AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Venez vous inscrire à l'event ICI. Vous pouvez aussi laisser un gentil mot sur notre fiche PRD ICI et n'oubliez pas de voter les amours !

Partagez | 
 

 Charmante visite ─ Yelena & Viktoria

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Yelena Vasilova
❝ I'M THE NICE KILLER
avatar
» MESSAGES : 710
» WHERE ARE YOU ? : Russia
» POWER : Probabilité accelérée
» RPG AGE : 2500 ans.
» JOB : Tueuse à gage.
» WHO ? : Mila Kunis
» MULTI COMPTES : Athenodora Volturi & Tanaissa Rossi
“Whatever you do will be insignificant, but it is very important that you do it.” ― Mahatma Gandhi

Ϟ INSIDE OUT & UPSIDE DOWN Ϟ
“RACE: ― Vampire
“NOTEBOOK:
“RELATIONSHIPS:

MessageSujet: Charmante visite ─ Yelena & Viktoria   Jeu 20 Fév - 23:54


Yelena & Viktoria

Le jour était déjà levé depuis quelques heures sur les plaines de Russie. Pour moi ce n’était qu’une fraction infime d’une éternelle suite de journées et de nuits sans répit, sans repos. Je n’avais pas dormi depuis si longtemps, je n’en avais pas besoin. Je ne savais même pas si j’en étais capable. Je m’affairais dans la cour à tailler des rosiers et des grands arbres aux fleurs roses pâles. Faire de cet endroit un lieu magique ne m’ennuyais jamais. J’étais perdue dans mes pensées lorsque mon odorat et mon ouïe furent attirés par une nouvelle venue. Je me tournai en direction de l’endroit d’où provenaient ces indices d’une présence. Je vis arriver au milieu de la neige une femme que je reconnaissais bien. Vikoria.

Vikoria était rentrée dans notre vie il y a peu et nous rendait depuis fréquemment visite. Je dois dire que j’appréciais sa compagnie, elle avait une conversation fort captivante. Nous avions déjà discuté de tant d’événements du passés, de ce que nous avions vécu, abordé avec humour certaines tendances que nous avions connues. J’appréciais fortement cette nouvelle amie surtout que récemment, elle avait commencé à se montrer plus intime avec moi, à me prouver la confiance qu’elle avait en moi. Nous avions partagé des traumatismes communs, notamment la perte de notre âme sœur.

Bien que j’aimais beaucoup la présence de Vikoria, j’émettais ces derniers temps quelques réserves vis-à-vis d’elle. Bien que je l’appréciais, je me rendais compte qu’elle tentait de me rallier à sa cause qui s’opposait aux Volturi. Je n’avais comme réel lien avec cette famille que ma correspondance avec Sulpicia mais je ne désirais certainement pas m’opposer à eux. De plus, le mode de vie que proposait ma nouvelle amie ne m’attirait pas spécialement. J’avais moi-même vécu l’époque de la suprématie des vampires et j’avais toujours été fervente de l’anonymat de notre espèce. Or je ne dirais pas cela à Viktoria. J’avais entrevu que si je lui refusais clairement mon soutien, elle n’apprécierait que très peu. J’avais déjà parlé de ses intentions au clan et toutes décidaient comme moi d’être neutres. La seule qui ne se prononçait pas réellement restait Maria. Je ne pouvais pas lui en vouloir, elle n’avait pas le même passé que nous et ne savait pas réellement ni qui étaient les Volturi, ni les Dacian. Je voyais toutefois que Viktoria se rapprochait d’elle et j’avais peur pour son innocence. J’avais toutefois peur de la conseiller de peur que notre nouvelle amie ne l’apprenne et n’apprécie pas l’initiative.

Je fus donc contente que Maria ne fût pas en ma compagnie en ce moment, ainsi la belle roumaine se contenterait-elle de passer un moment en ma compagnie. Lorsqu’elle fut assez proche de moi, je l’accueillis avec joie. Je n’avais rien contre le personnage. Simplement, si je tolérais ses ambitions, j’eu aimé qu’elle ne tente pas de m’y rallier.  « Ma chère amie », lui dis-je, un sourire bienveillant habillant mon visage. Je lui ouvris mes bras pour que nous nous embrassions poliment.  « Que me vaut ta visite ? », lui demandais-je posément.

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

Stars can't shine without darkness
"And I never know quite what to say when you're upset, and it tears me apart that I can't always help you. Just know that I'm always here for you and if you ever fall, I'll be here to catch you, and if you ever feel lonely at four in the morning, I'll be here to talk to you. Know that I'm aware of all your pain, and all the sadness you have, and that I'm willing to help you carry it. Just know that I love you, and that it rips my heart apart to know you're not happy all the time."


Dernière édition par Yelena Vasilova le Mer 18 Juin - 18:29, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Viktoria Edna Dacian
Trick or Treat ?
avatar
» MESSAGES : 317
» WHERE ARE YOU ? : Not so Alone + Beggins to have relations again
» POWER : Powers control + Take it, use it, give it back... or not
» RPG AGE : Forever Young + 1013 / 21
» JOB : Queen of Clover + The most Tortured
» WHO ? : Beauty Blond + Natalie Dormer
» MULTI COMPTES : Lisa, Ruby et bientot une petite blonde


Ϟ INSIDE OUT & UPSIDE DOWN Ϟ
“RACE: ― Vampire
“NOTEBOOK:
“RELATIONSHIPS:

MessageSujet: Re: Charmante visite ─ Yelena & Viktoria   Sam 22 Fév - 16:23

Yelena & Viktoria
Toute personne n'étant pas mon ennemie est mon amie. Mais toute personne ne me soutenant pas est on ennemi. Et je ne donne pas un an a mes ennemis. Choisit ton camp. Car je suis peut être ton amie, mais je suis avant tout très susceptible. Ne refuse pas mon offre, mon amie


Viktoria avait de nombreux amis. Toute personne n’étant pas son ennemi était son ami. Cela voulait dire qu’elle les traitait avec attention, prenait soin d’eux. S’ils la soutenaient en retour. C’était comme un pacte silencieux, dès qu’elle vous appelait « mon ami » ou « mon amie », vous n’aviez pas le choix, il fallait que vous lui montriez respect et lui fassiez de grands sourires. C’était juste ce qu’elle demandait pour que vous soyez son ami, elle voulait votre vie. Votre vie pour sauver son honneur, pour reprendre son trône. A quoi lui servirez des amis sinon ? A rien. Les amis, c’était là pour vous aider. Elle n’avait besoin d’un ami que pour faire la guerre à ses côtés. En dehors, sa fille et ses amants lui suffisait. Elle n’avait pas besoin de plus d’amour. Amour. Ce mot qui sonnait faux dans son esprit. Elle ne serait plus jamais amoureuse. Harold était son âme sœur, et maintenant, plus rien ne comptait. Il était partit, et le cœur de Viktoria avec. La seule chose qu’elle aimait, qui la faisait vibrée, qui avait remplacée Harold, pour laquelle et  s’habillait le matin... C’était sa vengeance. Son seul véritable amour désormais. La chose qui la consumait et la motivait chaque jour qui passait dans cette éternité lassante et peinant. L’amour n’avait plus sa place dans sa vie, seul comptait la vengeance.

Bien sûr elle aimait Elisabeth, sa fille, la chair de sa chair. Mais plus comme on aimait ses proches. Clac touchait plus à la complicité et a l’amitié inébranlable qu’au véritable amour. Elisabeth n’était pas le but de sa vie, c’était... Un enjeu. Elisabeth ne ressemblait pas à ses parents. Elle n’avait pas la force de son père, ni le coté manipulateur de sa mère. Elle était docile, gracile, fragile... Elle semblait sortie d’autre part. Et quelque chose qui la faisait parfois haïr sa fille était quand celle-ci haussait le ton et la contredisait, elle avait cet air de James. Cet air hautain et méfiant. La même lueur dans les yeux. Et cet homme, qui avait enfermée Viktoria, qui lui avait volé sa fille, qui l’avait prise pour moins importante que lui, elle le retrouvait dans sa progéniture. Et c’était dans ce moment-là qu’elle rêvait d’avoir eu un enfant avec Harold. Autre que les enfants qu’elle avait élevés, tous morts. Et elle n’avait pas de fils, d’héritier. Juste une fille, bonne a mariée. Une princesse c’était bien. Un prince, ça aurait été mieux. Ça pouvait paraitre cruel, mais dieu sait qu’elle l’adorait sa fille.

Elle s’était rendue au château du clan de Yelena. Jeune amie qu’elle avait tenté pendant de nombreuses semaines de les rejoindre. Elle avait finalement laissé tomber l’affaire quelques temps. Elle reprendrait les négociations plus tard. Elle ne laissait rien lui filer entre les doigts, et encore moins des recrues plutôt douées et bien âgées. Il y avait maintenant une semaine, elle avait convaincue Maria, une jeune vampire, de rejoindre leur clan. C’était une de ses plus grandes fiertés. Maria étaient une des rares recrues protégées par Viktoria. Elle tenait beaucoup à elle. Elle était passée de pion à Tour, bravo à cette jeune femme! Mais elle sentait que Yelena, son mentor et amie, était réticente quand a cette amitié. Elle se méfiait de Viktoria d’une part. Et elle n’avait pas tort, mais Viktoria savait quoi faire pour arranger la situation.

« Ma chère amie » Elles s’embrassèrent poliment et Viktoria eut un sourire doux et timide. Elle préparait le terrain  « Que me vaut ta visite ? »

Viktoria commença à marcher, en posant une main dans le bas du dos de Yelena, l’incitant à la suivre, puis quand Yelena eut suivit le rythme de marche de Viktoria, elle enleva sa main et la mit avec m’autre dans son propre dos, jointes, comme si elle priait intérieurement.

« Tu sais Yelena, je ne suis pas aveugle. » Ni débile. « Et je vois bin qu’il y a un problème. » elle ralentit un peu, sans pour autant s’arrêtée. « La dernière fois que j’ai discutée avec Maria, tu me regardais avec... Une certaine hostilité. » Son ton se fit peiné. « Tu peux me dire si l’une de mes paroles ou l’un de mes geste envers Maria t’a offensée d’une quelque conque manière. »

Et une fois le problème réglé, elle s’en sortirait avec une arabesque. Comme chaque fois.


Codes par Wild Hunger.

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .


In the Valley of the Dolls we sleep, we sleep.
Got a hole inside of me, of me.
Born with a void, hard to destroy with love or hope
Built with a heart broken from the start, and now I die slow.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yelena Vasilova
❝ I'M THE NICE KILLER
avatar
» MESSAGES : 710
» WHERE ARE YOU ? : Russia
» POWER : Probabilité accelérée
» RPG AGE : 2500 ans.
» JOB : Tueuse à gage.
» WHO ? : Mila Kunis
» MULTI COMPTES : Athenodora Volturi & Tanaissa Rossi
“Whatever you do will be insignificant, but it is very important that you do it.” ― Mahatma Gandhi

Ϟ INSIDE OUT & UPSIDE DOWN Ϟ
“RACE: ― Vampire
“NOTEBOOK:
“RELATIONSHIPS:

MessageSujet: Re: Charmante visite ─ Yelena & Viktoria   Mer 26 Fév - 23:35


Yelena & Viktoria

Je me tenais au milieu de la cour avec Viktoria qui je venais d'accueillir plus ou moins chaleureusement. Dès lors que nous eûmes fini de nous embrasser, ma nouvelle amie entreprit de m'amener vers le sujet de son intérêt. Comme à son habitude, elle pesait chacun de ses mots. Je ne connaissais probablement personne d'aussi réfléchi que Viktoria Dacian. Si ce n'est peut-être ma propre personne. Mon don me permettait d'envisager toutes les tournures que la situation pourrait prendre en fonction des actes que je poserais. On pourrait penser que peser le pour et le contre à chaque interaction deviendrait lourd mais mon esprit le faisait presque automatiquement. Cela me semblait passer en quelques secondes à peine, j'entrevoyais tout dans les détails sans vraiment le vivre. Quoi qu'il en soit, je comprenais chacun des gestes de mon interlocutrice dans sa complexité car j'avais compris que chacun de ceux-ci avait une fin déterminée. Je ne l'avais pas réalisé au début de nos échanges mais dès lors que je l'avais observée agir avec Maria et le reste de ma famille, avais-je compris son petit manège. Il était très dur de faire confiance à autrui après avoir observé une telle attitude.

Avant de se mettre à parler, la belle millénaire entreprit d'abord de nous faire démarrer une promenade. Elle posa une main dans le bas de mon dos et se mit à avancer à pas lents, m'encourageant ainsi sans un mot à la suivre. Ayant déjà quelques millénaires moi-même à mon actif, je n'étais que trop habituée à ces promenades lentes à travers les cours et les jardins. Celles-ci s'accompagnaient généralement d'un monologue ou d'un plaidoyer. Alors que je m'étais mise à marcher au même rythme qu'elle à ses côtés, elle s'adressa enfin à moi avec des mots. « Tu sais Yelena, je ne suis pas aveugle.  Et je vois bien qu’il y a un problème. La dernière fois que j’ai discutée avec Maria, tu me regardais avec... Une certaine hostilité. Tu peux me dire si l’une de mes paroles ou l’un de mes geste envers Maria t’a offensée d’une quelque conque manière. » Viktoria avait parlé, sans que je ne l'interrompe. Elle avait marqué son discours de quelques silences et d'intonations légèrement peinées. J'étais quelque peu prise de court car bien sûre je ne m'attendais pas à ce qu'elle attaque directement le sujet qui la préoccupait. Je la connaissais plus douce mais j'aurais du me douter que tourner autour du pot plus longtemps ne lui aurait pas plu.

Sur le moment je ne savais que répondre mais mon cerveau effectuait déjà instinctivement le travail de probabilité accélérée qui lui était propre. Bien sûr que je n'étais pas la seule à l'examiner, évidemment qu'elle m'avait elle-même observée longuement. Bien sûr que mon attitude évasive avait dû l'inquiéter. Qu'allais-je sortir comme excuse ? Pourquoi aurais-je arboré une expression hostile en l'observant discuter avec ma petite Maria ? Dire la vérité ? Lui dire mon enthousiasme restreint pour sa cause ? La jeune femme me regardait d'un œil méprisant dans ma vision du futur, elle me promettait tout bas le même sort que celui réservé aux Volturi. Par contre, je constatais que jouer la carte de la jalousie ne provoquerait pas de passion haineuse en mon interlocutrice, cela pourrait même flatter son ego et paraître crédible. Je l'apercevais déjà me rassurer d'un air bienveillant. La carte de la jalousie ce serait.

« Viktoria, je suis réellement peinée que tu m'aie aperçu dans un moment de faiblesse dans lequel j'aurais aimé que tu ne me voie pas », lui annonçais-je, arborant une expression de malaise. « Vois-tu, il ne s'agissait pas réellement d'hostilité sur mon visage mais plutôt de jalousie. Car oui, je fais la différence. » Ce n'était que l'entrée en matière. Le mot jalousie avait éveillé sa curiosité. « Vois-tu, nous avons tous apprécié ta présence régulière dans ce château ces derniers temps , et principalement moi. Mais j'ai pris peur lorsque tu as commencé à te rapprocher de Maria.» J'étais rentrée dans le vif du sujet. « Maria est notre petite protégée. Elle est encore si jeune, innocente. Bien sûr j'ai tissé un lien fort avec elle et j'ai simplement eu peur qu'elle ne s'accroche trop à toi et ne nous quitte pour te rejoindre. Elle s'est montrée plus distante ces derniers et j'ai donc tout naturellement imaginé le pire et rejeté la faute sur tes épaules. » J'avais pris un air sincèrement désolé. « Je me blâme encore d'avoir fait preuve d'un tel enfantillage et d'avoir imaginé ça de toi. Je sais que tu ne me ferais pas ça. » Cette dernière phrase, je l'espérais, la déstabiliserait ne serait-ce qu'un peu. Mais je préférais ne pas me faire de faux espoirs.

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

Stars can't shine without darkness
"And I never know quite what to say when you're upset, and it tears me apart that I can't always help you. Just know that I'm always here for you and if you ever fall, I'll be here to catch you, and if you ever feel lonely at four in the morning, I'll be here to talk to you. Know that I'm aware of all your pain, and all the sadness you have, and that I'm willing to help you carry it. Just know that I love you, and that it rips my heart apart to know you're not happy all the time."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Viktoria Edna Dacian
Trick or Treat ?
avatar
» MESSAGES : 317
» WHERE ARE YOU ? : Not so Alone + Beggins to have relations again
» POWER : Powers control + Take it, use it, give it back... or not
» RPG AGE : Forever Young + 1013 / 21
» JOB : Queen of Clover + The most Tortured
» WHO ? : Beauty Blond + Natalie Dormer
» MULTI COMPTES : Lisa, Ruby et bientot une petite blonde


Ϟ INSIDE OUT & UPSIDE DOWN Ϟ
“RACE: ― Vampire
“NOTEBOOK:
“RELATIONSHIPS:

MessageSujet: Re: Charmante visite ─ Yelena & Viktoria   Sam 29 Mar - 17:00

Yelena & Viktoria
Dear friend, welcome to my der land, with my dear Rules and y dear lies.


Il y avait chez Viktoria cette lueur étrange dans son regard. Cette lueur dont on avait du mal à savoir la cause. Cette lueur malsaine et innocente en même temps. Cette lueur marron dans ses yeux, brillante, toujours là, même quand elle était énervée, même quand elle était peinée, même quand elle riait. Toujours le. Pas même elle ne savait d’où elle sortait. Pourtant, Harold savait. Il savait que cette lueur avait toujours été là, aussi mauvaise soit elle-même enfant, elle l’avait, même maintenant, elle la conservait. Cette lueur marron avait un nom. Mensonge. C’était la lueur du mensonge. Quand elle mentait, cette lueur s’allumait. Et Viktoria passait son temps à mentir. La parole n’était qu’un instrument, tous ces gestes étaient mentis, tous ses sourires, tous ses mots doux, toutes ses menaces. Car finalement, Viktoria n’était qu’une jeune femme vide et sans fond.

C’était sans doute le plus triste, de savoir que sous cette enveloppe intéressante, sous ses paroles réfléchies, sous ses montagnes de paroles mielleuses, se cachait une jeune femme brisée éperdue. Cependant, quiconque l’aurait sue n’en aurait tirée aucune pitié pour elle. Car à vrai dire, ce n’était pas vraiment une raison pour manipuler et blesser. Mais Viktoria n’était pas le genre de femme a se souciée de ce qui se faisait ou pas. Du moment que Viktoria gardait ses bonnes manière la moitié du temps, alors elle continuait avec ses mauvaises habitudes. Et parmi elle, celui de remettre en doute toutes les paroles, dont celles de ceux qui se prétendaient amis avec elle. Et Yelena ne dérogeait pas à la règle.

« Viktoria, je suis réellement peinée que tu m'aie aperçu dans un moment de faiblesse dans lequel j'aurais aimé que tu ne me voie pas » Son expression se fit peinée et Viktoria eut une expression intriguée. « Vois-tu, il ne s'agissait pas réellement d'hostilité sur mon visage mais plutôt de jalousie. Car oui, je fais la différence. » Jalousie ? Viktoria en connaissait sous différentes formes, alors elle attendit avec encore plus de curiosité la suite. « Vois-tu, nous avons tous apprécié ta présence régulière dans ce château ces derniers temps, et principalement moi. Mais j'ai pris peur lorsque tu as commencé à te rapprocher de Maria.» Peur ? Des mots durs pour un sujet plutôt léger. Peur, Jalousie, Yelena pesait ses mots, et cela n’inspirait pas confiance en Viktoria. « Maria est notre petite protégée. Elle est encore si jeune, innocente. » Viktoria eut un léger rictus. On ne pouvait pas dire d’un vampire qu’il était innocent, mais soit, si elle souhaitait l’idéalisée, qu’elle y aille. « Bien sûr j'ai tissé un lien fort avec elle et j'ai simplement eu peur qu'elle ne s'accroche trop à toi et ne nous quitte pour te rejoindre. Elle s'est montrée plus distante ces derniers et j'ai donc tout naturellement imaginé le pire et rejeté la faute sur tes épaules. » Air désolé, toujours la même expression figée de Viktoria. « Je me blâme encore d'avoir fait preuve d'un tel enfantillage et d'avoir imaginé ça de toi. Je sais que tu ne me ferais pas ça. »

Viktoria s’arrêta. D’une part, elle se sentait flattée. D’une autre part elle savait. Elle savait que la jeune femme lui mentait, qu’elle utilisait son don. Car bien plus que de les manipulés, elles les ressentaient. Pour pouvoir voler, il fallait bien détecter. Et quand elle regardait la jeune russe, elle avait cette impression de bourdonnement dans ses oreilles. La jeune femme l’utilisait peut être automatiquement, mais pour Viktoria ca représentait un mensonge. Etrange de voir comme une menteuse pouvait haïr le mensonge chez les autres. Manipuler et non pas être manipuler. On pouvait lire maintenant une expression gentille et douce sur le visage de Viktoria, qui souriait tendrement. Tictac.

« Oh Yelena! » Tictac. « Tu sais, je me fais seulement du soucis pour cette jeune fille. Avec ce garçon qui lui a brisé le cœur, comme j’ai déjà vécu cela, je me disais que je pouvais l’aidée à aller de l‘avant. » Tictac. « Mais tu resteras toujours son mentor. » Elle posa sa main glacée sur l’épaule de son interlocutrice. Puis son sourire disparut et une mine interloquée se mit sur son visage. « Cependant ce n’est pas ce qui te chiffonne ma chère, je me trompe ? »

Boum. Voilà Viktoria se mit face à elle, son sourire mauvais et malsain sur le visage. Ce n’était pas bien de monter une de ses mauvaises facettes a un ami, mais elle ne faisait pas cela pour l’inquiétée, elle faisait cela pour déceler le vrai du faux. Elle faisait cela pour savoir si la jeune femme représentait une menace.

« Etrange non ? Qu’après tout ce temps tu continues d’utiliser ton pouvoir avec moi. » Elle eut un sourire plus gentil, comme touché. « Mais je suis flattée que tu sois si douce avec moi, mais si il te plait, parles moi sans mentir. » Elle haussa les sourcils. « Tu es mon amie ? Ma chère Yelena, ne m’obliges pas à t’arracher ton pouvoir pour te faire parler. » Elle fit un "attention" du doigt, comme à un enfant, elle plaisantait presque. Si bien qu’on ne savait pas vraiment si on devait rire ou se méfier. « Dis-moi ce qui ne vas pas Yelena. Dis-moi ce que j’ai fait de mal. »

La liste était tristement longue, un peu trop à son gout.
Codes par Wild Hunger.

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .


In the Valley of the Dolls we sleep, we sleep.
Got a hole inside of me, of me.
Born with a void, hard to destroy with love or hope
Built with a heart broken from the start, and now I die slow.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yelena Vasilova
❝ I'M THE NICE KILLER
avatar
» MESSAGES : 710
» WHERE ARE YOU ? : Russia
» POWER : Probabilité accelérée
» RPG AGE : 2500 ans.
» JOB : Tueuse à gage.
» WHO ? : Mila Kunis
» MULTI COMPTES : Athenodora Volturi & Tanaissa Rossi
“Whatever you do will be insignificant, but it is very important that you do it.” ― Mahatma Gandhi

Ϟ INSIDE OUT & UPSIDE DOWN Ϟ
“RACE: ― Vampire
“NOTEBOOK:
“RELATIONSHIPS:

MessageSujet: Re: Charmante visite ─ Yelena & Viktoria   Ven 11 Avr - 13:05


Yelena & Viktoria


J’avais à peine terminé ma tirade que Viktoria interrompait notre balade. Elle m’avait écouté avec attention tandis que je débitais mon monologue et j’avais vu son expression faciale passer de légèrement flattée, à intriguée, à un rictus léger. Elle finit par arborer une expression figée. Je me doutais qu’elle n’avait avalé mon discours qu’à moitié. Mentir en présence d’une menteuse n’était pas tâche facile, bien que je ne considérais pas ce que je faisais comme du mensonge. Toutefois je jouais avec la réalité en appréhendant ses réactions. Il est vrai que cela pouvait s’apparenter à de la manipulation. De plus, le don de Viktoria, dont j’avais appris la nature ne rendait pas les choses plus aisées. Il était clair que pour s’accaparer le don d’autrui, il fallait pouvoir l’identifier, le comprendre. Je détestais me trouver dans cette situation. Ne pas avoir le contrôle. Ne pas pouvoir éviter le conflit. Voilà ce que je n’aimais pas le moins du monde.

Viktoria me gratifia d’explications et de semi-compliments. Elle me dit qu’elle se faisait du souci pour Maria, évoqua les malheurs que celle-ci rencontrait avec un certain Tom. Je connaissais cette histoire. Mais ne comprenais pas qu’une vieille vampire comme Viktoria s’en fasse pour une telle histoire d’adolescents. Une histoire entre une nouvelle-née et un humain. Cela relevait du ridicule mais jamais je ne le dirais à ma petite Maria. Je comprenais ce qu’elle vivait. Elle était jeune. Mais j’avais énormément de mal à croire que la reine des Dacian n’ait réel intérêt pour ces histoires. Elle n’avait pas vécu la même chose. A ses yeux, elle avait sûrement vécu bien pire. Sa situation n’était comparable à aucune autre et sûrement pas à celle de Maria. Tous les vampires réfléchissaient ainsi lors de la perte de leur être cher. C’est ainsi que je voyais la belle blonde depuis un certain temps. Elle ponctua en m’assurant que je resterais le mentor de Maria. Et j’y comptais bien. Je choisissais minutieusement les personnes qui comptaient pour moi. Et ceux-ci, je les protégeais autant que je le pouvais en tentait de les garder à ses côtés.

Comme je m’en doutais, elle n’en avait pas fini. Elle mit en doute mes affirmations. Donc je mentais à propos de ce qui me chiffonnais. Elle se mit face à moi. Je ne savais si elle tentait de me faire peur ou si elle bluffait. Ses yeux en amandes étaient interrogateurs. Elle m’avoua savoir que j’utilisais mon pouvoir sur elle, ce que j’avais déjà deviné. Je fus davantage chiffonnée par le fait qu’elle me menace de m’arracher mon pouvoir pour me faire parler. J’espérais que le terme « arracher » n’était qu’une hyperbole. J’étais son amie et elle voulait savoir ce que je lui avais fait de mal. Ce qu’elle avait fait de mal… Je me rendais compte que je ne pouvais plus user de mon pouvoir sur elle et que je me devais de lui dire la vérité. Je n’avais pas réellement peur de ce qu’elle me ferait, je ne pensais pas qu’elle décimerait la famille parce que l’on ne se ralliait pas à sa cause mais j’avais toujours été une partisane d’éviter les conflits. J’aimais conserver de bons termes avec autrui.

« Ecoute je vais te dire ce qui me tracasse, car je sens que je ne peux continuer à éviter tes questions. » J’étais sincère. Je ne faisais pas usage d’artifice. «  Je ne mentais pas lorsque je te disais tenir à Maria, bien sûr que j’ai peur qu’elle rejoigne ton clan. Bien sûr, elle ne fait pas partie intégrante du nôtre mais nous la comptons comme faisant partie de la famille. » Je parlais à nouveau de mes sentiments familiaux envers la jeune fille. Il était temps de passer aux choses sérieuses. « Je sais que tu essayes de nous rallier à ta cause, celle de la chute de la famille Volturi. » Je pris une profonde inspiration qui m’était inutile. « Je ne prétends pas me positionner dans leur camp, notre clan n’est simplement pas partisan d’un monde dans lequel les vampires ne se cacheraient pas. Nous aimons nous fondre dans la masse tout en conservant bien sûr ce château et ses forêts alentours dans lesquelles nous pouvons être réellement nous-même. » Je venais de tout dévoiler. Je scrutai le visage de mon interlocutrice pour détecter sa réaction. « De plus, tu as pu le remarquer à mon attitude envers toi, je préfère éviter les conflits autant que je le peux. Je ne désire pas prendre de parti pour le moment. » Pour le moment.  J’espérais qu’elle n’insisterait pas sur la signification de ces trois derniers petits mots. J’avais fait l’effort de ne pas utiliser mon don, ce qui était un exercice extrêmement difficile pour moi qui l’avais utilisé toute ma vie durant. Quel camp choisirions-nous lorsque nous n’aurions plus le choix, voilà une question qui valait la peine d’être posée.

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

Stars can't shine without darkness
"And I never know quite what to say when you're upset, and it tears me apart that I can't always help you. Just know that I'm always here for you and if you ever fall, I'll be here to catch you, and if you ever feel lonely at four in the morning, I'll be here to talk to you. Know that I'm aware of all your pain, and all the sadness you have, and that I'm willing to help you carry it. Just know that I love you, and that it rips my heart apart to know you're not happy all the time."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Viktoria Edna Dacian
Trick or Treat ?
avatar
» MESSAGES : 317
» WHERE ARE YOU ? : Not so Alone + Beggins to have relations again
» POWER : Powers control + Take it, use it, give it back... or not
» RPG AGE : Forever Young + 1013 / 21
» JOB : Queen of Clover + The most Tortured
» WHO ? : Beauty Blond + Natalie Dormer
» MULTI COMPTES : Lisa, Ruby et bientot une petite blonde


Ϟ INSIDE OUT & UPSIDE DOWN Ϟ
“RACE: ― Vampire
“NOTEBOOK:
“RELATIONSHIPS:

MessageSujet: Re: Charmante visite ─ Yelena & Viktoria   Lun 21 Avr - 13:26

Yelena & Viktoria
Dear friend, welcome to my der land, with my dear Rules and y dear lies.


ILe pouvoir Yelena avait pour but d’éviter les conflits. Cependant inutile d’employer son pouvoir avec Viktoria, car qui prétendait la connaitre un minimum savait qu’il n’y avait qu’un seul et unique moyen d’éviter d’entrer en conflit avec elle, être de son avis en tout point. Qui la défiait en remettant en cause son point de vue s’attirait les foudres de la belle brune. Non pas qu’e ne soit pas ouverte d’esprit... En fait, elle était carrément contre la liberté de penser.  Elle voyait ça comme un affront. Affront a l’amitié hypocrite avec quelqu’un. Telle était la règle pour rester en bon terme avec Viktoria, ne jamais remettre en question sa parole en sa présence. Et telle était la faute de Yelena. Elle aurait mieux fait de rester en dehors de cela.

« Ecoute je vais te dire ce qui me tracasse, car je sens que je ne peux continuer à éviter tes questions. » Viktoria tendit qu’elle arrive là où elle voulait en venir. Elle n’avait  que cela à faire tout de même. Son visage se crispa dans un sourire forcé. «  Je ne mentais pas lorsque je te disais tenir à Maria, bien sûr que j’ai peur qu’elle rejoigne ton clan. Bien sûr, elle ne fait pas partie intégrante du nôtre mais nous la comptons comme faisant partie de la famille. » Dire que ce  lui racontait Yelena était ennuyant était un euphémisme. Viktoria s’en fichait vraiment. Cependant elle ne l’interrompit pas, attendant sa réponse franche avec l’avidité d’un rapace. « Je sais que tu essayes de nous rallier à ta cause, celle de la chute de la famille Volturi. »

Inspiration inutile, mais Viktoria n’en avait cure, elle mit ca sur le compte de l’appréhension. Elle appréhendait sûrement la réaction de Viktoria. Et on pouvait aisément la comprendre. Après tout e devait actuellement se faire violence pour ne pas arracher la tête de son amie. Elle ne voyait plus en quoi cela concernait Maria. En fait, elle avait l’impression que Yelena avait tourné la conversation vers elle. Et cela l’embêtait d’avoir une conversation qui la contrariait et qui n’était même pas à propos de celle qu’elle considérerait dans peu de temps comme sa sœur.

« Je ne prétends pas me positionner dans leur camp, notre clan n’est simplement pas partisan d’un monde dans lequel les vampires ne se cacheraient pas. Nous aimons nous fondre dans la masse tout en conservant bien sûr ce château et ses forêts alentours dans lesquelles nous pouvons être réellement nous-même. » Elle n’eut pas de réaction, ne voulant pas qu’elle devine quoi que ce soit de ses pensées. « De plus, tu as pu le remarquer à mon attitude envers toi, je préfère éviter les conflits autant que je le peux. Je ne désire pas prendre de parti pour le moment. »

Viktoria ne comprenait pas les attentions de Yelena. Que souhaitait-elle faire passer comme message ? Qu’elle laisse Maria tranquille ? Ou sa famille. Viktoria opta pour sa famille, et en déduit que d’une part, elle pouvait s’en servir contre Yelena. Cat son nouveau but était de l’éloignée de Maria, en douceur, gentiment, et elle y arriverait. Car rien n’était plus dur à combattre, qu’un Loup déguisé en agneau. Car voilà à quoi jouait Viktoria, a celle qui était gentille, ou tout du moins doué, alors que sous ses gestes surdoués se cachait une femme manipulatrice et destructrice, avide de pouvoir et de nouvelles recrues.

« Yelena, tu sais bien que cela fait quelques temps que je m’en suis aperçue, ainsi je te promets dès lors de laisser les membres de ton groupe ne manifestant aucun intérêt pour ma cause avec toi ici, en Europe. »

Ainsi dire, tout le groupe, mis elle sortit, là ou Yelena croyait avoir gagné, son ultime joker. Quoique, elle avait encore plus d’un tour dans son sac. Aussi usé et petit soit-il.

« Cependant toi et moi savons aussi que Maria ne fait pas, et ne fera jamais partie de votre clan. Elle est trop jeune encore pour s’enfermée dans un groupe végétarien, il lui faut encore du temps. Elle voua aimes bien sûr, mais tu sais qu’elle ne se sent pas totalement épanouie ici. »

C’était l’unique vérité. Puis la jeune femme lâcha la bombe, datant d’à peine deux semaines.

« De plus, elle a manifesté son désir de me rejoindre en Roumanie, et honnêtement, je pense que ça ne pourrait lui être que bénéfique, Yelena. »

Elle avait pris une vois aimante en parlant de Maria. Alors Yelena laissera-t-elle sa protégée s’en aller ainsi ?
Codes par Wild Hunger.

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .


In the Valley of the Dolls we sleep, we sleep.
Got a hole inside of me, of me.
Born with a void, hard to destroy with love or hope
Built with a heart broken from the start, and now I die slow.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yelena Vasilova
❝ I'M THE NICE KILLER
avatar
» MESSAGES : 710
» WHERE ARE YOU ? : Russia
» POWER : Probabilité accelérée
» RPG AGE : 2500 ans.
» JOB : Tueuse à gage.
» WHO ? : Mila Kunis
» MULTI COMPTES : Athenodora Volturi & Tanaissa Rossi
“Whatever you do will be insignificant, but it is very important that you do it.” ― Mahatma Gandhi

Ϟ INSIDE OUT & UPSIDE DOWN Ϟ
“RACE: ― Vampire
“NOTEBOOK:
“RELATIONSHIPS:

MessageSujet: Re: Charmante visite ─ Yelena & Viktoria   Sam 26 Avr - 18:39


Yelena & Viktoria


J’espérais avoir agi de manière suffisamment diplomatique pour ne pas heurter Viktoria. Toutefois, je savais que si j’avais réussi à communiquer sans provoquer la rage chez mon interlocutrice, cela ne signifiait pas pour autant qu’elle était très heureuse. J’avais côtoyé la belle blonde suffisamment pour savoir qu’elle était manipulatrice. Et qu’elle aspirait à toujours obtenir ce qu’elle désirait. Et c’est cela qui me faisait peur. Car j’avais compris depuis quelques temps que ce qu’elle désirait, c’était Maria. On aurait d’abord cru qu’elle la désirait à des fins stratégiques mais à présent je n’en étais plus si sûre, malgré ce que je savais d’elle. Et si elle désirait ma jeune protégée à cause de vrais sentiments éprouvés à son égard, cela était encore pire. Je ne pouvais souhaiter que le bonheur à Maria, je ne souhaitais que cela, qu’elle se fasse des amis. Mais je savais que si mon interlocutrice avait des sentiments réels pour la jeune fille, elle n’aurait pas de limite dans ses moyens pour y arriver.

« Yelena, tu sais bien que cela fait quelques temps que je m’en suis aperçue, ainsi je te promets dès lors de laisser les membres de ton groupe ne manifestant aucun intérêt pour ma cause avec toi ici, en Europe. » Je me sentais soulagée. En fin de compte, j’aurais dû m’exprimer bien plus tôt. Ou peut-être pas. Si Viktoria ne s’était pas entichée de Maria, elle n’aurait pas eu autant de compassion pour nous. Toutefois, voilà une affaire dont nous étions débarrassées. Une discussion avec la Dacian m’avait presque toujours fait l’effet d’une discussion avec un témoin de Jéhovah. J’étais heureuse qu’elle ne tente plus de nous convaincre. « Cependant toi et moi savons aussi que Maria ne fait pas, et ne fera jamais partie de votre clan. Elle est trop jeune encore pour s’enfermer dans un groupe végétarien, il lui faut encore du temps. Elle vous aime bien sûr, mais tu sais qu’elle ne se sent pas totalement épanouie ici. » Je déglutis. Pardon ? Je ne savais pas ce qui me faisait le plus mal dans cette déclaration. Le fait que Maria ne soit pas épanouie chez nous ou bien le fait qu’elle nous aie traité de végétariennes ?

Bon d’accord, moi et mes camarades tentions de nous restreindre mais nous goutions au sang humain régulièrement. « J’aimerais préciser que nous ne sommes pas végétariennes », l’interrompis-je. « Oui, nous choisissons notre nourriture avec précaution, nous tentons de ne pas ôter la vie à des innocents mais dois-je te rappeler que je gagne ma vie en buvant le sang des humains ? » Le sarcasme se sentait dans ma voix. Encore au début de cette semaine, je m’étais rendue à New York pour mettre fin à la vie d’un escroc. J’étais réellement indignée. « Je sais bien que nous avons l’air d’une gentille petite famille mais je pense que tu nous sous-estime. Nous sommes des vampires à part entière. » Non mais dis donc. J’inspirai. Et Viktoria prononça une phrase que j’aurais préféré ne jamais entendre. « De plus, elle a manifesté son désir de me rejoindre en Roumanie, et honnêtement, je pense que ça ne pourrait lui être que bénéfique, Yelena. »

Si mon cœur battait encore, il aurait sûrement raté un battement. On prend quelqu’un sous son aile au lieu de l’éliminer, on l’accueille chez soi, on l’héberge, on lui apprend à se contrôler, on l’occupe, on lui offre une famille alors qu’elle aurait pu devenir un monstre et c’est comme ça qu’on est remercié ? « Après tout ce que j’ai fait pour elle, tout ce que nous avons fait pour elle, c’est ainsi qu’elle nous remercie ? » Mon visage était fermé, figé. « Je sais que Maria vaut mieux que ça. C’est ton petit lavage de cerveau qui l’a changée. » Oups, voilà des mots que je n’aurais pas dû dire. Comme quoi, j'avais une certaine once de haine en moi. Une partie de moi qui ne rejetais pas totalement le conflit. J’avais vu la réaction que cela provoquerait. Et j’avais décidé de le dire quand même. J’étais devenue folle. Je n’étais plus moi-même. Je me calmai rapidement, espérant que Viktoria ne réagirait pas trop brutalement. « De toute manière, nous vivons toutes chacun de notre côté de la planète et nous retrouvons tout simplement souvent ici en Russie. J’espère simplement qu’elle nous rendra régulièrement visite. » Cela, je l’avais vu, calmerait sa réaction.

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

Stars can't shine without darkness
"And I never know quite what to say when you're upset, and it tears me apart that I can't always help you. Just know that I'm always here for you and if you ever fall, I'll be here to catch you, and if you ever feel lonely at four in the morning, I'll be here to talk to you. Know that I'm aware of all your pain, and all the sadness you have, and that I'm willing to help you carry it. Just know that I love you, and that it rips my heart apart to know you're not happy all the time."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Viktoria Edna Dacian
Trick or Treat ?
avatar
» MESSAGES : 317
» WHERE ARE YOU ? : Not so Alone + Beggins to have relations again
» POWER : Powers control + Take it, use it, give it back... or not
» RPG AGE : Forever Young + 1013 / 21
» JOB : Queen of Clover + The most Tortured
» WHO ? : Beauty Blond + Natalie Dormer
» MULTI COMPTES : Lisa, Ruby et bientot une petite blonde


Ϟ INSIDE OUT & UPSIDE DOWN Ϟ
“RACE: ― Vampire
“NOTEBOOK:
“RELATIONSHIPS:

MessageSujet: Re: Charmante visite ─ Yelena & Viktoria   Dim 27 Avr - 12:46

Yelena & Viktoria
Dear friend, welcome to my dear land, with my dear Rules and my dear lies.


Viktoria savait pertinemment que la réaction qu’aurait la jeune brune ne serait pas douce et tranquille, cependant la méchanceté avec laquelle elle cracha ses mots surpris la roumaine. Elle détourna son regard rouge vers elle sans sourire, sentant toute la rage se déversée de Yelena avec une joie certaine. Pourquoi cette joie ? Elle ne savait pas trop, tout ce qu’elle savait c’était qu’elle aimait voir les gens en colère, sentir cette haine, surtout si c’était elle qui la provoquait, quelle joie de voir le monde de quelqu’un s’écrouler.

« Après tout ce que j’ai fait pour elle, tout ce que nous avons fait pour elle, c’est ainsi qu’elle nous remercie ? »

Que croyait elle donc ? Maria ne faisait pas partie de leur famille, et elle, Viktoria en était sure, avait un mauvais fond. Tous les vampires devenaient mauvais avec le poison, c’était ainsi. Alors Maria ne dérogeait pas à la règle. Eh puis tous les apprentis vampires étaient des ingrats qui ne revaient que de prendre la place de leur mentor. C’était une vérité que chaque mentor se devait d’adopter si il décidait de prendre un nouveau née sous son aile. Le seul moyen de les tenir était de les garder en dessous de vous, et si vous les mettiez sur un piédestal, alors le résultat n’était jamais reluisant. Voilà comme le voyais la jeune femme.

« Je sais que Maria vaut mieux que ça. C’est ton petit lavage de cerveau qui l’a changée. »

Maria ne valait pas mieux que les autres. Elle n’avait rien de spécial. Elle avait certes un pouvoir mais ca ne faisait pas d’elle un être exceptionnel. Elle préférait boire, fumer et coucher que de faire des repas de famille. Voici des valeurs que les deux vieux vampires n’adoptaient pas. Cependant Viktoria l’acceptait et Yelena souhaitait le changer. Et puis elle entendit la seconde partie de sa phrase. Lavage de cerveau ? C’était pathétique. C’est humiliant de croire qu’elle n’avait que cela a faire. Bon, c’était vrai qu’elle lui avait fait les yeux bien doux, mais elle n’avait pas poussé le bouchon aussi loin. Et si elle le pensait, alors Viktoria allait vite li réglé son compte.

« De toute manière, nous vivons toutes chacun de notre côté de la planète et nous retrouvons tout simplement souvent ici en Russie. J’espère simplement qu’elle nous rendra régulièrement visite. »

Viktoria eu un sourire. Voilà, c’était ce qu’elle appelait être raisonnable. Voilà ce qu’elle appelait affronter la vérité. Voilà ce qu’elle appelait devenir sage. Oui, en un sens, elle était heureuse que la jeune femme l’admette. Cependant elle avait envie de la rassurée, et non pas de l’enfoncée. Car quoi qu’on puisse en dire, elle avait toujours apprécié la jeune femme. Car quoi qu’on en dise, elle avait toujours un cour, aussi immobile soit-il.

« Ne t’en fais pas Yelena, cette décision n’est pas définitive. Elle a juste besoin de prendre un peu l’air. »Elle lui fit un sourire dans le but de la rassurant, lui prenant les mains gentiment. « Un apprenti reviens toujours à son mentor. »

Oui, elle était bien placée pour le dire, puisqu’elle était revenue a son mentor en y payant le prix fort. James était surement un salaud, et même un beau salaud, mais si il y avait une chose qu’il avait toujours sut faire, c’était la retrouver. Pour son bien parfois, souvent contre son gré, mais elle avait su lui rendre justice, puisque la dernière fois qu’il l’avait trouvé avait été.... Eh bien... La dernière.

"Yelena je l'apprecie réellement, jamais je ne lui ferais du mal, et tu auras toute la liberté de la voir. Mais je pourais aiesemment comprendre que comme la plupart des gens tu ne me crois pas possible de sentiments"

Codes par Wild Hunger.

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .


In the Valley of the Dolls we sleep, we sleep.
Got a hole inside of me, of me.
Born with a void, hard to destroy with love or hope
Built with a heart broken from the start, and now I die slow.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yelena Vasilova
❝ I'M THE NICE KILLER
avatar
» MESSAGES : 710
» WHERE ARE YOU ? : Russia
» POWER : Probabilité accelérée
» RPG AGE : 2500 ans.
» JOB : Tueuse à gage.
» WHO ? : Mila Kunis
» MULTI COMPTES : Athenodora Volturi & Tanaissa Rossi
“Whatever you do will be insignificant, but it is very important that you do it.” ― Mahatma Gandhi

Ϟ INSIDE OUT & UPSIDE DOWN Ϟ
“RACE: ― Vampire
“NOTEBOOK:
“RELATIONSHIPS:

MessageSujet: Re: Charmante visite ─ Yelena & Viktoria   Mer 18 Juin - 18:06


Yelena & Viktoria
You've got the words to change a Nation but your biting your tongue. You've spent a life time stuck in silence afraid you'll say something wrong. If no one ever hears it how we gonna learn your song. So come on, come on. Come on, come on. You've got a heart as loud as lions so why let your voice be tamed. Maybe we're a little different there's no need to be ashamed. You've got the light to fight the shadows so stop hiding it away. Come on, Come on. - Emeli Sande
________________________
Viktoria sembla prendre un malin plaisir à m’observer perdre mon sang froid, bien qu’elle ne le montra pas ostensiblement. J’avais assez côtoyé la belle blonde pour reconnaitre certaines de ses attitudes. J’avais beau la mépriser pour ce qu’elle me faisait subir, j’avais d’abord appris à l’apprécier. C’était donc un sentiment confus qui m’habitait vis-à-vis d’elle. Je l’appréciais tout en méprisant son attitude envers Maria. Son attitude bien trop séductrice envers la jeune femme, laquelle avait mobilisé toute mon attention ces dernier mois. Je n’aurais pas dû faire montre d’un tel attachement envers ma protégée. Je savais cela, la vie me l’avait appris depuis bien longtemps déjà. De quelque manière, je lui en voulais de me retirer mon nouveau jouet. Je pensais aimer Maria, et c’était probablement le cas, mais elle venait surtout divertir mon existence. Comme la roumaine me l’affirma, la décision de la nouvelle-née n’était certainement pas définitive, et j’aurais la possibilité de la rencontrer encore à de nombreuses occasion. C’était ainsi que les vampires vivaient, et je le savais mieux que personne. Combien de fois ne m’étais-je pas séparée de clans pour mieux leur revenir plus tard. Combien de clans avais-je côtoyé. Combien en avais-je quitté pour revisiter de manière occasionnelle ? Combien de fois même, les membres du clan Vasilova partaient-elles parcourir le monde un temps durant ? Toutefois, le lien qui nous unissait était tellement fort qu’aucune ne doutait de la solidité du clan. La confiance régnait entre nous.

Ma peur provenait probablement du fait  que je ne ressentais pas une telle confiance entre moi et Maria. Je voulais la considérer d’égale à égale mais je ne la voyais pas encore assez mature pour nous être attachée d’une telle manière. Bien sûr, elle voulait faire son expérience. Elle ne désirait pas rester attachée à un clan sans avoir été jeter un coup d’œil ailleurs. De la même manière qu’il était dur pour une jeune personne de se marier sans avoir gouté à plusieurs prétendants. Aucune personne saine, à moins d’agir sous la contrainte, ne s’engagerait sans être sûre de faire le meilleur choix qui soit. L’époque avait tellement changé. J’avais moi-même parcouru énormément de clans mais toujours en compagnie de Taliya. Cependant, elle était ma créatrice. Je n’étais pas celle de Maria. Et il n’existait pas de « créatrice adoptive » chez les vampires. Notre monde ne pouvait accueillir pareil concept. J’avais quitté Taliya de temps à autres, notamment lors de ma rencontre avec Kaplan et elle n’en avait pas fait toute une histoire. Je ne doutais pas toutefois qu’elle ait souffert en silence. Viktoria me rassurait. Je pourrais continuer à voir Maria. J’y comptais bien. Nous étions des adultes et non des parents en plein divorce. Elle évoqua le fait que je ne la croie peut-être pas capable de sentiments.

« Ce n’est pas tellement cela. Je sais pertinemment que tu es capable de sentiment. Je ne connais personne qui ne le soit pas. Mais je pense, il est vrai, que ceux-ci se font rares, parce qu’avec le temps, tu as appris à les contrôler. Peut-être davantage que d’autres. » J’étais honnête avec mon ami. Pour la première fois je n’étais pas aveuglée par la colère et je lui parlais en toute franchise. Je lui expliquais la perception que j’avais d’elle. « Je pense que tu as des sentiments, mais uniquement envers quelques privilégiés. Et je ne sais pas si Maria fait partie de ces privilégiés. Ou si moi-même j’en fais partie. Je ne m’inquiète pas pour moi, mais pour elle si. Contrairement à nous, ses sentiments sont à fleur de peau et je ne veux pas que tu la considère comme un jouet, comme un pion. Je veux être sûre qu’elle est entre de bonnes mains. » J’étais calme. Une expression bienveillante habitait mon visage. Après la tempête, le calme. Il était temps de parler des formalités. C’est sans élever ma voix que je posai à la belle blonde la question qui me brûlait les lèvres. « Pour quand est prévu le départ ? Et pour parler d’un sujet plus plaisant, comment se porte ta fille ? » Quelle chance avait-elle d’avoir enfanté. Moi-même j’aurais aimé avoir une progéniture biologique.

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

Stars can't shine without darkness
"And I never know quite what to say when you're upset, and it tears me apart that I can't always help you. Just know that I'm always here for you and if you ever fall, I'll be here to catch you, and if you ever feel lonely at four in the morning, I'll be here to talk to you. Know that I'm aware of all your pain, and all the sadness you have, and that I'm willing to help you carry it. Just know that I love you, and that it rips my heart apart to know you're not happy all the time."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Viktoria Edna Dacian
Trick or Treat ?
avatar
» MESSAGES : 317
» WHERE ARE YOU ? : Not so Alone + Beggins to have relations again
» POWER : Powers control + Take it, use it, give it back... or not
» RPG AGE : Forever Young + 1013 / 21
» JOB : Queen of Clover + The most Tortured
» WHO ? : Beauty Blond + Natalie Dormer
» MULTI COMPTES : Lisa, Ruby et bientot une petite blonde


Ϟ INSIDE OUT & UPSIDE DOWN Ϟ
“RACE: ― Vampire
“NOTEBOOK:
“RELATIONSHIPS:

MessageSujet: Re: Charmante visite ─ Yelena & Viktoria   Jeu 10 Juil - 13:22

Yelena & Viktoria
Dear friend, welcome to my dear land, with my dear Rules and my dear lies.


VViktoria prenait un malin plaisir à la voir perdre pied. Et tout l monde savait que c’était dans ces moment-là qu’il fallait tirer profit d’une personne, et Vik le savait mieux que personne. Cependant maintenant elle décidait juste la voir se décomposer. Elle adorait Yelena, autant qu’on pouvait aimer une amie qui distrait quelques heures, mais elle la jalousait, et le seul moyen d’arrêter était de lui faire perdre quelque chose qui comptait à ses yeux. Elle n’était pas méchante, mais envieuse, elle devenait exécrable.

« Ce n’est pas tellement cela. Je sais pertinemment que tu es capable de sentiment. Je ne connais personne qui ne le soit pas. Mais je pense, il est vrai, que ceux-ci se font rares, parce qu’avec le temps, tu as appris à les contrôler. Peut-être davantage que d’autres. »

Viktoria hocha la tête d’un air entendu. Bien sûr qu’elle en était capable, et la brune avait raison, le principal problème était qu’en les contrôlant chaque seconde de chaque minute, elle n’avait plus pensé à se laisser envahir par eux. Maintenant sentiments et émotions étaient factices. Juste des choses en l’air, sans intérêt. Qui voulait avoir de la peine ? Qui voulait être surpris ? Personne. Maintenant le seul sentiment la consumant était la colère. Elle se mettait souvent en colère ces derniers temps, et ça n’était rien de bon. Mais elle qui gardait son sang-froid, se sentait défaillir. Rien n’était comme avant chez les Dacians, elle était mise plus bas que terre, sous-estimer. Personne ne la respectais, et parfois elle souhaitait retrouver son royaume, loin d’ici. La bas elle ne servait à rien, et elle se serait crever les yeux plutôt que de l’admettre, mais elle trouvait Yelena chanceuse et la jalousait beaucoup.

« Je pense que tu as des sentiments, mais uniquement envers quelques privilégiés. Et je ne sais pas si Maria fait partie de ces privilégiés. Ou si moi-même j’en fais partie. Je ne m’inquiète pas pour moi, mais pour elle si. Contrairement à nous, ses sentiments sont à fleur de peau et je ne veux pas que tu la considère comme un jouet, comme un pion. Je veux être sûre qu’elle est entre de bonnes mains. »

Viktoria hocha la tête à nouveau. Elle ne comptait pas lui faire de mal, en fait ça serait bénéfique qu’elle soit avec eux. Qu’elle découvre le monde, qu’elle change d’atmosphère. Ca lui ferait sans doute du bien, et quand elle dirait à sa maitresse a quel point elle aurait changé la bas, en bien, sans doute Yelena accepterait l’alliance. Ca serait long, peut-être pas réussit, mais Viktoria avait cela en tête maintenant, et rien ne viendrait contrarier ses plans.

« Pour quand est prévu le départ ? Et pour parler d’un sujet plus plaisant, comment se porte ta fille ? »

Ah sa fille, fierté de Viktoria. Elle ne savait pas quoi dire sur elle, tant elle était vaste comme sujet. Elle pourrait en discuter la nuit durant. Si douce, gentille, bonne avec autrui. Elle ne ressemblait en rien à ses parents. Du moins en morale. Elle ressemblait de plus en plus à son père niveau physique. Les même yeux, les même cheveux bruns, les mêmes manières et la même part de lumière au premier abord, mais avec cet éclat dangereux dans les yeux quand on lui causait des problèmes. Jamais Viktoria n’aurait imaginée se retrouver face à un double féminin de son ancien mari face à elle.

« Elle va très bien, elle était réellement ravie de voir Maria nous rejoindre, si u savais comme elle l’affectionne. Et sache que jamais je ne ferais de mal à Maria. Je l’affectionne tout autant que toi. »

Puis elle se tourna vers le lointain.

« Eh bien on n’a pas fixé de date. Et toi, comment va ta fiancée ? Toujours aussi charmante ? »


Codes par Wild Hunger.

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .


In the Valley of the Dolls we sleep, we sleep.
Got a hole inside of me, of me.
Born with a void, hard to destroy with love or hope
Built with a heart broken from the start, and now I die slow.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yelena Vasilova
❝ I'M THE NICE KILLER
avatar
» MESSAGES : 710
» WHERE ARE YOU ? : Russia
» POWER : Probabilité accelérée
» RPG AGE : 2500 ans.
» JOB : Tueuse à gage.
» WHO ? : Mila Kunis
» MULTI COMPTES : Athenodora Volturi & Tanaissa Rossi
“Whatever you do will be insignificant, but it is very important that you do it.” ― Mahatma Gandhi

Ϟ INSIDE OUT & UPSIDE DOWN Ϟ
“RACE: ― Vampire
“NOTEBOOK:
“RELATIONSHIPS:

MessageSujet: Re: Charmante visite ─ Yelena & Viktoria   Dim 13 Juil - 21:23

Viktoria & Yelena
There's nothing that I'd take back, but it's hard to say there's nothing I regret. Cause when I sing, you shout, I breathe out loud, you bleed, we crawl like animals, but when it's over, I'm still awake. A thousand silhouettes dancing on my chest, no matter where I sleep, you are haunting me
Viktoria acquiesça à tout ce que je lui dis ou presque par un hochement de la tête. Nous étions de retour sur un terrain d’entente. Lorsque je m’enquis de sa fille, je clos la dispute définitivement. Nous étions à nouveau deux femmes tournées vers la famille et partageant certains points communs, quand bien même ceux-ci m’avaient semblés bien faibles ces derniers temps face aux différents qui nous séparaient. J’espérais fortement que la roumaine ne viendrait pas ranimer ces différents en tentant de me rallier à nouveau à sa cause. Je savais que je ne cèderais jamais, même pas pour les beaux yeux de Maria car j’étais tout à fait contre le mode de vie que le clan Dacian nous proposait. Je ne jurais que par l’anonymat de notre espèce puisque cela ne m’empêchait de vivre une vie paisible à la fois en Russie et à Chicago. Je ne ressentais pas le besoin d’asseoir ma puissance auprès d’eux. Ma motivation pour l’anonymat n’était pas non plus motivée par la peur des représailles possibles suite à la révélation de l’existence des vampires. Je ne voyais simplement pas l’intérêt de révéler notre nature alors que nous pouvions vivre en harmonie comme si de rien était. De plus, une fois notre existence révélée, les humains se mettraient probablement à paniquer et les tuer deviendrait une tâche pénible.

Viktoria m’assura que sa fille allait très bien et qu’elle était ravie de voir Maria les rejoindre, ce dont je ne doutais pas. Elle devait être heureuse de voir une jeune fille se joindre à eux, une âme aussi joyeuse et innocente que Maria. Cela devait lui changer de tous ces vieux vampires rancuniers. Elle m’affirma également affectionner Maria tout autant que moi. Sa phrase n’était pas très claire. L’affectionnait-elle autant que moi-même j’affectionnais Maria ou affectionnait-elle Maria autant qu’elle m’affectionnait moi ? Et dans ce deuxième cas, cela voulait-il dire qu’elle nous affectionnait toutes deux grandement ou qu’elle n’affectionnait aucune de nous deux ? Tout cela était très flou. « Voilà une phrase qui peut revêtir beaucoup de sens », lui assénai-je. Je ne précisai pas ma pensée, préférant ne pas débiter toute la réflexion qui venait de m’habiter. Mon amie était une femme d’esprit et elle comprendrait aisément l’ambiguïté qui relevait de cette formulation. Je lui lançai un regard entendu. Mais je supposai que la première signification était de mise ici puisqu’elle avait précisé ne pas avoir l’intention de faire du mal à Maria. Cela ne m’empêchait pas d’envisager les possibilités.

La belle roumaine m’apprit qu’aucune date n’avait été fixée pour le départ de la jeune vampire. Bien que je le cachai savamment, cela fut en quelque sorte un soulagement pour moi. Elle s’enquit ensuite de ma fiancée ce que je trouvais tout à fait sympathique de sa part, du moins tant qu’il n’y avait pas d’arrière-pensée derrière ses paroles. On ne pouvait jamais être sûre avec elle. « Ma fiancée se porte très bien. Nous sommes très heureuses ensemble et rien ne semble venir troubler notre bonheur. » J’espérais ne pas m’exprimer trop vite. La dernière chose dont je voulais c’était de perdre ma belle Olja, la fleur de mon existence. Je posai alors une question qui allait peut-être sembler stupide mais il fallait bien faire la conversation et même les vampires savaient parler de choses futiles. « Et toi ma belle, l’amour a-t-il frappé à ta porte ? Ou du moins as-tu des prétendants ? » Soudain, j’eus une idée qui me parut plaisante. « Que dirais-tu d’organiser une bal. Pas tout de suite, mais dans quelques mois. Tu inviterais Maria et ta fille, peut-être d’autres de tes amis et nous danserions dans la nuit dans ce château, ou le vôtre si tu préfères. Un bal de vampire, n’est-ce pas exquis ? » J’étais probablement folle d’inviter d’autres membres du clan de Viktoria sur ma propriété mais je les croyais assez civilisés pour ne pas nous attaquer. De plus, nous n’étions pas leurs adversaires. Simplement, nous n’étions pas leurs alliées. Je tenais toutefois à leur exprimer ma neutralité. Je me réjouissais également de voir Maria. « Simplement, je ne veux pas voir d’autres dirigeants de Dacia ici. Je ne suis pas sûre de pouvoir accueillir Scipio ou Heinrich ici. »


code by Silver Lungs

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

Stars can't shine without darkness
"And I never know quite what to say when you're upset, and it tears me apart that I can't always help you. Just know that I'm always here for you and if you ever fall, I'll be here to catch you, and if you ever feel lonely at four in the morning, I'll be here to talk to you. Know that I'm aware of all your pain, and all the sadness you have, and that I'm willing to help you carry it. Just know that I love you, and that it rips my heart apart to know you're not happy all the time."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Viktoria Edna Dacian
Trick or Treat ?
avatar
» MESSAGES : 317
» WHERE ARE YOU ? : Not so Alone + Beggins to have relations again
» POWER : Powers control + Take it, use it, give it back... or not
» RPG AGE : Forever Young + 1013 / 21
» JOB : Queen of Clover + The most Tortured
» WHO ? : Beauty Blond + Natalie Dormer
» MULTI COMPTES : Lisa, Ruby et bientot une petite blonde


Ϟ INSIDE OUT & UPSIDE DOWN Ϟ
“RACE: ― Vampire
“NOTEBOOK:
“RELATIONSHIPS:

MessageSujet: Re: Charmante visite ─ Yelena & Viktoria   Dim 3 Aoû - 15:11

Yelena & Viktoria
Dear friend, welcome to my dear land, with my dear Rules and my dear lies.


VIl y avait en Viktoria un sentiment de vieille amertume. Pourquoi ? Envers qui ? Envers Yelena bien sûr. Elle avait tout, une fiancée, une créatrice qui l’aimait, un clan soudé, un château, du sang, et Maria. Maria n’apparaissait pas comme un simple vampire pour Viktoria, elle apparaissait comme un joyau. Voyez-vous, Vitoria considérait sa vie comme une couronne, et une fois remplie, elle lui apporterait constance et pouvoir. Et Maria était un joyau que la vampire cherchait absolument a avoir. Elle avait prétendu aux personnes de son entourage que c’était pour l’intérêt du clan, mais Maria était devenue comme un besoin pour elle.

Fougueuse, elle était tout ce que Viktoria n’était plus. Pleine de vie, de vengeance, de bonheur. Elle avait cependant un grand point faible. Elle était amoureuse. L’amour était sans doute la chose la plus délicieuse aux yeux de Viktoria. Elle n’y voyait pas un signe de pureté et de grandeur, juste de faiblesse, un point sur lequel appuyer. Et elle avait appuyée très fort pour que Maria les rejoignes. Et bientôt ca serait le cas. Maria devait se douter qu’elle voulait la recruter, pour l’avoir a ses cotés.

Viktoria ne s’était jamais rien refusée, pas même un être vampirique. Et si elle voulait cette personne dans son camp, elle l’aurait.

« Voilà une phrase qui peut revêtir beaucoup de sens »

Viktoria eut un rire clair. Il penchait entre celui d’une jeune femme, cristallin, et celui d’une vieille fille aigrit, puissant. Elle n’y voyait elle pas de sens possibles. Elle l’affectionnait tout autant que Yelena l’affectionnait, mais pas de la même manière.

« Eh bien, je dirais simplement que je souhaite autant son bien que tu lui en souhaites. »

Mais elle ne souhaitait pas revenir sur le terrain de débat et de dispute, et ne fit pas d’autre réflexion, le but n’était pas de se battre avec elle ou même d’en parler, juste de l’informer. Et si ca ne lui plaisait, alors tant pis. Tell une petite fille qui voulait la poupée Barbie de sa voisine, Viktoria n’hésiterais pas une seconde a la lui voler contre son accord.

« Ma fiancée se porte très bien. Nous sommes très heureuses ensemble et rien ne semble venir troubler notre bonheur. »

Yelena était optimiste. C’était une qualité rare de leurs jours. Viktoria étala son sourire. Ca pouvait paraitre pour de l’attendrissement, mais elle y voyait juste la la preuve que la guerre s’approchait a grands pas, s’insinuant lentement vers eux, sous leur nez, alors que les Vasilova espéraient encore avoir une chance de s’en sortir sans contusions. Mais ils allaient devoir choisir leur camp, et pas à la dernière minute s’ils voulaient pouvoir sauver un maximum de membres de leur clan.

« Et toi ma belle, l’amour a-t-il frappé à ta porte ? Ou du moins as-tu des prétendants ? »

Viktoria était une adepte des prétendants. Elle aimait autant les humains que les vampires. La plupart du temps, quand elle passait du bon temps avec une personne c’était par intérêt. Elle ne ressentait plus le genre de sentiment amoureux depuis longtemps. Et c’était pour elle une faiblesse, inutile.

« Il faut croire que je suis destinée a ne pas trouver le grand amour. Je ne suis jamais seule bien longtemps, mais je ne trouve pas de personne avec qui partager ma vie. Enfin, ma mort. »

Puis elle vit Yelena avoir son sourire s’allongé aussi, et bien plus enthousiaste elle déclara d’une voix sure :

« Que dirais-tu d’organiser une bal. Pas tout de suite, mais dans quelques mois. Tu inviterais Maria et ta fille, peut-être d’autres de tes amis et nous danserions dans la nuit dans ce château, ou le vôtre si tu préfères. Un bal de vampire, n’est-ce pas exquis ? »

Quelle délicieuse idée en effet. Viktoria imaginait déjà la réception. Grandiose, surtout connaissant les Vasilova, ils feraient ça très bien.  Elle lui faisait confiance. Elle voulut ajouter quelque chose, mais elle n’en eut pas le temps.

« Simplement, je ne veux pas voir d’autres dirigeants de Dacia ici. Je ne suis pas sûre de pouvoir accueillir Scipio ou Heinrich ici. »

Elle hocha la tête d’un air entendu.

« Bien sur, il n’y a pas de problème, je n’inviterais que mes plus proches... connaissances du château. » elle avait son propre réseau. Elle n’avait pas pensé à inviter les autres vampires. « Pourquoi ne pas l’organiser d’ici trois mois, cela pourrait être très charmant ! Un bal comme nous en faisions autrefois, avec de grandes robes, et de beaux buffets.»

Puis une idée lui traversa la tête. Elle se prit à repenser a sa demeure en Antarctique. Ou plutôt, son château. Elle avait laissé ses affaires et son territoire perdu entre les mains d’Eleanor, ancienne dame de compagnie, et son mari. Elle savait que Eleanor avait bien pris son château en main, l’avait bien fait, mais elle souhaitait y remettre les pieds.

« Pourquoi ne pas organiser cela dans mon château en Antarctique. Il ferait un endroit idéal pour une si belle réception ! »


Elle la regarda, les yeux un peu dans le vague, se souvenant de la première fois ou elle s’était sentie vampire.


Codes par Wild Hunger.

HRP:: On pourrais ouvrir un nouveau sujet, entre la fin de l'intrigue de la lune rouge et de l'event? Maria serait donc devenue une Dacian.

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .


In the Valley of the Dolls we sleep, we sleep.
Got a hole inside of me, of me.
Born with a void, hard to destroy with love or hope
Built with a heart broken from the start, and now I die slow.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yelena Vasilova
❝ I'M THE NICE KILLER
avatar
» MESSAGES : 710
» WHERE ARE YOU ? : Russia
» POWER : Probabilité accelérée
» RPG AGE : 2500 ans.
» JOB : Tueuse à gage.
» WHO ? : Mila Kunis
» MULTI COMPTES : Athenodora Volturi & Tanaissa Rossi
“Whatever you do will be insignificant, but it is very important that you do it.” ― Mahatma Gandhi

Ϟ INSIDE OUT & UPSIDE DOWN Ϟ
“RACE: ― Vampire
“NOTEBOOK:
“RELATIONSHIPS:

MessageSujet: Re: Charmante visite ─ Yelena & Viktoria   Lun 4 Aoû - 20:44

yelena ∞ viktoria

Nous avions définitivement clos la discussion au sujet de Maria en commençant à parler de nos proches respectifs. Viktoria m'avait assuré que sa phrase n'avait pas de sens caché et qu'elle souhaitait autant de bien à Maria que moi. Au sujet de ses prétendants, mon amie évoqua son incapacité à trouver l'âme sœur. Je la comprenais et trouvais cela naturel étant donné qu'elle avait déjà par le passé connu une grande histoire d'amour. J'avais moi-même énormément de chance d'avoir rencontré une seconde âme sœur. Je ne considérais pas que l'amour que j'avais éprouvé pour Kaplan fut plus grand que celui que j'éprouvais à présent pour Olja et inversement. Il était tellement rare pour un être de rencontrer deux personnes durant sa vie qu'elle aimât de la même puissance, d'une puissance inestimable. Et le phénomène était d'autant plus rare chez les immortels qui attachaient à leur moitié une loyauté sans faille. « Il faut croire que je suis destinée à ne pas trouver le grand amour. Je ne suis jamais seule bien longtemps, mais je ne trouve pas de personne avec qui partager ma vie. Enfin, ma mort. » J'émis un léger rire à ce trait d'esprit. Même si je ne partageais pas son avis. Dans mon opinion, ma vie humaine avait été ma gestation et ma vie vampirique était tout simplement… ma vie. Cela était sûrement dû au fait que j'avais été préparée lors de ma vie humaine à ce qui m'attendait. Que j'avais été "élevée" pendant deux ans en vue de cette transformation qui allait m'offrir l'immortalité.

« N'aie pas une attitude si défaitiste, je suis sûre que tu finiras par trouver ta moitié. Du moins je l'espère, je ne peux imaginer plus triste que de finir seule, et bien plus au vu des nombreux siècles que tu risques de devoir affronter. » Mes paroles pouvaient sembler tristes et pessimistes. Mais moi, je n'avais point du tout cette philosophie là. Bien évidemment, j'avais Olja. Ce qui faisait des siècles à venir une heureuse perspective. J'avais également l'exemple de Taliya qui jamais encore n'avait rencontré l'âme sœur, et pourtant gardait une certaine joie de vivre. Cela était sûrement du aux rebondissements qu'elle avait connus tout au long de sa vie, lorsqu'à deux (ou à trois), nous avions traversé le monde et partager la vie de nombreux autres vampires. Ou cela était-il peut-être dû au fait qu'elle se satisfaisait de ses innombrables aventures. La recette du bonheur n'était pas identique à tout un chacun. Enfin, j'avais lancé cette idée de bal. Et Viktoria la trouva tout à fait à son goût, ce qui m'emplit de joie. J'avais la chance de pouvoir encore me réjouir de faits parfois insignifiants. Et je ne voyais pas cela comme un défaut. Tout au contraire. Les jeunes d'aujourd'hui et les gens du monde actuel était souvent si indifférents. N'être étonné de rien semblaient parfois dans leur bouche comme un accomplissement. Après deux millénaires de vie, j'étais plus qu'heureuse de pouvoir encore être surprise. J'avais traversé des périodes d'ennuis immenses et j'avais du à un certain moment, m'efforcer de voir la beauté dans certains phénomènes. Mais l'exercice m'avait amené à la détecter dans presque tout. J'avais par exemple détecté de la beauté chez Viktoria. Et ce n'était pas rien.

« Dans trois mois donc ! » Cela me servait de confirmation. J'étais heureuse de la voir aussi réjouie que moi à l'idée du bal, des longues robes et de tout ce qui allait avec. « Les plus jeunes seront probablement un peu perdus et charmés devant un tel événement qu'ils n'ont pu voir que dans les films.  » Enfin, la belle roumaine me proposa d'organiser tout cela dans son château en Antarctique. C'était là une proposition à laquelle je ne m'attendais pas le moins du monde. Mais celle-ci me séduit instantanément. J'avais hâte de découvrir un élément encore inconnu de la vie de la belle blonde. Et je ne pouvais envisager endroit plus beau que l'antarctique pour un bal d'immortels. La splendeur et surtout la propreté, la nature intouchée des lieux en faisait un paradis. « Considérons cela une affaire close ! » Je n'avais rien à ajouter. A moins que… j'avais peut-être une condition à poser. « A une condition seulement. Tu ne peux m'écarter de l'organisation, je veux aider à la mise en place du bal.  » L'affaire était close et j'avais hâte d'être trois mois plus tard.

the end.



code by Silver Lungs

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

Stars can't shine without darkness
"And I never know quite what to say when you're upset, and it tears me apart that I can't always help you. Just know that I'm always here for you and if you ever fall, I'll be here to catch you, and if you ever feel lonely at four in the morning, I'll be here to talk to you. Know that I'm aware of all your pain, and all the sadness you have, and that I'm willing to help you carry it. Just know that I love you, and that it rips my heart apart to know you're not happy all the time."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Charmante visite ─ Yelena & Viktoria   

Revenir en haut Aller en bas
 

Charmante visite ─ Yelena & Viktoria

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Charmante visite ─ Yelena & Viktoria
» Visite au musée archéologique du Val d''Oise.
» visite chez le gynéco
» salle de visite médicale n°3 infirmière Noeliana
» Que pensez-vous de la visite du President Iranien à Columbia

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
⚔ A THOUSAND YEARS ― TWILIGHT RPG ⚔ :: 


— (HJ) WHEN YOU'RE JUST A BEGINNER YOU HAVE TO DO A LOT OF STUFF;
 :: ⚔ THERE IS NO HOPE HERE ⚔ :: † Saison 3 † :: Topics terminés
-