AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Venez vous inscrire à l'event ICI. Vous pouvez aussi laisser un gentil mot sur notre fiche PRD ICI et n'oubliez pas de voter les amours !

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetPartagez | 
 

 Thea ~ All I Ever Wanted Was You

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar

MessageSujet: Thea ~ All I Ever Wanted Was You   Sam 18 Jan - 1:48


FEAT  -  Adelaide Kane
Thea Emilia Mary Yaxcley


Birth.


J’ai eu tort de nommer ainsi cette première partie, car je ne vais pas de suite vous parler de ma naissance. J’aurais tort de faire ainsi car alors vous ne saurez rien de ces deux fabuleuses personnes qui m’ont permis de vivre. Je parle bien sûr de mes parents. Mon père. Ma mère. Malheureusement ils sont tous deux aujourd’hui décédés, je ne pourrais donc pas vous les présenter en personne mais je peux toujours vous les décrire, ça sera déjà un début.

Lui était un vampire, l’un des plus justes et droits que j’ai eu l’occasion de rencontrer. Un Australien qui avait déjà eu droit de voguer sur les mers à maintes reprises. Il avait tant croisé lors de ses épopées. D’autres vampires, d’autres êtres surnaturels, des humains épatants, d’autres répugnants… Il y a toujours eut de tout sur Terre. Il faisait partit du clan dit Volturi, un clan italien aux principes monarchiques sévères, transformé par l’un de ses membres il y était donc lui aussi soumis. Mais les années s’accumulant il put vaquer à ses propres occupations et quitter l’enceinte italienne sans pour autant cesser de leur transmettre des rapports. Mais bien sûr, aucuns de ses écrits ne firent allusion à elle…
Elle n’était qu’humaine, une jeune demoiselle ayant tout juste atteint la majorité. Douce, pure, calme et souriante, elle apaisait toujours ceux se trouvant à ses côtés. Beaucoup enviaient ce côté de sa personnalité, ou la malmenaient afin de voir si ce n’était que façade. Mais à chaque brimade son sourire ne se faisait que plus puissant. Elle pouvait paraitre faible mais pourtant ce même sourire reflétait une force sans égal. Elle vivait avec sa famille à Bath, attendant calmement de trouver le prétendant idéal, celui qui ferait chavirer son cœur et qui saurait bien sûr prendre soin de ce même cœur précieux qu’est le sien.

Tous deux étaient donc bien différents… et pourtant ils finirent par se trouver. Ma mère était habitante de Bath, elle y vivait depuis toujours, mon père y faisait escale. Cette même escale n’aurait dû durer qu’une soirée avant qu’il ne reprenne son exploration du territoire britannique. Mais le sort en décida autrement. Il suffit d’un soir, d’une rue, d’un panier pour les faire se rencontrer. En effet, elle revenait du marché, son panier empli de produits pesant lourdement sur ses bras fins et pâle. Lui visitait la ville de Bath et les joies qu’il était possible d’y découvrir. C’est alors qu’ils se retrouvèrent tous deux dans cette petite rue, c’est alors qu’elle se pressa un peu trop et lui rentra dedans, le bousculant, faisant vaciller son panier, ses emplettes allant joncher le sol de cette même rue. Gênée, s’excusant, se jetant au sol pour récupérer ses affaires, il lui vint en aide, il suffit d’un échange de regard pour qu’il décide d’allonger quelque peu son séjour à Bath. Il était déjà sous son charme.

Ils se virent d’abord discrètement, puis leur relation se fit remarquer, elle la jolie de la cité, lui l’étranger séduisant et mystérieux. Ils obtinrent bien rapidement la bénédiction de mon grand-père maternel, mais pas avant qu’il n’ait avoué l’entière vérité sur sa personne à sa belle. Il ne pouvait se résoudre de le lui cacher éternellement, car oui, bien que fou amoureux d’elle, il n’empêchait qu’il restait vampire, une menace pour elle, un secret qu’il ne voulait lui cacher. A son grand étonnement, et avant tout soulagement, elle accepta la nouvelle sans réellement ciller, du moins, sans être le moins du monde effrayée. Elle ne le craignait pas, elle l’aimait voilà tout, quelques soit sa nature, quelques soit ses faits passés, elle l’aimait tel qu’il était aujourd’hui.
Elle avait besoin de lui, et lui comptait bien épouser la demoiselle. Ce fut chose faite quelques temps plus tard. Puis voilà que deux mois plus tard ma mère portait en son ventre mon petit être.  Cette nouvelle les baigna dans le bonheur, aucuns d’eux ne soupçonnaient cela possible, bien au contraire. La surprise renforça leur union mais marqua aussi la fin de la relation de mon père avec les Volturis, il les connaissait que trop bien pour savoir qu’ils se montreraient sans pitiés à l’égard de cette nouvelle, peut-être s’en prendraient-ils à son épouse comme sujette à des expériences, ou alors à leur enfant, ou encore à eux trois. Quoiqu’il en soit il était hors de question que cette nouvelle s’ébruite et ce fut notamment grâce à l’aide de ses deux protégés, Godfrey et Nathaniel, que cela fut possible.

Mais il vous faudra de nouveau patienter quelque peu avant de tout savoir sur ma venue au monde car il me faut obligatoirement m’arrêter sur le nom de ces deux êtres primordiaux à mon existence…  Godfrey et Nathaniel Therson. Deux frères, deux vampires, deux garçons inséparables depuis leur enfance, deux garçons qui avaient tant vécu mais qui avaient toujours su tout traverser. Un aîné, Nathaniel, ainsi qu’un cadet, Godfrey, une année et quelques mois les séparant tout simplement. Deux garçons qui semblaient et jeunes et qui pourtant vivaient depuis déjà tant de temps…  Oui, des vampires, des êtres de l’éternité. Tous deux avaient été abandonné jeunes du temps de leur humanité puis suite à leur transformation vampirique, mon père avait été celui qui les avait pris sous son aile un beau jour, gagnant leur reconnaissance éternelle et leur apprenant tout ce qu’il savait. Leur relation était donc très forte et dotée d’un respect sans pareil.
Ils étaient donc tous deux présents aux côtés de mon père à Bath, ils assistèrent à sa rencontre avec l’humaine. Tous deux méprisaient grandement les humains, après tout bien qu’ils en avaient été avant il n’empêche que chacun d’eux leur avaient tourné le dos, en avait été effrayé ou les avaient fui suite à leur transformation. Ils n’aimaient plus les humains, leurs années d’existence accentuant leur ressenti à l’égard de ces êtres. Mais pourtant ils furent touchés par la beauté et la pureté de l’humaine dont s’était épris leur protecteur et ami. Ils acceptèrent donc de faire une exception pour cette demoiselle. Eux n’étaient pas souscris aux règles des Volturis les rejetant avec fermeté, l’aide de mon père leur permettant d’échapper aux griffes des trois frères italiens…

Venons-en enfin à ma naissance. Elle se fit en présence de mes deux parents et contrairement à toute grossesse normale, plus rapide que prévu mais aussi tellement douloureuse. Mes parents avaient dû quitter Bath, les habitants pensaient que mon père avait maudit ma mère, que j’étais l’enfant du diable et que j’allais tuer la plus pure d’entre eux. Les superstitions allaient de bon train alors… Ils avaient donc quitté la cité des bains pour s’installer, à l’abri des regards, en forêt, dans une petite cabane de grosses pierres et de lourdes poutres.  En cette bâtisse personne ne s’inquiéterait des cris de douleur de ma mère, personne ne viendrait interrompre ce dur moment. Même les deux frères montaient la garde afin qu’un promeneur ne s’avère pas trop curieux. Après de longues minutes voilà que mon cri se détachait de celui de ma mère, ce dernier s’évaporant pour laisser place à un soupir. Son ultime soupir d’humaine.
Oui, ma mère n’était qu’humaine, elle ne possédait pas cette force surhumaine ni même cette capacité d’auto-guérison. Il lui était donc impossible de survivre à un tel fait, accoucher était déjà à l’époque source de morts avant l’heure, mais les accouchements d’êtres surnaturels étaient tellement pire… Heureusement pour nous, mon père eut le réflexe de la mordre, refusant de la laisser mourir si facilement, il crut pendant un instant avoir agi trop tard. Tout se décida sur un dixième de seconde, sa légendaire vitesse vampirique lui était alors indispensable et nous permis de sauver sa bien-aimé et ma très chère et tendre mère. Quelques jours plus tard voilà qu’elle était éveillée et nourrie par les soins des deux frères, me tenant dans ses bras, elle-même lovée dans les bras de mon père.

Nous avions alors tout pour être heureux. Après tout nous étions loin de tout mais surtout ensemble, et espérions que cela durerait éternellement… Hélas tout bonheur a une fin…



Happiness...


Mes parents n’eurent pas l’occasion de vraiment profiter de moi enfant, après tout j’étais hybride, à la fois humaine, à la fois vampire… Ma croissance était donc d’une rapidité sans pareils. A la fois cela attristé mes parents qui auraient aimé en profité plus longtemps, mais un autre sentiment prenait largement le dessus de cette déception. Ils étaient impatients que j’atteigne un physique adolescent voire adulte. Ils craignaient tant que je sois découverte par les Volturis sous mon enveloppe d’enfant et donc qu’ils n’aient en tête que mon extermination. Mes parents ainsi que les frères Therson étaient prêts à tout pour me protéger mais ils savaient très bien que contre la totalité du clan Volturi ils n’iraient pas bien loin.
Ils mirent tout de même un certain temps avant de découvrir mon existence, temps qui me permit de vivre ma vie avec mes proches tranquillement. Je grandissais, apprenant à contrôler mes nouvelles capacités grâce à l’aide de mes parents, du moins de mon père qui nous enseignait à la fois à ma mère, jeune vampire, et à moi-même, jeune hybride. Ce fut très rapidement que l’on se rendit compte de mon don. En effet, en ma présence, aucuns d’eux n’avait la possibilité d’user de leur propre don, et cela était dû à mon fait nous en étions persuadé et d’autant plus avec le temps. Nous rigolions souvent, ils faisaient en sorte que j’ai toujours de bons repas humains mais remarquèrent que j’éprouvais aussi la nécessité de boire du sang humain, alors on se partageait un humain de temps à autres. Certes cela équivalait à tuer, mais mon père, ma mère ou encore Godfrey et Nathaniel s’en occupaient, j’étais trop jeune pour cela. Mais cela ne dérangeait aucun d’entre eux. Les humains leur avaient à tous tourné le dos. Ma mère avait voulu revoir sa famille, ils n’avaient fait que lui jeter des pierres, la regardant avec horreur et dégoût, la forçant à partir les larmes coulant à flots de ses yeux rouges sang, se faisant malheur pour ne pas déclencher la fin de la vie à Bath. Oui nous tous avions été abandonné par les humains, ne pouvant compter que les uns sur les autres. Mais nous savions nous en contenter, profiter de cette liberté et famille.

Plus les mois passaient et plus je grandissais, j’avais atteint la taille d’une enfant de sept ans lorsque mon existence fut révéler au grand jour…
J’apprenais à vivre ainsi, en secret, à l’abri des regards, écoutant mes parents, m’amusant toujours énormément avec Godfrey et Nathaniel, tout aller pour le mieux même si au fond de moi j’avais envie d’aller voir plus loin que l’enceinte de la clairière où se trouvait notre demeure. Je voyais souvent les deux frères Therson partirent et ne revenir que bien longtemps après et je les enviais. Je comprenais leurs craintes vis-à-vis des Volturi mais j’avais l’espoir qu’une explication suffirait à me sauver. J’étais bien niaise de penser ainsi… Un futur très proche allait me le prouver.

En effet, nous avions été bien sots de penser que simuler la mort de mon père suffirait à éloigner les Volturi. Ce fut notamment son créateur qui chercha à en savoir plus. Ce fut notamment ce même vampire qui en vint à découvrir mon existence. Il était sur les traces de mon père et cela le mena bien sûr jusqu’à Bath. Il eut rapidement vent des rumeurs qui faisaient toujours fureur en ville avec en personnages principaux mon père et ma mère, mais aussi cet enfant des enfers… Lui aussi interpréta mal la chose. Il était extrêmement déçu d’une part que mon père l’ait ainsi abandonné, mais aussi qu’il se soit entiché d’une humaine et qu’il ait fini par la transformer. Il nous retrouva rapidement en forêt et c’est là qu’il me vit. Ce vampire n’était pas du genre patient et ne supportait pas le mensonge, encore moins que quelqu’un s’en prenne à ce qu’il appelait ses créations. C’est-à-dire mon père. Il était animé d’une colère et haine noires. Il se manifesta bien rapidement, faisant face un matin à notre demeure. Mon père me mis de suite dans les bras de Godfrey, lui disant à lui et à son frère de m’emmener loin très loin, de me cacher de nouveau et de ne plus jamais revenir. Je pleurais m’accrochant de toutes mes forces au cou de mon père et aux bras de ma mère, refusant de les quitter. J’avais peur. Le vampire que je voyais par la fenêtre de notre chez nous m’effrayait… Je ne voulais en aucun cas laisser mes parents seuls face à lui. J’aurais dû insister un peu plus…

Je n’ai pas pu lutter contre Godfrey et Nathaniel, je n’ai pu que voir le dernier sourire que m’accordaient mes parents avant de passer la porte de la cabane pour aller faire face au vampire mécontent à l’entrée. Nous filions par une fenêtre avant de nous enfuir loin de Bath, entendant au loin les cris résultant de l’affrontement entre mes parents et ce même vampire, cris qui me tétanisaient, qui me firent hurler à mon tour tendant toujours une main dans la direction de mes parents suppliante. Ce fut la dernière fois que je vis mes parents. Ce jour marqua la fin de mon enfance, la fin de mon bonheur…



My Empty Life.


Tout devint très compliqué par la suite. Nous avions quitté Bath et traversions l’Angleterre, ne nous arrêtant que très rarement plus d’une soirée. J’avais beau protester, j’avais beau supplier mes deux amis de me ramener près de mes parents, ils n’en firent rien. Je les insulter, les frapper, tenter maintes et maintes fois de m’échapper mais ils s’en moquaient, jamais ils ne me laissèrent partir par lassitude. J’espérais les ennuyer suffisamment pour qu’ils me laissent en paix et que je puisse reprendre le chemin de la maison. Mais ils n’en firent rien. Maintenant je sais que c’est pour mon bien, qu’il était possible que s’y trouve des vampires attendant notre retour, ou encore qu’en chemin on tombe nez à nez avec celui qui s’en était pris à mes parents… Mais j’avais malgré tout besoin de savoir s’ils étaient en vie ou non. J’en avais besoin pour espérer ou au contraire cesser d’espérer…

Ce fut après quelques mois supplémentaires qu’ils finirent par accepter que l’on retourne à Bath. J’avais bien grandi et pourtant mon espoir restait le même, mon inquiétude n’avait pas cillé, et cette angoisse happait encore et toujours mon cœur qui battait depuis plus en plus fort… Enfin j’allais pouvoir savoir, enfin j’allais pouvoir retrouver mes parents… Car c’était ce que je pensais. J’étais persuadée qu’à eux deux ils étaient venus à bout du vampire, qu’à eux deux ils s’en étaient sorti sans blessures et que ensemble ils attendaient notre retour pour que l’on puisse reprendre notre existence paisible. Oui cette espoir me permettait de ne pas perdre mes moyens, de vivre, de m’accrocher, il me faisait aussi m’enfermer dans mille et une possibilités qui auraient pu suivre l’affrontement avec le Volturi. Mais dans chacune d’elles, mes parents en sortaient vivant. Je me refusais de penser qu’ils avaient pu périr de cet affrontement, cela m’était impossible, inenvisageable…

Tout le long du voyage de retour je restais silencieuse, à la fois impatiente et apeurée, le stress venant installer une boule dans ma gorge ainsi que dans mon ventre. Je me refusais de manger, n’avalant que le strict minimum de sang pour tenir le coup, après tout j’allais retrouver mes parents autant ne pas leur revenir dans un état déplorable. Je me posais tant de questions sans réponses, et s’ils étaient partis à notre recherche ? Et s’ils avaient été kidnappés par leur assaillant ? Et s’ils ne me reconnaissaient pas ?  Car j’avais bien changé en ces quelques mois, voilà pourquoi Godfrey et Nathaniel étaient plus serein à l’idée de me ramener. Puis il fallait l’avouer eux aussi avaient besoin de savoir. Eux aussi se torturaient l’esprit à l’idée que leur protecteur ne soit plus de ce monde… Le voyage me parut s’étendre sur plusieurs années, jusqu’à ce qu’enfin on arrive à destination.

A la vue de notre ancienne demeure j’eus un immense sourire, j’accourais jusqu’à l’intérieur de la demeure pour me stopper nette. Tout à l’intérieur de notre ancien chez-nous était chamboulé, mais ce qui me figea d’autant plus fut la vue de grandes traînés de sang secs… Il y en avait partout, le bazar résultant d’un conflit, les armoires au sol, mes anciennes peluches éventrées, nos anciens vêtements tachés de sang… Je me sentais pâlir, mes lèvres tremblotantes alors que j’avançais lentement dans les différentes pièces, chuchotant sans m’en rendre compte de faible ‘Dad… Mummy…’, je trébuchais de nombreuses fois mais n’y prêtais pas attention, tendant l’oreille au moindre son. Godfrey et Nathaniel était à ma suite, sur leurs gardes mais eux savaient déjà ce qu’il s’était passé, ils l’avaient deviné, voilà pourquoi leur visage était si fermé. Je finis aussi par comprendre, mais pour cela il fallut que je tombe sur deux corps carbonisés, les troncs séparés de leur crâne, même après tant de temps ils étaient toujours là, brûlés vifs, leur corps désormais froids. Je voulus pendant un temps espérer qu’il ne s’agissait pas de mes parents jusqu’à ce que je vois leur bague, celles qu’ils s’étaient échangé suite à leur union. Je sentis alors le vide me happer, je vaciller pour tomber à genoux près des corps tendant une main secouée de tremblements vers les corps, attrapant l’une des bagues en sursautant voyant le doigt casser sous mon effleurement. C’est alors que les larmes coulèrent, je n’arrivais plus à respirer, les battements de mon cœur me martelaient la poitrine, j’avais envie de l’arracher pour ne plus ressentir cette douleur qui me tuait lentement. Je m’agrippais la poitrine continuant de pleurer, serrant les bagues dans ma paume toujours secouée de tremblements. Je me sentais sombrer prête à les rejoindre puis Godfrey vint me redresser, me consoler, je remarquais alors que lui et Nathaniel étaient aussi mal que moi. Leur colère emplissait la pièce, leur tristesse aussi. Ils furent tous deux là pour me soutenir, enterrant les corps de mes parents, ne me laissant que leurs anneaux en souvenirs. Mais ces deux anneaux je m’en moquais, ils ne comblaient en rien le manque que je ressentais au plus profond de moi, cette déchirure horrible qui me tuait chaque jour un peu plus.  Ce ne furent pas eux qui me donnèrent la force de continuer de vivre. Non pas eux… Mais plutôt l’horrible vampire qui était venu à bout de mes parents…



Stay Strong.


Nous ne pûmes rester longtemps après tout il n’était pas dit que des Volturi montaient la garde ou surveiller toujours le lieu. On partit donc tous les trois, voyageant énormément. Je restais vide, je grandissais mais n’avait plus la même manière d’être qu’auparavant, cette tristesse, se vide se lisant toujours sur mon visage. Godfrey et Nathaniel faisait de leur mieux pour me redonner le sourire mais en vain. Je leur serais éternellement reconnaissant du temps et de l’attention qu’ils m’ont toujours accordée et je ne m’excuserais jamais suffisamment de leur avoir rendu l’existence si difficile. Ils auraient pu partir, vivre leur vie, ne plus subir ma déprime affligeante, mais ils en décidèrent autrement. Ils continuaient de me protéger, de tenir la promesse à leur ancien protecteur, veillant continuellement sur moi, me protégeant de toute menace, m’apprenant ce que j’avais à apprendre et ce même si je n’étais pas des plus attentive durant ces quelques années. Car oui, plusieurs années s’écoulèrent pendant lesquelles je restais déprimée, ne parvenant pas à faire mon deuil.

Sept ans s’étaient écoulés depuis ma naissance. Sept années pendant lesquels j’avais connu une joie immense et inégalable suivie d’une tristesse meurtrie et sans pareil… Sept années de voyages et de découvertes, rencontrant tant d’être surnaturels, allant même jusqu’à faire la connaissance de nouveaux clans, et notamment des Dacian, ennemis majeurs des Volturi… Sept années accompagnées de mes deux chers et tendres amis, Godfrey et Nathaniel. Sept années marquées par la perte de mes deux parents… Sept années pendant lesquelles j’avais tant grandi, tant apprit, tant ressenti. Je ne grandissais plus, je m’en rendais compte… Je décidais alors de retourner à Bath, une dernière fois. J’en avais envie… j’en avais besoin… Besoin de les revoir, de leur parler, de leur montrer comment j’avais grandi, combien ils me manquaient…
J’éprouvais quelques difficultés à convaincre Nathaniel, lui n’y voyait pas l’utilité, craignait qu’on ne tombe dans un piège des Volturis. Lui souhaitait rester aux côtés des Dacian, clan dans lequel il se sentait vraiment bien, impatient de faire payer aux Volturi ce qu’il s’était passé. Godfrey lui accepta de m’y emmener, il me comprenait, il voyait que j’en avais besoin, et ensemble on parvint à convaincre son frère aîné. On prit alors de nouveau la route pour retourner à Bath… Une dernière fois…

Rien n’avait changé, tout était tel que nous l’avions laissé à notre dernier passage. Mon cœur se sera de nouveau lorsque j’aperçu la tombe de mes parents. Je sentais les larmes monter de nouveau alors que je me faisais misère pour les retenir, en vain… Godfrey vint à mes côtés pour me soutenir et me tenir la main, main dans laquelle je tenais toujours fermement les deux anneaux ayant précédemment appartenu à mes parents… Je voyais au loin Nathaniel, à l’écart, sombre, depuis quand était-il devenu si dur, si distant, si froid… je ne le savais pas. Le meurtre de mes parents nous avait tant pris, nous avait tant changés…

Alors que nous étions tous trois face aux arbres sous lesquels nous avions enterré mes parents un bruit se fit entendre dans notre dos. Un rire froid, glacial, un rire qui me figea sur place avant que je ne retourne pour voir d'où il provenait. Mon horreur atteint son comble lorsque je me souvenais du vampire qui avait mis fin à notre bonheur... Il était là en face de nous, se moquant de nous et de notre tristesse, fier d'en être la raison. De suite les deux frères Therson s'interposèrent entre lui et moi dans le but de me protéger, mais il ne semblait pas être là pour me tuer, ni même m'enlever... Non il venait savourer le résultat de son double meurtre... Il dit quelques mots avant de disparaitre. Il était venu nous provoquer voilà tout... Et il avait réussi…

Je m’écroulais alors qu’il s’enfuyait, Nathaniel tenta de le rattraper en vain. J’avais eu en face de moi celui qui avait mis fin aux jours de mes parents et je n’avais rien pu faire. Pourquoi avais-je eu si peur ? Pourquoi n’avais-je pas agi ? Pourquoi…
Tant de questions fusaient dans mon esprit tandis que mon corps continuait de trembler. Je sentis Godfrey me secouer pour me ramener sur terre mais ce ne fut pas cela qui me secoua… Ce fut la vue de cette larme qui vint s’affaisser au sol. Une de mes larmes. Comme j’étais idiote. Comme il était inutile de pleurer. Comme j’étais faible … Je m’en rendais aujourd’hui compte et cela m’insupportai… C’est alors que je me redressais, c’est alors que la tristesse fut enfouie au fond de mon cœur, c’est alors que sur mon visage ne se lut non plus la terreur mais la détermination. J’avais le visage de l’assassin de mon paradis, mais aussi son nom : Volturi… Il ne me restait plus qu’à en venir à bout…




Reborn.


Ce meurtrier, ce voleur, ce Volturi était ce qu’il me fallait pour regagner courage. Je repartis de Bath déterminée, prête à tout pour devenir plus forte. Pour cela je pus compter sur l’aide de Godfrey et de Nathaniel, ils firent tout pour m’apprendre à dépasser mes limites, continuer ce qu’avaient commencé mes parents, m’enseigner comment découvrir mes capacités et notamment mon don, le contrôler, le maitriser, apprendre à m’en servir. J’étais avare de plus de connaissance, de plus de forces mais restait patiente, sachant que les Volturi n’étaient pas un moindre ennemi débile et encore moins le vampire source de tous mes malheurs… il me fallait être patiente, et je l’étais dans le seul but d’acquérir vengeance.

C’est à cette époque que mon caractère changea du tout au tout. Cet air triste et meurtrie qui s’était installé sur mon visage suite à la mort de mes parents avait disparu pour laisser place à cette lueur dans mon regard, lueur animée par mon désir de vengeance. Je changeais donc, ayant désormais atteint ma maturité physique il ne me restait plus qu’à grandir mentalement ce qui ne me posa pas grand soucis.
Je me sentais changer et j’en étais fière, je savais que mes parents n’auraient aimé me voir rester faible et apitoyée des suites de leur mort, je savais qu’ils auraient aimé que je relève la tête plus rapidement, et je leur ai murmuré maintes fois des excuses à ce sujet avant de sombrer dans les bras de Morphée. Mais je changeais enfin, loin d’être la même qu’à mes premiers mois de vie, mais je m’en moquais, mon but était de les venger, qu’ils puissent reposer en paix, et surtout que personne d’autre n’ait à vivre la même horreur qu’avait nourri mon enfance…

Nous poursuivîmes notre épopée, notre voyage. Je passais désormais pour un vampire tout ce qu’il y a de plus normal si ce n’est la couleur de mes yeux qui rappelait celle des humains ou encore le battement de mon cœur qui parfois se faisait entendre. Je pouvais choisir de me faire passer pour humaine ou vampire, mais jamais je ne faisais en sorte de dire que j’étais hybride. Seuls les deux frères Therson le savaient…

Ces deux frères… parlons-en… je leur suis tellement redevable, je leur dois tant… mais eux aussi ont beaucoup changé depuis l’apparition du meurtrier de nos proches. D’une part Godfrey réagissait de la même manière que moi, déterminé à en finir avec les Volturi et leurs règles ridicules qu’il avait toujours méprisé. Puis venait Nathaniel, lui qui avait toujours été souriant et doux avait été brisé par la perte de mon père, désormais froid, distant voir sans-cœur j’étais la seule à laquelle il accordait encore quelques sourires, ces cours instants me rappelant l’ancien lui, l’ancien Nathaniel gentil et protecteur que j’avais connu plus jeune. Mais ce que je ne comprenais pas était la raison pour laquelle les deux frères ne s’entendaient plus. J’avais fini par m’en rendre compte en effet, il n’y avait plus cette complicité fraternelle entre eux deux, il n’y avait plus cette entente touchante et attendrissante qui les liait depuis la naissance.
Peut-être n’avais-je pas envie de le découvrir, peut-être avais-je peur d’en connaitre la raison… Mais j’étais bien niaise de penser y échapper car après tout la vérité finie toujours par éclater et nous frapper de pleins fouets…




A Brand New Happiness.

Les années passées et j’allais bientôt savoir la raison du changement de comportement de Nathaniel, mais pas de suite. Ces deux frères comptaient tous deux énormément pour moi, et je savais que le contraire était aussi valable. Ce que je n’avais pas encore remarqué à l’époque était que cet amour qu’ils me donnaient était bien plus important que je le pensais.
Ils m’avaient toujours connu, depuis mon premier souffle jusqu’à aujourd’hui et j’espérais jusqu’à mon dernier… Il était bien bête de penser ainsi… Je les aimais tous deux énormément, depuis toujours et à jamais. Pendant longtemps nous étions inséparables, nous confiants les uns les autres, des amis, des confidents. Mais bientôt je ressentis bien plus… à son égard… Godfrey…

Je ne sais pourquoi mon cœur l’a choisi lui, pourquoi lui et pas Nathaniel ? Pourquoi alors que tous deux avaient toujours été là pour moi ? Je ne sais pas, mais voilà une chose que je n’ai pu contrôler. L’amitié que je ressentais à son égard se transforma en attirance, en amour… Ce sentiment si complexe et si dur à comprendre… Ce sentiment qui me surprit du jour au lendemain alors que je le fixais une nouvelle fois… Ce sentiment qui me gêna comme incontrôlable… Ce sentiment qui allait tant me donner et tant me prendre…

Je pensais être la seule à me sentir ainsi, j’étais bien aveugle… Mon amour était bel et bien partagé le temps me le prouva. Il était constamment à mes côtés, à mon écoute, à me soutenir, à me conseiller, à m’apprendre… Je sentais qu’à chaque fois que l’on se rapprochait lui et moi, Nathaniel se renfermer et prenait de la distance. Cela me faisait du mal et pourtant je ne parvenais pas à cesser de me rapprocher de son frère. C’était plus fort que moi, j’avais besoin de lui. Nombre de fois je tentais de percer la carapace de l’aîné, en vain, il se contentait de me sourire voilà tout. Un sourire si énigmatique qu’il m’épuisait, qu’il m’énervait, qu’il me frustrait…
J’en faisais part à Godfrey, mais alors je ne pensais pas qu’il se refermerait lui aussi. Il interpréta mon inquiétude à l’égard de son frère comme de l’amour pour lui et lorsqu’il me fit part de cela je m’empressais de le nier. Oui j’aimais Nathaniel mais pas de cette manière, je ne savais pourquoi mais je ne l’avais jamais vu ainsi, j’avais besoin de lui, je tenais à lui, je l’aimais mais pas autant que l’amour que je portais à Godfrey… Je me dévoilais alors enfin à ce-dernier, la gêne me rosissant les joues, je n’ai jamais autant détesté ma part humaine qu’à cet instant… Mais qu’elle ne fut pas ma surprise, et mon enchantement, lorsque Godfrey releva mon visage afin de déposer un baiser sur mes lèvres… Notre premier baiser, ce baiser tendre et doux qui celait notre amour à jamais.

J’étais heureuse, désormais aux côtés de Godfrey, notre relation se fit secrète, il préférait que l’on attende avant d’en faire part à son frère, j’avais beau le questionner sur la raison il me dit de lui faire confiance. Je lui faisais et lui ferrait éternellement confiance. Notre amour me comblait de bonheur, j’étais heureuse dans ses bras, je retrouvais le sourire à ses côtés, je goutais de nouveau à la gaieté et la joie enivrait mon être faisait de nouveau battre mon cœur. Mais cela ne dura pas malheureusement… Je devrais pourtant le savoir, tout bonheur a une fin… Et la plupart du temps celles-ci sont de plus douloureuses.


Our Split.


J’étais heureuse, je n’oubliais en rien ma souffrance passée et mon désir de vengeance mais j’appréciais ce petit instant de bonheur. Quand j’y repense aujourd’hui, j’aurais dû en profiter d’autant plus…
Nous nous cachions, pourquoi je ne saurais dire pourquoi, maintenant je sais et je regrette cette jalousie, ce conflit qui détruisit tant. Car oui on se cachait, mais l’on finit par se faire surprendre, nous étreignant de tendresse jusqu’à ce que Nathaniel nous surprenne… Je ne pensais pas que ça réaction allait être telle qu’elle l’a été. Je pensais qu’il allait nous taquiner, nous narguait ou au pire ne rien dire et nous juger de le lui avoir caché mais non…

Nathaniel entra dans une colère noire, s’en prenant à son frère, tous deux s’énervant, s’emportant comme je ne les avais jamais vus faire. C’est alors que je compris et je m’en veux encore énormément aujourd’hui d’avoir mis si longtemps à voir et comprendre l’évidence. Nathaniel avait lui aussi des sentiments pour moi. Des sentiments si forts à mon égard qu’il avait d’autant plus haït les Volturi non pas pour avoir tué mes parents mais pour la tristesse que j’avais ressenti, il s’était renfermé et avait tant changé comme blessé par ma douleur et ma tristesse.
Comme j’avais été bête, moi qui pensait qu’il s’éloignait de moi avait en réalité tout faux. Il ne s’éloignait pas, il s’enfermait dans sa haine, me protégeant sans que je le sache, me cachant tout simplement ses sentiments. Je fus énormément touché de le savoir aussi épris de moi, mais il n’empêchait que cela ne changea en rien mes sentiments et cela me faisait me sentir mal… Je l’aimais bien sûr mais pas autant que Godfrey, je ne sais pas pourquoi mes sentiments faisaient une telle différence entre les deux frères mais je ne parvenais pas à l’empêcher…

Leur querelle se transforma en injures, les injures en violence et les voilà qui se battaient. J’avais beau crier, tenter de me mettre entre eux, essayer éperdument de les stopper rien n’y faisait. Eux qui avaient toujours été si proches l’un de l’autre, si inséparables, deux frères qui avaient tant vécu… Et voilà que leurs sentiments pour moi les sépareraient et les opposaient l’un à l’autre. Etais-je vraiment dédié à engendrer le mal autours de moi. Les jours passaient et jamais leur colère ne se calma… Mes pleurs finirent par cesser comme j’avais trouvé solution à ce problème.
J’étais leur problème, avant moi ils allaient bien, ils étaient ensemble et tout allait pour le mieux alors pourquoi devais-je rester plus longtemps ? Je décidais alors seule, pour une fois sans leur faire part de ma décision, ne laissant derrière moi qu’une lettre. Nous étions en Roumanie alors, Nathaniel avait souhaité rejoindre les rangs des Dacian et notamment les accompagner lors d’un affrontement contre les Volturi vis-à-vis d’une enfant hybride. Je profitais alors de cet instant pour partir, leur adressant une lettre leur faisant part de mon regret de la tournure de la situation, leur faisant part de mes sentiments mais aussi de la raison pour laquelle je partais. J’espérais qu’ils redeviennent ce qu’ils étaient avant et que si pour cela il fallait qu’ils m’oublient et passent à autre chose alors soit.

Je partais donc et me retrouvais pour la première fois seule. Je me sentais seule mais décidais d’être forte, pour Godfrey, pour Nathaniel, pour leur lien fraternel. Je voyageais de nouveau, me renseignant comme je pouvais sur le clan italien et le vampire en question qui m’avait volé ma vie. Je traversais divers pays, rencontraient diverses personnes jusqu’à ce que ma route me même aux États-Unis plus particulièrement dans la petite ville de Forks…


Voilà mon histoire, voilà où j’en suis aujourd’hui, ayant laissé mes très chers et tendres frères Therson seuls, priant pour que leur relation se soit améliorée… Maintenant seul mon désir de vengeance m’importe, du moins j’essaie de m’en persuader…
NÉ(E) LE & A/EN – Je suis née en plein été, plus précisément le premier du mois d’Août de l’an 1750.
AGE D'APPARENCE – Mon statut d’hybride ma permit d’atteindre l’apparence d’une jeune fille de 21 ans alors que je n’en avais que sept. Je suis depuis figée dans cette apparence.
SEXE –
ORIGINES – Ma mère était anglaise, mon père quant à lui venait d’Australie.
PARTNENAIRE – Oui, mon très cher Godfrey même si tout semble contre notre amour.
POUVOIR (si pouvoir) – Panacea - Il se trouve que j'ai la possibilité de supprimer les pouvoirs des êtres m'entourant, les faisant passer (presque) pour des êtres humains normaux. Je peux choisir sur qui appliquer mon don ou non (requiert un fort taux de concentration) et pour l'instant il ne fonctionne que sur les pouvoirs vampiriques et les transformations des suites de lycanthropie. Avec le temps qui sait ce que me permettra encore de faire ce don...
ALLÉGEANCE – Aucune... Alliance avec les Dacian il y a peu.
PÊCHÉ – Ma curiosité sans pareille.
RACE – Hybride.
PROFESSION – J'ai décidé de suivre des études dans cette nouvelle ville...
RÉGIME ALIMENTAIRE – Je mange comme une humaine normale mais me voit parfois obligée de boire du sang (humain de préférence) le préférant à tout autre nourriture...
PSYCHOLOGIE – Lunatique ♦ Curieuse ♦ A l’écoute ♦ Distraire ♦ Juste.



❧ Nous devons tous faire des choix… Certains sont justes plus durs que d’autres… ❧

 
 

INFORMATIONS ►
SI VOUS ÉTIEZ UNE FLEUR • Une rose blanche tachetée de rouge étant donné que je peux à la fois me montrer douce et calme, mais aussi froide et distante par moment.
SI VOUS ÉTIEZ UNE ÉPOQUE • Je dirais le 18e siècle, celui de ma naissance, celui où tant s'est passé.
SI VOUS ÉTIEZ UN ANIMAL • Peut-être un oiseau.
SI VOUS ÉTIEZ UNE QUALITÉ ET UN DÉFAUT • Ma qualité qui me vient d'abord à l'esprit est le fait que je sois à l'écoute d'autrui, mais mon défaut peut lui faire beaucoup d'ombre comme je suis lunatique...

AMBITION(S) • Il y a tant que je souhaite faire, assouvir ma curiosité et mon désir d'apprendre et de découvrir toujours plus. Mais j'ai aussi quelques ambitions plus personnelles notamment concernant ces deux frères qui comptent plus que tout à mes yeux et qui sont en conflit depuis toujours...
SECRETS(S) • Je suis amoureuse de l'un des deux frères mais tout me semble bien plus compliqué maintenant que je m'en suis rendue compte. J'ai tant d'autres secrets que vous aurez l'occasion de découvrir à la lecture de mon histoire...


PSYCHOLOGIE ►

CARACTÈRE • Bien que je sois hybride, donc physiquement mature il n’empêche que j’avais atteint mon seuil physique à mes sept années de vie. J’aurais donc pu rester une enfant mentalement, mais il en fut autrement. Mon entourage, mes conditions de vie et les parents que j’avais firent que j’acquis très rapidement en maturité. Je me montrais raisonnable tentée de faire le moins de caprices possibles, de n’ennuyer personne, de me contenter d’être calme et gentille car après tout je devais bien cela à mes deux parents, eux qui se donnaient tant de mal pour maintenir mon existence secrète et me protéger de la colère des vampires qui méprisaient les hybrides ou pire nous confondaient avec des nouveau-nés. Quoiqu’il en soit pendant cette première période de ma vie je savais donc faire preuve de patience, de calme et de discrétion mais je dois avouer que déjà à cette époque je mourrais d’envie de faire part de mon ressenti, de ma manière de voir les choses, de donner mon opinion. J’aurais peut-être dû, cela m’aurait épargné bien des horreurs.

Oui j’étais discrète, mes conditions de vie secrète de même que le respect que l’on nous enseignait à l’époque me forçaient à l’être. Mais c’est suite à la disparition de mes parents que mon caractère changea. Après tout j’étais vampire et humaine, mes sentiments étaient décuplés, la tristesse et l’accablement vinrent me happer et pendant une certaine période je sombrais doucement dans une dépression pitoyable. Je ne supportais pas de me sentir ainsi, un poids pour mon entourage, en clair je ne servais à rien. Mais en ces périodes on a beau se dire qu’on est pathétique et qu’il faut se secouer c’est toujours difficile à mettre en œuvre. Du moins, pour moi à cette époque ça l’était énormément.

Puis finalement on arrive au caractère tel que je le porte aujourd’hui. Vous l’aurez deviné j’ai fini par me secouer, par avancer. Laissant de côté ma tristesse je suis aujourd’hui plus déterminée que jamais, déterminée à venir à bout de ceux qui ont osés s’en prendre à mes parents. J’ai donc laissé ma tristesse pour la détermination, devenant plus têtue, moins calme, ma gentillesse ne m’ayant mené qu’aux ténèbres je la mettais elle-aussi sous silence. Je ne devins pas pour autant une véritable peste sans cervelle et insupportable, bien au contraire, je gardais en point d’honneur mon sens de la justice, de l’amitié, de l’amour et du respect d’autrui mais il n’empêche que je reste bien moins patiente qu’avant, moins silencieuse, quelque peu secrète mais on ne peut plus curieuse. Je ne me cache plus, profitant de pouvoir avoir contact avec le monde pour rencontrer le plus de personnes possibles, gardant secret ce qui doit l’être mais appréciant aussi me confier. Je tiens à beaucoup de personnes, pour eux je pourrais m’être fin à ma vie, pour eux je serais prête à tous les sacrifices. Parmi eux se trouvent bien sûr mes deux favoris, ceux que j’ai toujours adoré et chéri. Mais ce à quoi je ne m’attendais pas était que l’un des deux se détachent, me touche au plus profond de moi, et ce que je sais d’autant moins c’est comment manager cela sans pour autant briser le cœur du second. J’ai beau être une hybride d’une centaine d’année il n’empêche que je reste une jeune fille qui fait face à des problèmes auxquels elle ne trouve pas toujours solution…



PSEUDONYME • Lou(lou). CELEBRITE CHOISIE • Adelaide Kane. AGE IRL • 22 ans. COMMENT AVEZ-VOUS CONNU LE FORUM • Par le biais de mon demi-frère et j'ai un ami qui est lui aussi inscrit. COMMENTAIRES • Le nouveau design est super, j'avais voulu m'inscrire il y a quelques temps, mais suite à mes activités irl je n'ai jamais pu finir mon ancienne présentation désormais disparue... Celle-ci me tient à coeur alors je compte bien la mener à son terme ^u^ MOT MAGIQUE (CF REGLEMENT) • yoyo a tout vu EST-CE VOTRE DERNIER MOT ? • Oui.
CRÉDIT GIF+AVATAR ? • Blogspot.


Dernière édition par Thea E. M. Yaxcley le Dim 19 Jan - 21:14, édité 27 fois
Revenir en haut Aller en bas
Maria Anna C. Dacian
の ANGEL OR DEVIL? の
avatar
» MESSAGES : 1125
» WHERE ARE YOU ? : Russia/Antarctica
» POWER : pyrokinesis
» RPG AGE : 19 years old in real and 18 in appearance
» JOB : Student and saleswoman
» WHO ? : Nina Dobrev
» MULTI COMPTES : Destiny Andrews

Ϟ INSIDE OUT & UPSIDE DOWN Ϟ
“RACE: ― Vampire
“NOTEBOOK:
“RELATIONSHIPS:

MessageSujet: Re: Thea ~ All I Ever Wanted Was You   Sam 18 Jan - 9:52

Bienvenue sur le fofo, et si tu as des questions, je suis là :) En tout cas, je serai là le soir... x)

Bonne chance pour ta fiche!

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://athousandyears.forumgratuit.org/t284-maria-anna-cooper-fo
Invité
Invité
avatar

MessageSujet: Re: Thea ~ All I Ever Wanted Was You   Sam 18 Jan - 10:19

Heello et bienvenue !

Comme dis par Maria, si tu as des questions hésite pas !
Revenir en haut Aller en bas
Scipio Yoricus Dacian
の THE GLADIATOR
avatar
» MESSAGES : 675
» WHERE ARE YOU ? : Partout
» RPG AGE : 28 ans d'apparence
» JOB : exterminator
» MULTI COMPTES : pas encooore

Ϟ INSIDE OUT & UPSIDE DOWN Ϟ
“RACE: ― Vampire
“NOTEBOOK:
“RELATIONSHIPS:

MessageSujet: Re: Thea ~ All I Ever Wanted Was You   Sam 18 Jan - 10:54

Bienvenue parmi nous!

Courage pour ta fiche, et le staff est la si ya un soucis!

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .





That's fiction, okay. This is real. He's a real monster and he's not brooding, or lovesick, or noble. He's the fucking shark from Jaws. He kills, he feeds, and he doesn't stop until everybody around him is dead. And I seriously am so angry you think I watch True Blood.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shannon B. Volturi
の VOLTURI COVEN の
の VOLTURI COVEN の
avatar
» MESSAGES : 698
» WHERE ARE YOU ? : Behind You...
» POWER : Dark Curse
» RPG AGE : 1466 but it looks like I'm 24
» JOB : Assassin
» WHO ? : Jared Leto
» MULTI COMPTES : -


MessageSujet: Re: Thea ~ All I Ever Wanted Was You   Sam 18 Jan - 11:42

Et bin voilà! Pas trop tôt ;p!

Courage pour ta fichette, content de te voir connecté, j'espère que tu me garderas un lien parce que sinon ça ne va pas le faire ;p

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

    Volturi Coven

    Hate Me. Love Me. Listen To Me. Ignore Me. Do As You Want.
    I Just Don't Care.
    code broadsword.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://athousandyears.forumgratuit.org/t53-shannon-bartholomew-v
Invité
Invité
avatar

MessageSujet: Re: Thea ~ All I Ever Wanted Was You   Sam 18 Jan - 16:04

Merci à tous pour l'accueil!
J'essaie d'avancer ma fiche ce soir et de la finir le plus rapidement possible!

Revenir en haut Aller en bas
Nashoba Black
の SHAPE-SHIFTER の
avatar
» MESSAGES : 1136
» WHERE ARE YOU ? : Forks
» RPG AGE : 13 ans
» JOB : étudiant
» WHO ? : Tomohisa Yamashita
» MULTI COMPTES : Stiofan Dacian


MessageSujet: Re: Thea ~ All I Ever Wanted Was You   Sam 18 Jan - 16:17

Bienvenue ^^
Bon courage pour ta fiche ^^

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.dondelanatureparlesdoigts.be/
Invité
Invité
avatar

MessageSujet: Re: Thea ~ All I Ever Wanted Was You   Sam 18 Jan - 17:02

Merci à toi Nashoba!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

MessageSujet: Re: Thea ~ All I Ever Wanted Was You   Dim 19 Jan - 14:12

Yo miss, toi aussi t'as fini par céder à Ju? ;)

Bienvenue en tout cas, très bon début d'histoire, réserve-moi un lien bien sûr!
Bises
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

MessageSujet: Re: Thea ~ All I Ever Wanted Was You   Dim 19 Jan - 14:26

Fabien!!!  :meuh: 

Oui j'ai cédé moi aussi ^^! Mais j'ai plus tenue que toi ;3! Je réfléchirais à un petit lien et te le soumettrais dès que j'en aurais fini avec mon histoire ;3
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

MessageSujet: Re: Thea ~ All I Ever Wanted Was You   Dim 19 Jan - 21:04

Fiche terminée ;3
Revenir en haut Aller en bas
Scipio Yoricus Dacian
の THE GLADIATOR
avatar
» MESSAGES : 675
» WHERE ARE YOU ? : Partout
» RPG AGE : 28 ans d'apparence
» JOB : exterminator
» MULTI COMPTES : pas encooore

Ϟ INSIDE OUT & UPSIDE DOWN Ϟ
“RACE: ― Vampire
“NOTEBOOK:
“RELATIONSHIPS:

MessageSujet: Re: Thea ~ All I Ever Wanted Was You   Dim 19 Jan - 21:37



CONGRATULATIONS !
― Tu es validé(e) ! ―


Bienvenue parmi nous THEA! —

La fiche à été entièrement lue, revue, et est conforme au règlement, j'ai donc l'immense plaisir de te VALIDER. Nous te souhaitons de vivre de grandes & belles aventures parmi nous. Cependant, avant de te lâcher dans l'arène de jeu, j'aimerais te présenter les différentes possibilités d'enrichissement pour ton personnage qui se proposent à toi. Désormais validée, assignée à ton groupe : HALF-BLOOD, il te faut très certainement des relations ! Tu peux commencer par poster un nouveau sujet tout beau, tout neuf dans ces différentes sections :

Passe au répertoire pour référencer ta célébrité, ton don, demander un lieu, un rang, et tout ce que tu veux !

⚔ Pour tes liens

⚔ Tu peux rédiger ton journal intime !

⚔ Afin de lister tes topics

J'ajouterai que si tu es en recherche d'un personnage précis, je te conseille d'en faire un scénario, et pour cela il te faudra te rendre à cet endroit pour le présenter aux invités =>

Le petit mot pour la fin ~
Trèèès jolie fiche! J'aime beaucoup ton style, ton histoire est parfaite! Bref rien a redire!

Amuse toi bien chez nous!








. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .





That's fiction, okay. This is real. He's a real monster and he's not brooding, or lovesick, or noble. He's the fucking shark from Jaws. He kills, he feeds, and he doesn't stop until everybody around him is dead. And I seriously am so angry you think I watch True Blood.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Thea ~ All I Ever Wanted Was You   

Revenir en haut Aller en bas
 

Thea ~ All I Ever Wanted Was You

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Demande de Wanted / Renom / Honneur Xino & Jenaiz
» Renom et Wanted du tigre marin !
» Wanted : Partenaire(s) pour RP !
» [Terminé] Wanted
» [Ahito Erenoa] Wanted/renom/récompense

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
⚔ A THOUSAND YEARS ― TWILIGHT RPG ⚔ :: 


— (HJ) WHEN YOU'RE JUST A BEGINNER YOU HAVE TO DO A LOT OF STUFF;
 :: ⚔ THERE IS NO HOPE HERE ⚔ :: † Saison 3 †
-
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet