequel on m'avait plus regarde depuis longtemps. A ce moment-là, j'ai sus que jamais je ne pourrais lui faire le moindre mal, celle qui se nomma Tomoé. Je la pris dans mes bras et je l'emmenais là où je logeais.
A partit de ce moment-là, je commençais à être moins incontrôlable, à plus tuer pour un rien, mais je devenais de plus en plus, un jeune garçon de quinze ans, sensible, gentil, je redevenais le Kenshin qui vivait auprès de Seijuro.
Comme je devais me faire un peu oublie pendant un moment, Kogoro Katsura me proposait d'aller passe quelques mois à la campagne en compagnie de tomoe, on serait un jeune couple qui vendait des plantes médicinales. Nous acceptèrent et nous sommes partis vivre à la compagne pendant près d'une année, qui a été pour moi, la plus belle de toute. Tomoé, avec sa gentillesse, sa patience, sa bonté, m'apprit à travailler la terre, les plaisirs simples de la vie. Apres quelques mois passaient ainsi, j'avais décidé qu'une fois la guerre serait terminée, je voulais revenir ici, vivre aux cotes de Tomoé. Un soir, alors que j'étais assis à regarder l'horizon, une faible lueur de folie dans le regard, Tomoé s'approcha doucement de moi, les yeux remplit de larme et un couteau à la main. Je la regarde avec étonnement mais je ne tentais rien, j'étais incapable de lui faire le moindre mal, elle était devenue le fourreau de mon âme, là où je pouvais me reposer. Je restais silencieux, et sans dire quoi que ce soit, elle me fit une balafre en forme de croix sur la joue gauche avant de lâcher le couteau et d'éclater en sanglot. Elle voulut me donner une explication, mais je posais délicatement un doigt sur sa magnifique bouche, lui faisant comprendre que ce n'était pas la peine. Elle m'acceptait tel que j'étais, même cette partie incontrôlable dont tout le monde avait peur, même moi,, alors je pouvais faire la même chose, je n'avais pas besoin d'explication, tout ce qui m'apportait, c'est de l'avoir fait, cela l'ai soulage, le reste, je m'en foutais.
Elle vint se blottir contre moi, et pleura pendant une bonne partie de la nuit. Quand elle s'endormit enfin, je le pris délicatement dans mes bras et la posa doucement sur le lit, puis je sortis de la maison et j'ai été cherche de l'eau a la rivière.
J'aurais voulu que ces moments ne s'arrêtent jamais mais Kogoro Katsura me fit chercher, car un assassin du clan ennemi, faisait des ravages dans nos rangs et il me demandait d'y mettre un terme. J'acceptais, proposant à Tomoé de rester ici, en lui promenant de revenir quand tout serait terminer. Mais elle refusa, nous étions devenu un véritable couple depuis cette fameuse soirée.
Nous regagnions rapidement la capitale et je me mis en chasse de l'assassin ennemi. D'après les renseignements que j'avais pu réussir à avoir, c'est qu'il n'était pas japonais qu'il se faisait appeler "Makoto Shishio " mais apparemment, on ignorai son véritable nom, qu'il était redoute par tous, autant que Battosai.
Je mis plusieurs jours à trouver sa cachette enfin c'est ce que je croyais. Je ne savais pas à ce moment-là, que j'étais en train de vivre mes derniers jours en tant qu'humain.
Par une froide après-midi d'hiver, je me rendis a son repaire, qui se trouvait dans un ancien temple, au fond d'une grotte. Quand je suis arrivé sur place, il m'attendait, comme s'il avait en sorte pour que je le retrouve. Peut-être pour s'assurer d'être l'assassin le plus craint de notre époque, j'en avais aucune idée mais je m'en fichais.
Le combat commença sur les chapeaux de roues, il était fort, même très fort. Durant nos échanges, il n'arrêtait pas de dire que j'étais bien à hauteur de ma réputation, et que je serais magnifique dès qu'il aurait terminé avec moi. Je ne comprenais rien à ce qu'il disait, je n'y prêtais pas vraiment attention, me concentrant sur le combat car c'était une des rares fois où le combat était intéressant et qui avait réveiller la partie en lui, qui aime voir le sang couler.
Soudain, sans que j'arrive à le suivre du regard, il arriva a passé derrière et avant que je puisse faire quoi que soit, il planta ses dents dans mon épaule droite. Immédiatement, je sentis mes forces m'abandonner, comme je perdais mon sang. Malgré le fait que je perdais lentement le contrôle, j'essayais de lui donner des coups de coudes dans les cotes afin qu'il me lâche, mais j'avais l'impression de frappait dans un mur. Au bout de plusieurs minutes, il se décida a me lâcher, tout en se léchant ses lèvres.
Je reculais de plusieurs pas, comprenant pas ce qu'il s'était passe. Mais qui était cet assassin? Je commençais à me poser des questions.
Je lui fis face pendant quelques secondes, une main sur ma blessure, quand soudain, une douleur inimaginable se fit ressentir à travers tout mon corps, comme si je brûlais de l'intérieur? Je m'effondrais par terre, me tordant de douleur, hurlant autant que je pouvais. J'avais l'impression que tout mon corps était en feu. Alors que je me tordais douleur, mon adversaire s'approcha de moi, et avec un sourire ironique, il me dit :

- Je vais te cherche quelque chose digne de toi, qui sera digne d'être ta première proie.

Il s'éloigne tout en terminant :

- Tu seras magnifique ! Amuse-toi bien!

Il quitta mon champ de visions, mais j'étais trop occuper à me tordre de douleurs. Pendant un temps que je ne serais pas évalué, durant lequel, j'avais l'impression qu'avoir avale du fer chauffe a blanc. Je pouvais sentir chaque cellule mourir, mon cœur battre de moins en moins vite, jusqu'à s'arrêter complément. J'avais 17 ans et j'étais en train de mourir. Mes dernières pensées étaient pour tomoe, j'aurai tellement voulut vivre à ses cotes mais le destin en avait décidé autrement.
Quand soudain, je pris une grand inspiration et s'ouvrir les yeux. Je ne comprenais pas du tout ce qui m'arrivait, j'avais l'impression de renaître, de découvrir un nouveau monde, car j'arrivais à voir les moindres détails du plafond de la grotte que j'étais entrain de contempler sans m'en rendre compte, je parvenais à attendre le vent dans les arbres, le chant d'un oiseau qui devait surement se trouver en dehors du temple. Soudain une brise m'apporta un bouquet d'odeur, qui sentait bon, comme si je n'avais jamais respiré une odeur de ma vie. J'avais l'impression de tous mes sens avaient été décuple. Une odeur se dégagea du lot, elle sentait divinement bon, réveillant en moi, une sensation qui m'était inconnue, une sensation de soif irrémédiable, j'avais l'impression d'avoir la gorge terriblement sèche. Sans vraiment réfléchir a ce que je faisais, suivant mon instinct, je suivis l'odeur et je me jetais sur l'être qui sentait tellement bon et je plantais mes crocs dans son cou. Je n'avais jamais rien bus d'aussi bon, il n'y a pas de mot pour décrire combien ce liquide était si délicieux.
Soudain, j'entendit qu'on m'appelait, d'une voix faible, c'était une voix qui m'était familière et j'ouvris les yeux. Quand je me rendis compte que l'être qui m'avait fait découvrir ce divin liquide, n'était d'autre que tome. Panique en me rendant compte ce que j'avais fait, j'enlevais immédiatement mes crocs mais c'était trop tard, je lui avais presque pris tout son sang. Je hurlais tout en la prenant dans mes bras,

- Tomoé, non, ce n'est pas possible!! Pas toi,non! Je t'en prie, ne me laisse pas!!!! Je ne voulais pas!!! Ne part pas!!!TOMOE!!!!!

Soudain, j'entendis un rire sadique et je découvris Makoto, je le fixe d'un regard glacial, tout hurlant:

- Qu'est-ce que tu m'as fait? Enfoiré!!!

Tout en me souriant avec un sourire sadiquement, il me répondit d'une voix ironique :

- Un vampire.

Avant de disparaître dans l'obscurité. Je voulais le suivre, pour lui faire payer pour m'avait fait et obliger de faire. Mais je fus retenue par Tomoé qui me fit un signe de tête. Je la serrai doucement contre moi, les yeux tristes, qui en temps normalement, auraient été remplit de larme, mais comme je n'étais plus un humain, je pouvais plus pleurer mais je pouvais toujours ressentir
Tomoé me caressa doucement la joue, à l'endroit où elle m'avait fait une cicatrise en forme de croix qui sembla avoir disparus. Elle me sourit doucement pendant quelques minutes avant de fermer les yeux, en même temps, sa main tomba par terre, rendant son dernier soupire.
Je suis reste pendant un long moment comme ça, serrant son corps contre le mien, hurlant mon chagrin, ma peine. Pourquoi ceux que j'aimais, devaient mourir par ma main? Pourquoi?
Je décida de la ramener à l'endroit où nous avions été heureux. En un rien de temps, je me trouvais devant la maison, je ne me posais pas la question comment j'avais fait pour y être en si peu de temps? Je m'en fichais, j'étais perdu, mon monde s'était effondre sous mes pieds. Je la déposa doucement sur le lit et je vais chercher une bassine d'eau pour lui laver le visage, je voulais faire disparaitre le sang sécher. L'odeur du sang, était encore vivace mais j'étais tellement perdu que cela n'avait plus aucune emprise sur moi, en tout cas pour l'instant. Apres l'avoir lave, je lui passais son plus beau kimono et je lui mis quelques gouttes de son parfum, c'était du parfum de fleur de cerisier blanc du japon. J'allais lui cueillir des fleurs que je déposais tout en tout d'elle, elle avait toujours aime les fleurs.
Je passais plusieurs jours à la veiller sans m'arrêter, étant donne que je n'avais plus besoin de dormir. Cela me permit aussi a réfléchir a ce que j'allais faire.
Au bout d'une semaine, sous un magnifique ciel étoilé, je mis le feu à la maison et je m'éloignais, emportant avec moi, mon sabre.
Depuis cette époque jusqu'à maintenant, j'ai passé mon temps à erre dans le japon au début, puis en Europe et ensuite en Amérique. Durant cette errance, j'appris à maitriser ma soif de sang et a savoir me contente n'importe quel sorte de sang, animal ou humain. Je gagne ma vie en faisant ce que j'étais, un assassin. Je me sens toujours libres d'accepter les contrats mais une fois que j'accepte, la manière que j'utilise pour remplir le contrat ne me regarde que moi. Selon ma proie et selon ce qu'elle réveiller en moi, je peux en fini très rapidement et sans douleurs, ou alors prendre mon temps, je vous laisse deviner. Mais je gagner aussi ma vie en forgeant des sabres et autres armes blanche, ainsi que des armures ma manière de forge, est très demande par la haute société. Depuis cette nuit funeste, ou j'ai cessé d'être un être humain, et que j'ai perdu l'être que j'aimais, je n'ai plus vieillit. Mon apparence est toujours celle d'un jeune garçon de 17 ans d'un mètre septante, aux longs cheveux roux. Mes yeux sont entre le rouge vif et l'or, cela dépend de quel genre de sang, je me suis nourrir, mais en général, ils sont bruns dorés.
Il y a une quinzaine d'année, je me suis acheter un immense territoire, qui se situe une cinquantaine  de kilomètres de la frontière canadienne et de la petite ville de Forks. Je fis construire une maison traditionnelle japonaise. J'y séjourne assez souvent.
   
NÉ(E) LE & A/EN – 28 décembre 1849.
   AGE D'APPARENCE – 17 ans.
   SEXE –
   ORIGINES – Japonais
   PARTNENAIRE – .
   POUVOIR (si pouvoir) – Élémentaire eau.
   ALLÉGEANCE – Moi même.
   PÊCHÉ – La colère.
   RACE – Vampire.
   PROFESSION – Forgeron et assassin..
   RÉGIME ALIMENTAIRE – Végétarien mais il m'arrive de boire du sang humain.
   PSYCHOLOGIE – Solitaire ♦  Sadique ♦  Ironique ♦ Secret ♦  Loyal.
   


   

   
❧ LE CIEL DOIT TOUJOURS ÊTRE HAUT ET CLAIR EN TOUTE CIRCONSTANCE ❧
   

   
   
 

   

   INFORMATIONS ►
   SI VOUS ÉTIEZ UNE FLEUR • Un iris japonais car elle s'épanoui sous la pluie, même sous un déluge..
   SI VOUS ÉTIEZ UNE ÉPOQUE • L'ère Edo.
   SI VOUS ÉTIEZ UN ANIMAL • Le loup solitaire.
   SI VOUS ÉTIEZ UNE QUALITÉ ET UN DÉFAUT • Franc et posséssif.

   AMBITION(S) • Retrouver mon créateur afin de pouvoir m'amuser avec lui pour ce qu'il a fait à Tomoe.
   SECRETS(S) • Je serais obligé de te tuer après, c'est ce que tu veux?


   PSYCHOLOGIE ►
 
 CARACTÈRE • Je suis quelqu'un d'assez solitaire, préférant les grands espaces verts que les villes où je ne me sens pas vraiment à l'aise. Je suis quelqu'un d'assez silencieux, calme, ne montrant jamais ses émotions sauf à quelques rares occasions et encore. En 162 ans d'existence, je n'ai jamais exprimé mes émotions... Avec qui me diriez-vous? Depuis la mort de tomoe.. je n'ai plus tissé aucun lien durable. Je suis du genre têtu et quand j'ai une idée en tête, je ne l'ai pas ailleurs. Je parviens toujours au but que je me suis fixe. Je suis quelqu'un d'assez renfermé et on sait très difficilement savoir à quoi je pense. Je suis assez franc et je ne suis pas du genre a tourner autour du pot quand j'ai quelques choses à dire, et la plus part de temps, je ne prends pas de gant pour dire les choses. Je suis quelqu'un d'assez réfléchi et qui réfléchit à deux fois avant de faire quelque chose et j'ai toujours un plan b au cas où. Ah oui, je vous préviens toute suite, essayer de me faire faire quelque chose contre ma volonté ou qui va à  l'encontre de mon instinct, est une chose impossible, à moins que vous croyiez aux miracles, mais bon vous pouvez attendre longtemps.
Malheureusement la mort de seijuro a donné naissance une partie sombre, qui peut être sadique au possible, se délectant a la vue du sang et pour qui la plus belle musique qui existe est les cris d'une victime qu'on torture. La plus part du temps, cette partie-là est endormie mais si vous avez le malheur de la réveiller, vous n'avez qu'une choses à faire, c'est de fuir le plus loin possible et prier qu'elle ne soit pas d'humeur joueuse car alors vous quitterez ce monde dans d'atroce douleurs surtout si vous êtes de simple humains. Surtout depuis la mort de tomoe, elle a tendance à se réveiller plus souvent, ce qui donne a des périodes de massacre.
En temps normal, je suis quelqu'un assez sensible, attentif à ceux qui m'entourent, je suis quelqu'un d'assez doux qui ne cherche pas vraiment la bataille mais pas au point de prendre la fuite pour éviter un combat. Si jamais, je suis amené à me battre, j'essaye de me mettre au niveau de mon adversaire, soit en utilisant les arts martiaux, ou mon sabre ou bien mon don.
Je préfère écouter, observer ce qui se passe autour de moi, ce qui me permet d'être d'extrêmement attentif a mon environnement. Je suis très possessif, surtout quand il s'agit de proie, je ne suis pas du genre à partager, loin de là.
Je peux paraitre très froid aux premiers abords, je l'ai toujours été et depuis que ma transformation, ça ne s'est pas amélioré mais ce n'est qu'une carapace, le fait d'avoir tué celui que je considérais comme un père, m'a blessé très profondément et a cette époque-là, un garçon qui montre ses sentiments, ça ne faisait pas et il ne restait pas très longtemps à vivre. De plus, avec cette partie sorte de double personnalité, je ne veux pas prendre de risque. On peut dire que je suis quelqu'un de loyale a la condition bien sûr d'avoir réussi à gagner ma confiance et ça c'est très difficile. Il n'y a que les principes de l'école hiten mitsurugi que je suis, ainsi que mon instinct. Du fait que je suis un assassin, je ne laisse aucune trace de mon passage et que si j'en laisse, c'est simplement que j'ai envie de m'amuse et un conseil, ne me suivais pas, vous risquerez de devenir mon jouet pour quelques temps;
ah oui, dernière chose à savoir sur moi, c'est que j'ai une sainte horreur des injustices, donc si une injustice est faite en ma présence, je fais toujours en sorte de faire justice indirectement.
Même si j'ai un cote sadique, je suis quelqu'un qui veille dans l'ombre, sur les plus faible et ceux qui seront arrivés à gagner ma confiance.

   

   
PSEUDONYME • Jes. CELEBRITE CHOISIE • Sato Takeru. AGE IRL • 28 ans. COMMENT AVEZ-VOUS CONNU LE FORUM • Déja dessus. COMMENTAIRES • Aucun à part qu'il est super méga génial. MOT MAGIQUE (CF REGLEMENT) • Yoyo a tout vu. EST-CE VOTRE DERNIER MOT ? • Yes Sir.
   CRÉDIT GIF+AVATAR ? • Tumblr.
   


Dernière édition par Kenshin Himura le Lun 21 Oct - 22:13, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Maria Anna C. Dacian
の ANGEL OR DEVIL? の
avatar
» MESSAGES : 1125
» WHERE ARE YOU ? : Russia/Antarctica
» POWER : pyrokinesis
» RPG AGE : 19 years old in real and 18 in appearance
» JOB : Student and saleswoman
» WHO ? : Nina Dobrev
» MULTI COMPTES : Destiny Andrews

Ϟ INSIDE OUT & UPSIDE DOWN Ϟ
“RACE: ― Vampire
“NOTEBOOK:
“RELATIONSHIPS:

MessageSujet: Re: Hitokiri Battosai    Sam 12 Oct - 15:26

Ton histoire est super bien écrite *-* J'ai tout lu en faisant ta fiche x)

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://athousandyears.forumgratuit.org/t284-maria-anna-cooper-fo
Invité
Invité
avatar

MessageSujet: Re: Hitokiri Battosai    Sam 12 Oct - 15:44

Merci beaucoup et encore merci de m'avoir aider.
Revenir en haut Aller en bas
Tommy J. Hepburn
の FEARLESS の
avatar
» MESSAGES : 261
» WHERE ARE YOU ? : Volterra, Italia.
» POWER : Supernatural innocence.
» RPG AGE : Seventeen years of happiness.
» JOB : Ttudent and Salesperson.
» WHO ? : Ashton perfect irwin.
» MULTI COMPTES : + Ivy K. M-Scott.
i love you forever not maybe.

Ϟ INSIDE OUT & UPSIDE DOWN Ϟ
“RACE: ― Humain(e)
“NOTEBOOK:
“RELATIONSHIPS:

MessageSujet: Re: Hitokiri Battosai    Sam 12 Oct - 19:22

Omgg, écris un livre sur Kenshin Jess ! *o*

J'adore l’histoire, tu gères. ♫♪
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://athousandyears.forumgratuit.org/t402-tommy-i-do-not-want-
Invité
Invité
avatar

MessageSujet: Re: Hitokiri Battosai    Dim 13 Oct - 15:33

Merci ^^, l'histoire est venue toute seule ^^
Juste pour info, fiche terminer ^^
Revenir en haut Aller en bas
Scipio Yoricus Dacian
の THE GLADIATOR
avatar
» MESSAGES : 675
» WHERE ARE YOU ? : Partout
» RPG AGE : 28 ans d'apparence
» JOB : exterminator
» MULTI COMPTES : pas encooore

Ϟ INSIDE OUT & UPSIDE DOWN Ϟ
“RACE: ― Vampire
“NOTEBOOK:
“RELATIONSHIPS:

MessageSujet: Re: Hitokiri Battosai    Lun 14 Oct - 3:08

Je m'en occupe ce soir!

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .





That's fiction, okay. This is real. He's a real monster and he's not brooding, or lovesick, or noble. He's the fucking shark from Jaws. He kills, he feeds, and he doesn't stop until everybody around him is dead. And I seriously am so angry you think I watch True Blood.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar

MessageSujet: Re: Hitokiri Battosai    Lun 14 Oct - 17:24

Ok, merci ^^
Tu as réfléchi à la demande que je t'ai fait par mp?
Revenir en haut Aller en bas
Scipio Yoricus Dacian
の THE GLADIATOR
avatar
» MESSAGES : 675
» WHERE ARE YOU ? : Partout
» RPG AGE : 28 ans d'apparence
» JOB : exterminator
» MULTI COMPTES : pas encooore

Ϟ INSIDE OUT & UPSIDE DOWN Ϟ
“RACE: ― Vampire
“NOTEBOOK:
“RELATIONSHIPS:

MessageSujet: Re: Hitokiri Battosai    Mar 15 Oct - 21:31

Très jolie histoire! Par contre, pourrais-tu la relire et corriger les fautes?

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .





That's fiction, okay. This is real. He's a real monster and he's not brooding, or lovesick, or noble. He's the fucking shark from Jaws. He kills, he feeds, and he doesn't stop until everybody around him is dead. And I seriously am so angry you think I watch True Blood.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar

MessageSujet: Re: Hitokiri Battosai    Mer 16 Oct - 13:53

Magnifique histoire *.*


Bienvenue parmi nous :)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

MessageSujet: Re: Hitokiri Battosai    Mer 16 Oct - 18:26

Elena>> Merci ^^ mais c'est le doube compte de Nashoba

Yori>> J'ai corrigé les fautes, dsl ^^ Et est ce que tu as reu mon mp?
Revenir en haut Aller en bas
Scipio Yoricus Dacian
の THE GLADIATOR
avatar
» MESSAGES : 675
» WHERE ARE YOU ? : Partout
» RPG AGE : 28 ans d'apparence
» JOB : exterminator
» MULTI COMPTES : pas encooore

Ϟ INSIDE OUT & UPSIDE DOWN Ϟ
“RACE: ― Vampire
“NOTEBOOK:
“RELATIONSHIPS:

MessageSujet: Re: Hitokiri Battosai    Lun 21 Oct - 6:27



CONGRATULATIONS !
― Tu es validé(e) ! ―


Bienvenue parmi nous Kenny! —

La fiche à été entièrement lue, revue, et est conforme au règlement, j'ai donc l'immense plaisir de te VALIDER. Nous te souhaitons de vivre de grandes & belles aventures parmi nous. Cependant, avant de te lâcher dans l'arène de jeu, j'aimerais te présenter les différentes possibilités d'enrichissement pour ton personnage qui se proposent à toi. Désormais validée, assignée à ton groupe  : BLOOD AND FANGS, il te faut très certainement des relations ! Tu peux commencer par poster un nouveau sujet tout beau, tout neuf dans ces différentes sections :

Passe au répertoire pour référencer ta célébrité, ton don, demander un lieu, un rang, et tout ce que tu veux !

⚔ Pour tes liens

⚔ Tu peux rédiger ton journal intime !

⚔ Afin de lister tes topics

⚔ Envie d'essayer le concept du membre à la loupe ?

⚔ Et n'oublie pas ta boite mail & ton téléphone.

J'ajouterai que si tu es en recherche d'un personnage précis, je te conseille d'en faire un scénario, et pour cela il te faudra te rendre à cet endroit pour le présenter aux invités =>

Le petit mot pour la fin ~
Déééééésolé du temps que j'ai mis.

En tout cas, rebienvenu chez nous! Et j’espère que tu apprécieras ce perso autant que Nasho!







. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .





That's fiction, okay. This is real. He's a real monster and he's not brooding, or lovesick, or noble. He's the fucking shark from Jaws. He kills, he feeds, and he doesn't stop until everybody around him is dead. And I seriously am so angry you think I watch True Blood.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar

MessageSujet: Re: Hitokiri Battosai    Lun 21 Oct - 6:41

Merciiiiiiiiiiiiiiiiiii ^^
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Hitokiri Battosai    

Revenir en haut Aller en bas
 

Hitokiri Battosai

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [Personnages] ¤ Battosaï, Patriotes et Anarchistes ¤

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
⚔ A THOUSAND YEARS ― TWILIGHT RPG ⚔ :: 


— (HJ) WHEN YOU'RE JUST A BEGINNER YOU HAVE TO DO A LOT OF STUFF;
 :: ⚔ THERE IS NO HOPE HERE ⚔ :: † Saison 3 †
-