AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Venez vous inscrire à l'event ICI. Vous pouvez aussi laisser un gentil mot sur notre fiche PRD ICI et n'oubliez pas de voter les amours !

Partagez | 
 

 Brother, We Need To Talk - Shannon & Alexey -

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar

MessageSujet: Brother, We Need To Talk - Shannon & Alexey -    Sam 11 Jan - 19:23

Shannon & Alexey▲ A Talk Between Two Brothers ▲ Piazza Dei Priori - Volterra ▲
The Golden Duo

La nuit venait de plonger la cité italienne dans les ténèbres, les quelques lampadaires qui procuraient les dernières gouttes de lumières sur les pavés permettant d’illuminer faiblement la fameuse place de Volterra. En raison de l’heure tardive il n’y avait pas beaucoup de vie sur la place, les promeneurs et touristes s’étaient rentrés de même que les habitants de la cité. Il n’y avait donc personne. Personne hormis cet être de la nuit dont les pas résonnés au fur et à mesure qu’il se déplaçait, ce bruit sec et froid qui se répercutait contre les murs des bâtisses environnantes alors qu’il remontait une des allées menant à la place. La place était calme, seul le clapotis de l’eau de la fontaine se faisait entendre. Il arrivait alors sur la place, s’arrêtant pour l’observer, l’oreille tendu, à l’écoute de ce qui l’entourait, savourant ce calme, calme que l’on ne pouvait dégustait qu’à cette heure. Il reprit sa marche, une ombre silencieuse qui se mouvait doucement jusqu’à la fontaine. Ses pas se turent alors, seule la fontaine se faisait entendre. Il resta quelques instants debout, à regarder l’eau s’écouler lentement puis alors il s’autorisa un soupir avant de s’asseoir sur le rebord de pierre entourant l’eau claire.

Cet homme n’était pas comme les autres, à première vue il ne s’agissait que d’un homme comme les autres, à la vingtaine avancée, au style jeune et à l’air quelque peu froid. Mais il était tellement plus. Bien que d’apparence humaine cet homme était en réalité un des êtres de la nuit peuplant Volterra. Un Vampire, un Suceur de Sang, un Tueur. Un Volturi. Un nouveau Volturi pour tout dire, cela ne faisait que quelques mois qu’il avait été accueilli au sein de la famille royale italienne. Et voilà quelques mois qu’il n’espérait qu’une seule chose, la quitter et vaquer à sa liberté. Ce vampire n’était autre qu’Alexey, le vampire fraichement arrivé d’Angleterre, le vampire qui bien qu’il le cachait n’était pas heureux ici.

Pourquoi ne partait-il pas dans ce cas ? Il vous aurait répondu qu’il avait encore à faire, qu’il prenait son mal en patience mais que bientôt il espérait quitter cet endroit. Mais il ne comptait pas partir seul, telle n’était pas son intention. Du tout. Non, il avait prévu d’emmener deux personnes avec lui, les deux seules personnes qui lui étaient chères, les deux seules personnes ayant marqué son histoire, les deux seuls auxquelles il tenait réellement, le deux seules et uniques pour lesquelles il se sacrifierait corps et âme… Ces personnes ne sont autres que son créateur et sa compagne. Shannon et Amelia.
Il n’avait encore fait part à personne de ses plans, après tout un secret et tellement mieux gardé lorsqu’une seule personne en connaît l’existence, il savait comment procéder mais il savait aussi que tout cela prendrait du temps et le résultat ne dépendrait pas de lui. Non il dépendrait d’eux et d’eux seuls.

Voilà ce qui torturait l’esprit de notre vampire, voilà ce à quoi il pensait encore ce soir alors qu’il était seul sur la place, voilà ce qu’il se ressassait de nouveau en fixant le vide, écoutant d’une oreille distraite l’eau chantonnant clairement dans la nuit. Cela l’inquiétait, ce n’était pas son ordinaire, mais il ne pouvait s’en empêcher, après tout partir était ce qu’il désirait lui, fuir et vivre libre, sans limites ridicules, sans écouter une soit disant entité supérieure, vivre comme il le désirait, créer son propre clan avec pour seule règle le bonheur des membres s’y regroupant. Mais encore une fois c’était ce que lui désirait au plus profond de son être. Et si tel n’était pas le cas de son frère et de sa compagne ? A cette pensée, Alexey laissa s’échapper un second soupire. Dieu, qu’il n’aimait pas être ainsi.

Cela ne lui ressemblait pas, après tout comme dit précédemment il n’aimait pas se torturer l’esprit. C’est pour cette raison qu’il avait choisi de s’isoler, de ne pas affliger son air dépité à autrui et alors avoir à répondre à des questions ennuyantes voire énervantes. Il comptait donc sur cet instant de solitude pour se changer les idées, pour se laisser aller à sa réflexion avant de reprendre la route de la forteresse ces pensées enfouies au plus profond de son subconscient.
Il savait qu’il aurait pu en parler à Shannon, lui qui le connaissait depuis son plus jeune âge, lui qui avait fait de lui l’homme ou plutôt le vampire qu’il était actuellement. Mais il savait aussi que Shannon se sentirait pour sûr perdu par sa demande. Il lui demanderait de choisir entre deux familles, les Volturis qui l’avaient accueilli à sa transformation, et Alexey, son frère. Ce n’était pas chose facile étant donné le passé de son créateur. Mais ce que craignait surtout Alexey était que Shannon choisisse de rester avec les Italiens plutôt que de venir avec lui. Il savait que s’il en résultait ainsi alors il serait pour sûr blessé à vie. Pour Alexey, Shannon était son unique famille, il ne se voyait pas s’en séparer un jour, il savait avoir besoin de lui.

Un troisième soupir se fit alors entendre, le vampire plongea lentement son visage dans ses mains pour se frotter le front. Comme il détestait se sentir ainsi, réagir d’une telle manière. Il essaya de chasser ses pensées complexes de son esprit, de regagner le contrôle de sa réflexion afin de reprendre la route de la forteresse. Mais c’est alors qu’il entendit un son nouveau se propager sur le calme de la place. Des bruits de pas, une démarche assurée, un cliquetis de collier… Cliquetis qu’il avait déjà entendu plus tôt dans la journée. Il n’eut pas besoin de relever la tête pour deviner qui se trouvait à ses côtés la seconde suivante. Il s’agissait de son créateur, de son frère, de Shannon.
Il restait un instant sans bouger, se frottant une dernière fois le front avant de devoir faire face au regard interrogatif du vampire aux nombreux siècles d’existence… Car il savait que c’était ce à quoi il aurait le droit. Il savait aussi qu’il ne servait à rien d’essayer de cacher le pourquoi il était là, seul à cette heure. Ce qu’il était certain c’est qu’il n’allait pas faire part de suite de la totalité de son ressenti. Alexey comptait aviser en fonction de Shannon, comme il le faisait depuis qu’ils étaient installés à Volterra.

Après quelques secondes, Alexey prit la peine de se redresser, il laissa son regard voguait sur la place toujours aussi vide, puis regarda son créateur sachant que ses premières interrogations ne sauraient tarder…  


Revenir en haut Aller en bas
Shannon B. Volturi
の VOLTURI COVEN の
の VOLTURI COVEN の
avatar
» MESSAGES : 698
» WHERE ARE YOU ? : Behind You...
» POWER : Dark Curse
» RPG AGE : 1466 but it looks like I'm 24
» JOB : Assassin
» WHO ? : Jared Leto
» MULTI COMPTES : -


MessageSujet: Re: Brother, We Need To Talk - Shannon & Alexey -    Ven 17 Jan - 11:33


Piazza dei Priori  ◈ Alexey Volturi & Shannon B. Volturi
Brother, We Need To Talk
Alexey & Shannon


 




V
olterra, voilà que plusieurs jours voire mois s’étaient écoulés depuis mon fameux retour. Retour que je n’avais pas effectué seul, en effet, j’avais ramené au bercail Alexey, ma création, cet enfant que j’ai accueilli, que j’ai éduqué, que j’ai élevé à ma manière. Chose qui en étonnera plus d’un. Après tout, depuis quand le vampire le plus sadique de cette petite Terre, le sans-cœur, le sans-pitié prenait-il sous sa protection quelqu’un ? D’autant plus en enfant, un enfant à la rue certes mais d’ordinaire il l’ait dévoré ces enfants. Mais je n’avais pas agi ainsi envers Alexey. Lui avait su touché mon cœur de glace, lui aussi avait été abandonné, lui aussi s’était retrouvé seul, lui aussi n’avait plus aucune attache, plus aucune famille. Comme Aro m’avait recueilli quelques siècles plus tôt, voilà que j’en faisais de même à mon tour. Voilà que je prenais moi aussi quelqu’un sous mon aile, et jamais rien ni personne ne me ferait regretter ce geste. Encore moins Alexey. J’en arrivais à en être fier de moi mais surtout de lui. Je l’avais construit à mon image mais ce que j’aimais surtout chez cet enfant c’est qu’il avait aussi ses particularités, ces mêmes particularités qui le rendaient unique, qui l’avait construit à sa manière. Oui j’étais content de l’avoir éduqué, et bien que je n’avais pas accepté de le transformé pendant un long moment désormais j’étais fier qu’il m’a fait changer d’avis. Encore une chose qui le rendait unique. Depuis quand quelqu’un réussissait à me faire changer d’avis ? Moi ?!

J’aurais pu mal le prendre et le tuer, mais non, après tout je le considère comme un frère, comme un membre de ma famille rapprochée. Oui, je parle de famille rapprochée car bien que les Volturis soit une nouvelle famille dans laquelle m’avaient intégré Aro et Sulpicia il n’en restait que je n’avais d’affinité qu’avec très peu, qu’il n’y en avait que quelques-uns qui comptaient réellement à mes yeux. Parmi eux, il y avait bien sûr Aro, mon créateur, Sulpicia, ma très chère et tendre camarade de torture et… et… et c’est un peu près tout en fait. Mais voilà soixante années qu’un nouveau membre venait combler cette petite famille de substitution que je me créais, et ce nouveau membre, vous l’aurez deviné, n’est autre qu’Alexey. Voilà une soixantaine d’années que l’on est ensemble, traversant le monde, nos crocs marquant notre route, et jamais je ne me suis autant éclaté. Oui il compte pour moi, oui je me rends compte de la faiblesse débile que cela représente, mais je sais aussi qu’Alexey ne me trahira jamais, il est fidèle, notre histoire et notre lien fraternel est trop fort pour être brisé facilement. Et je sais aussi que si quiconque s’en prend à lui alors il saura se défendre, ça je n’en doute pas, mais je sais aussi que ma colère sera telle que le monde connaîtra un carnage comme il n’en a jamais vu…

Mais depuis notre arrivée à Volterra Alexey n’était plus le même. Je m’y étais attendu, je savais que moi-même je changerais, je le redoutais, mais je savais qu’il en serait ainsi, et c’est en effet ce qu’il s’est passé. Après tout avant nous vivions sans règles ni limites, libres et profitant de nos dons et capacités respectifs à notre manière, sans nous préoccuper de quoique ce soit si ce n’est de notre pur plaisir et joie de vivre une éternité. Mais arriver à Volterra impliquait de se résoudre aux règles de la cité et des trois Volturis, impliquait de se soumettre de nouveau à mon créateur. J’avais déjà vécu ainsi, pour moi ce n’était qu’un retour aux sources, mais pour Alexey c’était un changement majeur.
Je ne l’avais en rien forcé à m’accompagner. Je savais qu’il préférerait très certainement profiter pleinement de son existence à sa manière, je n’aurais rien fait pour l’en empêcher et je savais que j’aurais défendu son statut et sa liberté auprès de mon créateur pour qu’on le laisse vivre en paix, qu’Aro m’aurait entendu et comprit certainement. Mais Alexey en avait décidé autrement, il avait préféré m’accompagner et se soumettre à des restrictions plutôt que de vaquer seul à sa liberté. Je lui en étais reconnaissant, sachant que j’allais avoir des difficultés à me remettre à la page des Volturis… Mais voilà que depuis notre arrivée je ressentais la gêne de mon frère. Le manque de liberté peut très souvent s’avérer étouffant…

Je n’avais pas eu l’occasion de m’enquérir de son ressenti, après tout nous étions entre les murs de la forteresse, là où oreilles indiscrètes sont toujours à l’aguet. Mais j’avais bien vu qu’il n’était pas le plus à l’aise. Je le comprenais, il allait même jusqu’à me rappeler moi-même à mon arrivée dans la forteresse. Quoiqu’il en soit, même si je vaquais à mes missions je faisais perpétuellement attention à ne pas le laisser de côté, même si j’avais l’impression qu’il s’était trouvé un petit divertissement du nom de … de… Amélie ? Anthéa ? Il faudrait que je le lui redemande… Mais même cette petite Volturi ne semblait pas combler le manque d’Alexey.

Ce soir j’avais voulu aller à sa rencontre pour en savoir plus sur son ressenti, mais alors que je m’apprêtais à lui rendre visite je l’avais surpris à s’échapper furtivement de la forteresse, sortir alors que la nuit était déjà bien avancée. Bien sûr je n’ai pas pu m’empêcher de le suivre. Puis il serait tellement plus simple de parler en dehors de la forteresse. Je le suivais discrètement, mon expérience et mes années me rendant imperceptible à ses yeux mais surtout me permettant de me rendre compte de son état. Il était en effet affligé, mécontent et donc d’une humeur loin d’être bonne. Oups… Mon rôle de frère en prenait un sacré coup. Me restait plus qu’à tenter d’arranger au mieux les choses.

Ce fut lorsque je l’entendis soupirer et plonger son visage dans ses mains, en pleine réflexion que je décidais de lui faire part de ma présence, allant le rejoindre sur le bord de la fontaine de la piazza. Nous restâmes un instant silencieux, je savais qu’il avait remarqué ma présence, mais je savais aussi qu’il n’était pas faux, qu’il n’allait pas relever la tête avec un grand sourire faussant une bonne humeur. On se connaissait suffisamment et avions suffisamment vécu de choses pour savoir qu’il ne servait à rien de se mentir l’un à l’autre. Nous sommes frères, même si notre sang n’était pas le même, nous l’étions, et nous respections ce lien plus que tout.
Il se redressait enfin et je le questionnais du regard, bien sûr qu’il savait que j’allais lui demander ce qui n’allait pas, bien sûr que j’allais l’interroger. Ça c’était loin d’être un secret pour lui. Et alors je pris la parole, brisant le silence de la place italienne pour parler avec ma création, mon ami, mon fils, mon frère, Alexey.


« Qu’est-ce qui peut bien te tracasser pour que tu t’isoles de la sorte Alexey ? Une dispute avec… Amélie peut-être ? »


Ajoutais-je avec un petit sourire moqueur. Pourquoi commencer avec une vanne ? Parce qu’Alexey me connaissait, parce qu’il savait que je n’aimais pas le voir ainsi et que j’étais du genre à préférer détendre les situations plutôt que de l’enfoncer dans sa mauvaise humeur. Puis je savais aussi que si je rentrais de suite dans le sujet alors Alex risquait de se braquer, du moins pour un temps. Puis autre raison, cela me permettait de savoir réellement quel était le prénom de sa compagne… Car je devais avouer avoir un petit trou de mémoire…
Puis je repris avec sérieux, déposant une main sur son épaule, chose que j’avais toujours faite avec lui, depuis qu’il n’était qu’un enfant humain. Je repris alors pour entrer dans le sujet, oui finalement je n’étais pas patient, je préférais qu’il soit clair avec moi et que je parvienne au mieux à lui venir en aide.


« Je sais bien que tu ne t’isoles que lorsqu’il y a vraiment quelque chose qui te tracasse, alors dis-moi ? Tu me connais, je suis du genre lourd alors évite de passer par quatre chemins Alex. »


Ajoutais-je avec un clin d’œil et un petit sourire réconfortant. Oui je savais faire, c’était rare que j’en fasse, mais ça m’arrivait. Bande de mauvaise langue va !

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

    Volturi Coven

    Hate Me. Love Me. Listen To Me. Ignore Me. Do As You Want.
    I Just Don't Care.
    code broadsword.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://athousandyears.forumgratuit.org/t53-shannon-bartholomew-v
Invité
Invité
avatar

MessageSujet: Re: Brother, We Need To Talk - Shannon & Alexey -    Jeu 6 Fév - 22:22

Shannon & Alexey▲ A Talk Between Two Brothers ▲ Piazza Dei Priori - Volterra ▲
The Golden Duo


Shannon venait de rejoindre Alexey, ce jeune vampire qu'il avait lui-même transformé et élevé. Shannon était rentré à la cité italienne mais pas seul, Alexey l'avait suivi, et depuis leur retour à Volterra il avait de suite voulu repartir, mais ne l'avait pas fait. Pourquoi? Parce que même si Shannon n'en donne pas l'air, même s'il ne veut dépendre de personnes, même s'il est froid et distant avec tous, Alexey savait malgré tout cela que son créateur, mais avant tout frère, avait besoin de lui. Après soixante années de liberté le jeune vampire savait avec certitude qu'il lui serait très difficile de se réadapter à la vie en communauté. Il était donc venu pour l'épauler, l'aider, le soutenir, qu'il sache que lui il le comprenait et qu'il était là pour lui. Bien sûr il y avait un sens caché à la présence d'Alexey aux côtés de Shannon, que ce dernier se rende compte qu'il était mieux libre...

Alexey était loin d'être dupe et avait de suite remarqué qu'en effet Shannon était content de l'avoir à ses côtés comme il m'emmenait la plupart du temps à ses missions, et ce même si parfois on le lui interdisait. Il s'en moquait royalement, pour ça il n'avait en rien changé. Alexey sentait qu'il s'inquiétait pour lui, qu'il faisait de son mieux pour ne pas le laisser seul. Quand il avait trouvé Amelia il cru que son frère sadique, froid et sans merci allait de suite s'en prendre à elle, mais finalement il n'avait pas semblé si dur que ça envers elle. Il comprenait qu'Alexey avait aussi besoin d'elle pour se faire à cette vie comblée de limites et de restrictions ...

Voilà qu'il l'avait rejoint, n'émettent pas un bruit, pas une parole, gardant le silence un instant jusqu'à ce qu'Alexey se décide finalement à relever la tête pour faire face à Shannon, il assumait de lui parler et enfin de mettre au clair son ressenti suite à leur installation à Volterra. Shannon, pour sa part, n'y alla pas par quatre chemins, lui demandant de suite ce qui n'allait pas, ce qui faisait qu'il s'était éloigné de la forteresse. Alexey eut un petit rire lorsqu'il lui demanda s'il s'était disputé avec Amelia, écorchant au passage le prénom de la belle.

"Amelia, elle s'appelle Amelia. "

Le corrigeait le jeune vampire avec un petit sourire moqueur. Il savait très bien que là n'était pas son problème, loin de là, mais Alexey avait passé suffisamment de temps aux côtés de Shannon pour savoir que c'était sa manière de détendre l'ambiance, de lui changer un peu les idées pour que son jeune frère se sente plus libre de lui faire part du réel soucis qu'il rencontrait. Il lui était redevable d'autant se soucier de lui, c'est à ses moments qu'il lui rappelait la manière dont il s'occupait de lui enfant. Quelque peu paternel, même si désormais il le voyais plus comme un grand frère qui tentait de dissimuler ses inquiétudes derrière des moqueries, des rires froids et des sourires en coin.

Quand il posa sa main sur son épaule il sut qu'ils allaient rentrer dans le vif du sujet. Ça ne l'étonnais en rien de la part de Shannon, même si parfois il aimait se montrer patient, il réservait la plupart du temps cette facette de sa personnalité à l'intention de ses proies et victimes de tortures. Il demanda de nouveau à Alexey ce qui n'allait pas... Comme s'il ne l'avait pas déjà deviné. Alexey eut cette fois un petit rire froid avant de se redresser et de dire à son tour:

" Genre tu ne te doutes pas de ce qui me fait broyer du noir. "

Alexey osait la moquerie avec Shannon, il ne le prenait jamais mal et le premier était l'un des rares à y survivre. Puis il le fixait avant de lui dire clairement comme c'était ce qu'il voulait et qu'Alexey avait aussi besoin de tout mettre au clair:

" Je ne sais vraiment pas comment tu fais pour supporter de vivre dans de telles conditions. Aucunes libertés? Vraiment Shannon? Ça m'étonne déjà beaucoup que tu aies tenu tant de siècle sans partir plus tôt. Je doute tout simplement que ce soit la vie qui te corresponde."

Voilà, l'explication était claire et précise, simple et directe, bien sûr Alexey avait de suite parlé de son ressenti quant à la situation de Shannon et non pas la sienne. Tout simplement car il est son créateur et il se préoccupe avant tout de ce-dernier plutôt que de lui-même. Mais Alexey savait qu'il allait lui demander une nouvelle fois si c'était seulement ça et donc le jeune vampire ajoutait avec un sourire ironique en se tournant dans la direction de la demeure des Volturi:

" Pour ce qui estde ce que je ressens moi même, tu dois aussi te douter que j'ai beaucoup de mal à m'adapter à ces nouvelles conditions de vies... Ne pas pouvoir sortir quand je le désir, surtout pas le jour étant donné qu'ici le soleil ne se fait pas rare, ne pas pouvoir chasser comme je le désir ... Je ne pensais pas que ça allait autant m'affecter."

Oui, il en arrivait à se sentir faible ici, et il n'aimait guère cela. Du tout même. Il en avait horreur. Il ne se passait pas une seconde sans qu'il ne désire partir. Alexey sentait que Shannon allait rétorquer quelque chose. Il savait ce qu'il allait dire. Lui dire de partir, seul ou avec Amelia, d'aller vivre comme tous deux le désiraient, mais cela impliquait de laisser Shannon seul ici, à se restreindre tout en plaidant leur liberté, Alexey savait qu'il était prêt à le faire pour lui. Mais il n'avait pas envie qu'il subisse à sa place. Il le coupait donc dans son élan, oui, une nouvelle chose qu'il osait faire sans risquer d'y perdre la vie:

" Et non je ne partirais pas pour vivre à ma manière. N'oublie pas que tu me l'as déjà proposer et que j'ai refusé. Si je suis venu c'est pour te soutenir, c'est juste que j'ai plus de mal que prévu à m'adapter. Tu me connais c'était couru d'avance que je m'y sente à l'aise dès les premiers mois."

Puis le silence s'installa un instant, il le laissa répondre à ses diverses prises de paroles, écoutant avec attention, opinant par moment. Puis le silence revint et ce fut à son tour de le rompre, le fixant avec sérieux:

" Es-tu certain que c'est la vie que tu désires mener? Vraiment?"

Revenir en haut Aller en bas
Shannon B. Volturi
の VOLTURI COVEN の
の VOLTURI COVEN の
avatar
» MESSAGES : 698
» WHERE ARE YOU ? : Behind You...
» POWER : Dark Curse
» RPG AGE : 1466 but it looks like I'm 24
» JOB : Assassin
» WHO ? : Jared Leto
» MULTI COMPTES : -


MessageSujet: Re: Brother, We Need To Talk - Shannon & Alexey -    Mar 18 Fév - 21:34


Piazza dei Priori  ◈ Alexey Volturi & Shannon B. Volturi
Brother, We Need To Talk
Alexey & Shannon


 




V
Aah, elle s’appelait Amelia! Bon je n'étais pas si loin que ça de la bonne réponse. Amelia, elle avait de la chance que je sache que mon petit Alexey n'était pas ici de bon cœur pour la laisser ainsi en paix. Car si l'on s'était rencontré dans d'autres circonstances je ne l'aurais pas raté. Non mais vous l'avais vu? Toute douce, toute sage, toute timide et toute calme. Ça pour Alexey? ! Non mais on est où là ... Il lui faut quelqu'un de plus actif, une fille qui envoie du pâté quoi! Mais je n'avais rien dit, je n'avais pas non plus fait le créateur lourd qui va tuer la vampire pour être tranquille, mais l'envie ne me manquait pas. Mais Alexey semblait avoir besoin d'elle, je ne sais pas elle devait le distraire ou vraiment être un bon coup allez savoir! Ou sinon il l'aimait vraiment mais alors là j'y connais rien, c'est plus de mon ressort...
Bon, bien sûr je savais que c'était pas ça son véritable problème, sinon la solution aurait été des plus simples: la quitter et passer à autre chose. Mais ce n'était pas son vrai problème, je le connais suffisamment pour savoir qu'il n'irait pas jusqu'à se mettre aussi mal pour une femme, sinon c'est que c'était un super duper giga bon coup... Mais vu comme elle semblait prude et innocente j'en doutais grandement...

Quoiqu'il en soit, revenons-en à nos moutons et notamment à mon frérot. Ce fut à son tour de se moquer de moi et de me dire qu'il était persuadé que je connaissais la réelle raison de sa petite déprime. Bon il avait pas tort... Il finissait par bien me connaître ce gamin! Je ne cherchais pas à feindre l'ignorance sachant qu'il verrait clair dans mon jeu et sachant tout autant que cela l'ennuierait plus qu'autre chose. Je me contentais d'un petit sourire.
Je n'eus pas le temps d'ajouter quelque chose que bim! Il était parti. Et direct hein, pas de sous-entendu ou autre et non! Enfin il parlait de moi mais cela le rattachait directement à la chose. Il ne supportait pas la vie chez les Volturis. Bon ce n'était pas une révélation, je m'en doutais, mais je ne pensais pas qu'il se demandait tant de choses. Je savais qu'il s'inquiétait un minimum pour moi,  mais pas autant. Je croyais que c'était plus normal de ma part que de la sienne...

J'avais l'impression qu'on avait intervertis les rôles,  que c'était moi le gamin et lui qui m'engueulait. Je ne le prenais pas mal, il osait c'était bien. Et je comprenais pourquoi il me lançait autant en pleine face. Des questions rhétoriques en plus... Je faisais une moue et allais répliquer mais il ne m'en laissa pas le temps. Rhétorique c'était peu de le dire. Il reprit donc mais cette fois pour parler de lui, devinant très certainement que j'allais de nouveau lancer le débat sur lui.
Cette fois j'écoutais avec grande attention. Je me préoccupais vraiment de comment il réagissait à ce changement de vie. Lui comme moi ne sommes pas du genre à parler beaucoup de nous, hormis lorsque l'on parlait ensemble et que les choses faisaient que l'on avait besoin de se confier, de vider un peu notre sac.

J'opinais à tout ce qu'il disait,  je comprenais ce qu'il ressentait, ce n'était pas facile de se soumettre aux lois des Volturis, d'accepter sans broncher les choses et de devoir demander parfois la permission. Je comprenais j'avais moi aussi éprouvé beaucoup de difficultés dans mes premières années de vie dans la cité italienne. Mais il savait qu'il n'avait pas à rester ici, il lui suffisait de le dire et je le laissais partir, lui offrais son ticket de sortie d'Italie pour aller où bon lui semble. Tout ce qui me préoccupait c'était qu'il se sente bien et profite de son éternité. Voilà tout. J'allais de nouveau prendre la parole pour lui faire part de cette possibilité mais il me coupa de nouveau. Décidément ça devenait une habitude, non mais!

J'eus un petit rire à ce qu'il rétorqua, il avait deviné ce que j'allais lui proposer, il me connaissait bien ce petit et se rendait bien compte que c'était rare et donc en profitait pas mal non plus... Mais je ne m'emportais pas, ça ne m'énervait pas de sa part mais me rendait plutôt fier,  je l'avais bien éduqué il avait de la réparti et ça c'était parfait.
De plus, il avait raison. Je lui avais déjà proposé de nous séparer pour qu'il vive sa vie tranquille au risque de ne plus avoir de nouvelles réciproques pendant plusieurs années voire siècles. Il avait refusé j'en avais été soulagé. Je ne m'étais pas vu revenir vivre ici, seul, avec des personnes qui ne m'auraient très certainement pas compris, mis à part ma petite Sulpicia, bien sûr. Mais est ce que je me sentais vraiment de le laisser partir aujourd'hui? J'allais le lui proposer bien sûr, mais pour son bien, pas le mien. Enfin, un silence me permit de prendre à mon tour la parole et je sautais dessus pour éviter qu'il enchaîne de nouveau:


« C'est bon? Je peux parler? Donc. »


Commençais-je avec un petit sourire moqueur pour souligner son emportement. Ouis je repris à la suite pour répondre à ses diverses interrogations ou suspicions:


« Moi aussi j'ai eu énormément de mal à mon arrivée ici, et je n'avais qu'une envie, partir. Mais qu'est ce que j'aurais fait? Certains Volturi m'ont ouvert énormément de portes, m'ont permis d'être celui que je suis aujourd'hui et je leur suis redevable. Tu le sais, je venais de tout perdre. Tout. »


Ajoutais- je avec un air sombre en repensant à ma petite sœur si chérie et ma mère décédées bien trop tôt et qui m'avaient toujours manquées horriblement. Je serais prêt à tout pour prendre leur place... Inspirant je repris force avant d'ajouter:


« Bien sûr, tu t'en doutes,  le manque de libertés et d'éclates m'affecte énormément,  c'est dur parfois de ne pas succomber à mes pulsions. Tu m'as vu faire pendant soixante ans... Mais certains des Volturi sont comme des membres de ma famille aujourd'hui,  voilà pourquoi je subis en silence tant que je les sais menacés... Et ce même si ce n'est pas du tout le style de vie qui me correspond comme tu le dis si bien. Mais tu sais aussi que je te considère comme membre premier de cette famille, et tu sais que je ne le redirais pas avant un  moment alors profite! »


Ajoutais- je avec un sourire fraternel comme je n'en accordais à personne d'autre que lui. J'étais prêt à tout pour ce fichu gamin, plus que ce qu'il ne pouvait l'imaginer,  que personne ne pourrait jamais l'imaginer. C’est pour ça que je m’intéressais à ce qu’il ressentait ici. Et c’est pour ça que je revenais désormais sur ce qu’il avait dit lors de sa dernière prise de parole.


« Je sais que ce n’est pas facile de s’adapter, je comprends que tu te ressentes comme ça et comme tu l’as deviné, rien ne t’empêche de partir. Mais je sais aussi que tu ne le feras pas, t’es têtu l’air de rien. Je savais que tu ne t’y habituerais pas aussi rapidement, mais je ne peux pas non plus rester à te regarder déprimer sans rien dire… J’espérais que tu t’y habituerais, que je ne te laisserais pas seul trop longtemps et donc que ça ne nous changerait pas trop d’avant. »


Puis j’eus un petit rire pour briser un peu le sérieux de la situation et ajouta :


« Puis bon y’a des bons côtés, tu t’es dégoté une copine c’est pas rien non ? »


Il ajouta à son tour quelque chose et je dus prendre un instant pour réfléchir à la réponse que j’allais lui donner. Puis je repris en le fixant :


« Sérieusement, je n’en sais rien Alex… Pendant un temps oui, puis comme toi je me suis senti faible et mal à l’aise ici à force, voilà pourquoi je suis parti, et ces soixante dernières années étaient vraiment nickel. Mais bon comme tu le sais, mon créateur avait besoin de moi et donc j’avais pas d’autres choix que de revenir. Et tu sais aussi que la situation actuelle n’est pas merveilleuse avec le problème Dacian… Toi t’aurais fait quoi à ma place ? »


Ajoutais-je à son intention avec un sourire en coin joignant mes mains, appuyant mes coudes sur mes genoux en fixant la place toujours aussi vide.

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

    Volturi Coven

    Hate Me. Love Me. Listen To Me. Ignore Me. Do As You Want.
    I Just Don't Care.
    code broadsword.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://athousandyears.forumgratuit.org/t53-shannon-bartholomew-v
Invité
Invité
avatar

MessageSujet: Re: Brother, We Need To Talk - Shannon & Alexey -    Ven 28 Mar - 22:53

Shannon & Alexey▲ A Talk Between Two Brothers ▲ Piazza Dei Priori - Volterra ▲
The Golden Duo


Alexey voyait clair dans son créateur, il savait très bien que le vampire n’avait que très peu d’affection pour la vampire qu’avait choisi Alexey comme compagne. Mais il savait aussi que Shannon ferait des efforts, essaierait de comprendre ce qu’il ressentait à l’égard de cette jeune femme. Du moins, il ne l’empêcherait pas de la voir, ils n’allaient pas se prendre la tête pour cela, leur lien fraternel était bien trop fort pour être ébranler par leur choix d’amour. D’ailleurs qu’en était-il de Shannon ? Il n’avait jamais éprouvé de l’amour pour un autre être, du moins autre que familial ou fraternel. Finirait-il par trouver l’amour ? C’était ce que c’était demandé plusieurs fois Alexey, notamment depuis que lui avait trouvé Amelia.

Alexey partit donc dans diverses tirades, ne laissant pas le temps à son interlocuteur de le couper ou de prendre lui-même la parole. Il savait qu’il valait mieux qu’il déballe tout de suite plutôt que de laisser Shannon répliquer, le sachant assez bon orateur pour trouver de quoi changer d’avis ou de point de vue. Il était donc partit, sachant qu’il pouvait se permettre de dire à son créateur ce qu’il avait sur le cœur. Shannon ne semblait pas conscient de l’ampleur de la préoccupation d’Alexey à son égard, pourtant elle était vraie et grande… Alexey ne souhaitait pas être le seul à inquiéter Shannon, il préférait que cette inquiétude soit partagée de manière égale, lui faire comprendre qu’il n’avait pas besoin de s’inquiéter autant de sa personne mais plutôt de lui-même et du choix de vie qu’il avait pris. Choix qui selon Alexey ne correspondait pas à la personnalité de son créateur.

Alexey était satisfait que Shannon le laisse parler et se contente d’opiner à ce qu’il disait, il en était aussi fier, cela prouvait qu’il le voyait désormais comme son égal, non pas au niveau de la force ou des années, cela n’était pas prêt d’arriver mais au niveau de la mentalité. Il le considérait désormais suffisamment pour le laisser exposer ses idées et ressentis sans émettre de critiques ou autre. Oui, Alexey en était fier, cela prouvait qu’il était digne désormais de son créateur et cela comptait énormément à ses yeux. A l’écoute du rire de Shannon, Alexey se détendit. Cela prouvait qu’il ne prenait pas mal ce que lui exposait le jeune vampire, chose que ce dernier avait quelque peu craint comme il en disait beaucoup. Le silence revint et ce fut au tour d’Alexey d’émettre un petit rire en entendant ce que dit Shannon en remarque au fait qu’il ne l’avait pas laissé prendre la parole depuis un moment. Ce fut au tour d’Alexey d’écouter et d’opiner face à ce que lui exposait son frère.

Alexey entendait parfaitement ce qu'exposait en première partie son frère. Devinant très bien que cela n'avait pas dû lui être facile, et surtout qu'il avait été seul. Alors que Shannon disait qu'il avait tout perdu à cette époque il eut un air sombre qui se retranscrit sur le visage d'Alexey. Shannon était malin, il savait utilisé ses mots pour faire en sorte que son entourage n'ai pas de répliques possibles. Il était rare de le voir ainsi et il était impensable de chercher le débat sur ce sujet risquant la mort de celui qui oserait. Alexey était au courant depuis bien longtemps, depuis qu'il était humain et enfant, signe de la confiance et de l'intérêt que lui portait son sauveur.
Il parla ensuite de ceux qu'il considère comme des membres de sa nouvelle famille, il en avait fait déjà part au jeune homme bien avant qu'il ne connaisse l'existence des êtres surnaturels,  il avait pendant un temps éprouvé de la jalousie à l'égard de ces personnes qu'il ne connaissait pas. Mais ce qui lui fit échapper un sourire fier et reconnaissant fut ce que dit son frère de lui, la manière dont il le voyait. Ce qui le rendit d'autant plus fier fut lorsqu'il se rendit compte à quel point lui et son créateur, son mentor, étaient similaires, prêts à tout pour ceux qui comptent vraiment à leurs yeux.

La prochaine prise de parole de son ami lui fit se rendre compte qu'en effet il ne partirait pas pour l'instant, Alexey devait s'y résigner. Lui qui au départ pensait que Shannon ne rentrait que pour une rapide mission se rendit compte que son intérêt et affection pour certaines de ces personnes allait le forcer à donner plus de lui. Alexey se devait donc d'en faire de même. Il se devait de faire un effort pour aider son frère, le soutenir dans ce moment, l'aider à protéger ceux que lui n'apprécie pas pour revenir au plus vite à leur vie d'antan. Il hocha donc lentement de la tête avant d'ajouter à son tour, ayant un petit rire à ce qu'ajouta Shannon pour détendre l'atmosphère:

"Oui il n'y a pas eu que de mauvaises rencontres... Très bien, je ferai un effort et garderais mon mécontentement pour moi, du moins du mieux que je le peux. Mais dès qu'ils seront hors de danger et de menaces alors je partirais... Mais toi, Shannon, qu'est ce que tu feras? Te sens tu de rester éternellement ici alors que plus rien ne te retiendra? "

Il n'attendait pas réellement de réponse, la connaissant déjà, mais sachant que son frère n'osait y faire face ou y penser, chose qu'il devrait bien faire un jour et Alexey espérait que ce serait rapidement. Lorsque son créateur lui demanda ce qu'il aurait fait si ses proches s'étaient retrouvé dans la même situation que les Volturi actuellement, Alexey n'eut pas besoin de réfléchir bien longtemps, maudissant intérieurement son créateur pour le piéger ainsi. Ce fut à son tour de tenter de détendre l'atmosphère:

"Sûrement de la même manière que toi, mais je ne doute pas que les rôles auraient été inversés et que tu aurais été aussi boudeur que moi... Non... Tu aurais été cent fois plus chiant."

Ils rirent ensuite ensemble d'un même rire, contents de ne pas avoir perdu leur complicité.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Brother, We Need To Talk - Shannon & Alexey -    

Revenir en haut Aller en bas
 

Brother, We Need To Talk - Shannon & Alexey -

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Bill Clinton : Talk is Money (al konprann se piyay!)
» 06. Let play the country ft Shannon Beiste
» Shannon Beiste - One Bourbon, One Scotch, One Beer
» Shannon Beiste
» How to talk with me.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
⚔ A THOUSAND YEARS ― TWILIGHT RPG ⚔ :: 


— (HJ) WHEN YOU'RE JUST A BEGINNER YOU HAVE TO DO A LOT OF STUFF;
 :: ⚔ THERE IS NO HOPE HERE ⚔ :: † Saison 2 †
-