AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Venez vous inscrire à l'event ICI. Vous pouvez aussi laisser un gentil mot sur notre fiche PRD ICI et n'oubliez pas de voter les amours !

Partagez | 
 

 Bella Cullen ♦ «Ces plaisirs violents ont des fins violentes. Dans leurs excès ils meurent tels la poudre et le feu que leur baiser consume.»

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar

MessageSujet: Bella Cullen ♦ «Ces plaisirs violents ont des fins violentes. Dans leurs excès ils meurent tels la poudre et le feu que leur baiser consume.»   Dim 1 Juin - 12:04


©️ Copyright Avatar
Isabella Marie «Bella» Cullen.
ft. Kristen Stewart.
 

 Né le:: 13 septembre 1987
 Age d'Apparence:: 19 ans
 Sexe:: Féminin
 Origine:: Forks, États-Unis
 Statut:: Mariée
 Pouvoir:: Bouclier psychique
 Allégeance:: Cullen Coven
 Péché:: Colère
 Race:: Vampire
 Profession:: Mère
 Régime Alimentaire:: «végétarienne» : sang animal.

 


 
 
Informations


 SI VOUS ÉTIEZ UNE FLEUR • Orchidée
 SI VOUS ÉTIEZ UNE ÉPOQUE • Aujourd'hui.
 SI VOUS ÉTIEZ UN ANIMAL • Un agneau. o/
 SI VOUS ÉTIEZ UNE QUALITÉ ET UN DÉFAUT • La compassion - le manque de confiance en soi
 AMBITION(S) • Protéger ma famille.
 SECRETS(S) • Hm, si je le dis ça n'en sera plus un....

 
Psychologie


 CARACTÈRE • En tant qu'humaine, la « confiance en soi » était une notion inconnue de mon vocabulaire. De nature angoissée, mes ongles constamment rongés étaient les témoins des nombreux moments où je me sentis mal à l'aise. Un de mes grands défauts était mon auto-dévalorisation, dont je faisais preuve à chaque démonstration d'amour d'Edward. Il faut dire que j'avais énormément de mal à comprendre quelles raisons motivaient un vampire d'allure aussi parfaite à éprouver des sentiments amoureux pour une insignifiante, inintéressante humaine comme moi.
Discrète et plutôt solitaire, c'est sans doute ce qui me rapprocha d'Edward.  Ma maladresse aussi, d'ailleurs. Mais ça, c'est une autre histoire. Je suis également quelqu'un de doux, et tout particulièrement lorsque je découvris la véritable nature d'Edward. (Je n'ai pas fui, aussi pourrait-on me qualifier de courageuse? Plusieurs fois j'ai voulu me sacrifier pour lui laisser la vie sauve.)
Désormais immortelle, je n'ai pas énormément changé, mis à part que me sentant plus forte, je ressens moins le besoin ou l'utilité de me dévaloriser à tout bout de champ. J'ai beaucoup plus confiance en moi et je ferai ce qu'il faut pour protéger les Cullen et le reste de ma famille.
 
Histoire


Je suis née un treize septembre à Forks, cette ville triste et pluvieuse qui est aujourd'hui si importante à mes yeux. Les premières années de ma vie furent paisibles ; j'étais entourée de parents aimants, une mère excentrique et un père au sérieux révélateur de son métier, policier. Mais au fil du temps l'amour de mes parents finit par s'altérer, et ma mère prit la triste décision de quitter la maison dans laquelle j'avais passé mes deux premières années, m'emmenant avec elle. Nous nous installâmes en Arizona, dans la ville de Phoenix. Timide et discrète, je ne me fis que de rares amis, ma maladresse attirant les moqueries des autres enfants. Mes camarades de classe prenaient un malin plaisir à me faire passer pour une extra-terrestre. Très vite je me sentis à part, différente des autres. Et c'est sûrement ce que j'étais. Je tentai de me mettre à la danse classique. Malheureusement j'essuyai encore une fois un échec à cause de mes deux pieds gauches, la grâce n'étant pas ma principale qualité. Aussi décidai-je d'arrêter cette discipline, me concentrant sur l'école. Je possédais heureusement un grand intérêt pour ce que j'étudiais, et j'étais suffisamment motivée et intelligente pour exceller dans la plupart des matières.
Lorsque je rentrais à la maison, je me retrouvais face à ma mère, triste d'être seule. Je pense qu'elle déteste se retrouver sans personne pour s'occuper d'elle. Elle se sentit mieux en trouvant Phil, un joueur de Baseball de haut niveau. La magie opéra rapidement entre les deux, et ils finirent par se marier. Voir ma mère heureuse aux côtés d'un homme aussi gentil et doux que Phil ramena le sourire sur mes lèvres, et je cessai de m'inquiéter. Ce mariage serait le bon.
L'élément déclencheur du grand tournant que prit ma vie par la suite fut la nouvelle que Renée m'annonça: pour poursuivre sa carrière en tant que joueur de Baseball, Phil devait continuer à jouer dans la ville de Jacksonville. La nouvelle ne m'enchanta guère. Mais je me sentais coupable que ma mère et Phil ne puissent pas se déplacer autant qu'ils le voulaient, par ma faute. Aussi décidai-je de retourner vivre dans ma ville natale, chez mon père. Bien entendu l'éloignement géographique avait dégradé le peu de complicité que j'avais construite avec Charlie durant les quelques jours de vacances que je passais chez lui. Je me doutais donc bien que ce ne serait pas facile.
Mon père déploya de grands efforts pour que je me sente à l'aise chez lui. Après des retrouvailles embarrassées et quelques tentatives de conversation gênantes, nous finîmes tous deux par abandonner. Nous savions aussi bien l'un que l'autre que j'étais aussi silencieuse et réservée que lui, et peu à peu la gêne de nos silences s'effaça. Charlie m'offrit une camionnette, en guise de « cadeau de bienvenue » et pour que je puisse me déplacer à ma guise. Je rencontrai par la même occasion Jacob et son père Billy, que j'avais connus toute petite.
Lors de mon premier jour au lycée, je fus surprise que tout le monde s'intéresse à la petite nouvelle venue d'Arizona que j'étais. Le petit groupe que je rencontrai-constitué de Mike, Angela, Jessica, Tyler et Eric-m'accueillit de la meilleure des façons, et, bien qu'intimidée, je fus heureuse de trouver des gens aussi sympathiques. Cependant, je remarquai durant mon tout premier repas à la cafétéria un groupe d'élèves qui se distinguait des autres. Pâles, d'une beauté mystérieuse et improbable, les cinq jeunes gens attiraient tous les regards. L'un deux en particulier. Son visage était aussi troublant que les regards peu amènes qu'il ne cessa de me lancer durant tout le repas. Je ne compris pas la raison de cette antipathie qu'il avait l'air de ressentir pour moi. Jessica se chargea de les présenter. Je retins chacun des prénoms, mais celui d'Edward se grava au fer rouge dans ma mémoire. Ma nouvelle amie ajouta cependant qu' «aucune fille n'a l'air assez bien pour lui.»
Les choses empirèrent lorsque je me retrouvai avec le mystérieux jeune homme aux boucles cuivrées  en guise de voisin de paillasse pendant le cours de biologie. J'atteignis le summum de l'incrédulité en le voyant plaquer une main sur sa bouche et son nez dès qu'il me vit entrer dans la pièce. Tout simplement comme si ma vue ou mon odeur le dégoûtait au plus haut point. Je ne sus absolument pas comment réagir. Aussi décidai-je de l'ignorer. Dans la mesure du possible, car Edward me fascinait tant que mes yeux déviaient régulièrement dans sa direction. Je sentais également son regard pesant sur moi, ce qui me mettait encore plus mal à l'aise. Pourquoi avait-il l'air de me haïr de la sorte?
Ce n'est que deux semaines plus tard qu'Edward daigna revenir en cours, après une absence dont je pensais être la cause. Étrangement, je constatai qu'il était désormais en mesure de m'adresser la parole, sans agressivité. Nous eûmes une conversation amicale, jusqu'à ce que je ne fasse une remarque sur la couleur de ses yeux, passée d'un noir corbeau à un doré des plus exquis. Edward se renferma immédiatement sur lui-même, et c'est à ce moment-là que je réalisai qu'il avait un véritable secret. Bien entendu j'étais loin de me douter de sa nature vampirique!
C'est à partir de ce moment là qu'Edward eut à me sauver la vie à plusieurs reprises. La première fois, il me protégea d'une mort certaine en repoussant d'une seule main la camionnette de Tyler qui, ayant dérapé sur le verglas, se dirigeait droit vers moi, prête à me broyer contre mon propre véhicule. Je me souviendrai toujours du métal de la carrosserie s'écrasant et pliant sur la main d'Edward, sans qu'il ne se blesse. Il tenta plus tard de me faire croire que j'avais rêvé, qu'il n'était pas intervenu et que le choc me faisait dire n'importe quoi.
La seconde fois, ce fut des griffes d'une bande de jeunes hommes aux intentions louches qu'il me tira, à Port Angeles. Je découvris qu'il me suivait, et Edward finit par m'expliquer que malgré ma maladresse qui avait le don de l'exaspérer, il avait constamment le besoin de savoir que j'étais saine et sauve, en sécurité.
Entre temps, Jacob me renseigna sur les légendes Quileutes et des habitants de la Push. Inconsciemment il me mit sur la piste de la véritable nature d'Edward et sa famille adoptive.
Après quelques recherches, je finis par le découvrir: Sa force, sa vitesse, sa peau dure et glaciale... Edward était un vampire. J'eus tellement de mal à y croire au début... Mais lorsque je lui annonçai que je savais tout, il ne nia pas.
Ce jour-là, après être entré dans une colère noire pour me faire peur et me pousser à le fuir, il finit par rendre les armes, et m'expliqua tout de lui. Son régime alimentaire, son don, le fait que je sois sa «dose d'héroïne»... Mon odeur l'attirait irrémédiablement. C'est la raison pour laquelle il m'avait fuit pendant des jours entiers. Il voulait rester loin de moi pour être sûr de ne pas m'attaquer.
Il me semble que nous prîmes pleinement conscience de nos sentiments cet après-midi là, au beau milieu de la forêt.
S'ensuivirent notre premier baiser, éprouvant pour lui, et la révélation de notre relation au grand jour. Tout se passait bien jusqu'à ce que lors d'une partie de Baseball que les Cullen disputaient pendant un orage, nous fîmes la rencontre de trois vampires nomades. L'un d'eux, James, réalisa que j'étais une humaine, et prit la décision de me traquer jusqu'à ce que mort s'ensuive. S'enchaînèrent alors la panique et la fuite. Je culpabilisais de mettre ainsi en danger les Cullen, mais je savais que j'étais en sécurité avec Alice et Jasper, qui m'emmenèrent loin de Forks.
Malheureusement James me tendit un piège, me persuadant qu'il détenait ma mère, et que je devais le rejoindre si je voulais qu'elle ait la vie sauve. Je me rendis immédiatement au studio de danse duquel il m'avait appelée, et réalisai que c'était un piège. Je tentai de fuir, en vain. James finit par me mordre, juste avant qu'Edward ne débarque et ne se jette sur lui. Ils luttèrent pendant quelques minutes, tandis que le venin vampirique brûlait horriblement dans mes veines. Finalement les autres Cullen arrivèrent et détruisirent James. Mais la tâche la plus difficile d'Edward fut de retirer le venin de mes veines. Il refusait de me laisser me transformer en vampire, mais craignait de ne pas pouvoir arrêter de boire mon sang.
Fort heureusement il y parvint, sinon je ne serais pas ici aujourd'hui pour vous le raconter.
Après un bref rétablissement, nous pûmes enfin nous retrouver. Mais une ombre demeurait au tableau. Je voulais devenir vampire à mon tour. Parce que vieillir signifiait mourir, et que mourir signifiait quitter Edward pour toujours. Mais celui-ci s'obstinait à refuser.
Le jour de mes dix-huit ans, Alice décida de fêter mon anniversaire à la villa. Cependant un accident des plus banals entraîna la période la plus sombre de toute ma vie. Pendant l'ouverture de mes cadeaux, je me coupai le doigt sur le papier. Jasper, encore jeune végétarien, voulut alors se jeter sur moi, dans une pulsion instinctive. La catastrophe fut évitée de peu. Et pourtant.
Le lendemain, Edward me quitta. Il m'annonça que lui et sa famille devaient partir loin d'ici. Sans moi. Cette période de ma vie fut la plus douloureuse. Sans Edward je n'étais plus rien. Je passai des mois entiers dans un état second. Heureusement je retrouvai Jacob. « Mon soleil ». Il parvenait à calmer ma tristesse,  à chaque fois que je le voyais. Sa présence me fit le plus grand bien. Mais je ne me rendis pas compte qu'il tombait petit à petit amoureux de moi.
Un jour je réalisai que lorsque je me mettais en danger, j'avais la possibilité d'entendre la voix d'Edward, de voir sa silhouette. Je me mis alors à faire tout et n'importe quoi dans l'espoir qu'il apparaisse encore et encore. Jake me donna des cours de moto.
Mais même lui m'abandonna. Du jour au lendemain, il se fit distant avec moi. Il avait muté et rejoint la meute de Sam Uley. Mais il n'avait le droit de ne rien dire. Alors, de nouveau seule, je décidai de sauter d'une falaise, pour voir Edward une nouvelle fois. Je n'avais pas prévu que je manquerais de me noyer.
Jacob, dont j'avais appris entre temps la nature lupine, me repêcha et me ramena chez moi. Mais là-bas, le téléphone se mit à sonner au moment même où il s'apprêtait à m'embrasser. C'était Edward, mais je n'en savais rien. Jacob lui annonça par erreur ce qu'Edward prit pour ma mort. Peu de temps après, Alice débarqua de nulle part pour m'annoncer qu'elle avait eu une vision d'Edward qui souhaitait mettre un terme à sa vie, me pensant morte. Je devais le retrouver, lui montrer que j'étais bien vivante, le sauver.
Malgré les supplications de Jacob, je partis avec Alice pour Volterra, où vivaient les Volturi, et où Edward allait dévoiler sa nature en public, afin de provoquer les vampires italiens qui le tueraient par la suite. Après une course folle, j'arrivai juste à temps pour empêcher Edward de commettre l'irréparable, le percutant de plein fouet. Les retrouvailles furent presque irréelles, mais les Volturis décidèrent de s'en mêler. Selon eux, les Cullen avaient transgressé la règle stipulant qu'aucun humain ne devait être au courant de l'existence des vampires. Je devais donc mourir. Après qu'une bagarre ait éclaté entre l'un d'eux, Félix, et Edward, nous eûmes la permission de rentrer à Forks en échange de la promesse que je deviendrai à mon tour une immortelle. Mais Edward ne comptait pas tenir cette promesse. De retour à Forks, il posa une condition à ma transformation: l'épouser d'abord.
Seulement, le mariage n'était pour moi qu'une notion absurde, un simple bout de papier. De plus, nous marier à notre âge aurait soulevé énormément de questions auxquelles je ne voulais pas être confrontée.
Un autre problème plus urgent s'imposa à nous: des meurtres et des disparitions à outrance à Seattle. Les Cullen réalisèrent que c'était l'œuvre d'un vampire, mais ignoraient qui en était le commanditaire. Victoria, ou bien les Volturi?
C'est après avoir découvert qu'un vampire inconnu s'était introduit chez moi que les Cullen et les loups décidèrent de faire une trêve afin de mener une enquête, pour mon bien et celui de la population. Il leur fallut également s'entraîner à combattre les nouveaux-nés, sous les directives de Jasper.
Pendant l'enquête, j'eus l'occasion de réfléchir à la proposition d'Edward. J'en vins à poser à mon tour une condition. Je voulais l'aimer «de toutes les façons humainement possibles.», et les relations charnelles en faisaient partie. Je tentai de faire comprendre à Edward ce que je voulais. Lorsqu'il réalisa le danger que cela représentait, et étant de la vieille école, il accepta de ne le faire qu'après le mariage. Ce soir-là, j'eus droit à une véritable demande en mariage, et j'acceptai enfin d'unir mon destin au sien.
Mais en parallèle mon attachement à Jacob se fit de plus en plus ambigu, et il finit par m'avouer son amour peu après avoir appris que j'allais devenir vampire à mon tour.
Peu de temps après, nous découvrîmes que Victoria était à l'origine de cette armée de vampires programmés pour tuer. Nous n'avions plus que quelques jours avant leur arrivée. Tous les Cullen devaient combattre, accompagnés des loups, mais je refusai catégoriquement de laisser Edward et Jake se battre. Nous décidâmes donc de passer la nuit dans une tente, plantée sur une montagne non loin du champ de bataille. La tempête de neige qui se déchaîna cette nuit-là me frigorifia des pieds à la tête, et mes grelottements m'empêchaient de dormir. Jacob vint à ma rescousse, et dut se coucher près de moi pour me réchauffer grâce à sa température corporelle constante, à 42°C. C'est donc sous les yeux d'Edward, qui dut se canaliser pour ne pas lui arracher la tête, que je passai la nuit blottie contre mon meilleur ami. Le lendemain, nous attendîmes patiemment l'arrivée des nouveaux nés. Edward, grâce à son don, pouvait percevoir à travers les pensées des autres, et ainsi suivre le déroulement des opérations. Mais Jacob, que je croyais loin, nous entendit parler de notre mariage. Ce fut sûrement la pire des façons de l'apprendre pour lui. Je crois que je ne l'ai jamais vu aussi en colère contre moi. Fou de rage, il commençait à se précipiter vers le champ de bataille. Mais je le rattrapai rapidement, le suppliant de rester. Il refusa de m'écouter, et me força à lui avouer clairement mes sentiments compliqués pour lui. Je savais que je l'aimais. Mais j'aimais Edward davantage. Jacob refusant toujours de m'écouter, j'abattis ma dernière carte sur la table: je lui demandai, dans un élan de désespoir, de m'embrasser. C'est avec cela que je parvins à apaiser sa colère.
Embrasser Jacob était tellement différent qu'avec Edward. L'un avait la peau froide, pâle et dure comme du marbre. Celle de l'autre était chaude, mate, plus humaine. Mais tous deux me donnaient tellement d'amour. Déboussolée, je vis mon meilleur ami repartir vers la clairière.
La bataille finit par commencer, mais Edward ne décelait pas la trace de Victoria.  La vampire nous avait retrouvés. Elle était accompagnée de Riley, un habitant de Forks qu'elle avait transformé en vampire. Ils nous auraient probablement tués tous les deux si Seth n'avait pas été là pour nous porter secours. Seulement il fut blessé, et Victoria et Riley réussirent à immobiliser Edward. Je n'avais qu'un seul moyen de le sauver: il pourrait se dégager si je parvenais à déconcentrer nos deux ennemis avec mon propre sang. Je parvins à trouver une pierre suffisamment tranchante au sol, et, sans hésiter, entaillai mon bras. Un filet de sang se mit à couler, et comme prévu, cela attira Victoria et Riley. Seth, qui s'était remis de sa blessure, se chargea d'éliminer le vampire. Puis s'engagea une lutte entre Victoria et Edward. Finalement, il réussit à venir à bout d'elle, et mit le feu à son cadavre, avant de m'amener bien vite à la clairière où la bataille était elle aussi terminée. Toute ma famille était saine et sauve. Mais un nouveau né qui était resté caché surgit de nulle part, s'attaquant à Leah Clearwater. Jacob se précipita sur le survivant, mais celui-ci parvint à lui broyer les côtes avant de se faire tuer par les autres loups. Jake, vraiment blessé, fut ramené chez lui par les Quileute. Peu de temps après, les Volturi débarquèrent, et nous réalisâmes tous qu'ils étaient au courant de la création de l'armée de vampires, mais n'avaient rien fait pour l'empêcher de s'en prendre à nous. Jane nous fit remarquer que j'étais toujours humaine, et je dus lui dire que la date de ma transformation avait été fixée.
Encore une fois, tout se termina bien. A une exception près.
J'avais accordé à Alice le droit d'organiser de A à Z notre mariage. Mais plus le grand jour arrivait, plus j'étais triste. Jacob, après son rétablissement, s'était enfui en recevant notre faire-part. De plus, la tension montait.
Le jour J, plus nerveuse que jamais, j'étais néanmoins heureuse de revoir ma mère, et d'être entourée des gens que j'aimais. L'idée du mariage me paraissait encore absurde alors que je m'avançais dans l'allée, en direction de l'autel. Jusqu'à ce que croise le regard d'Edward. A ce moment là, tous mes doutes s'envolèrent. Il n'y avait plus que lui et moi. Notre union me sauta aux yeux comme une évidence.
La cérémonie en elle-même fut courte, et laissa bien vite la place aux festivités. Je me sentais bien, mais mon garçon d'honneur manquait à l'appel. Mais j'étais loin de me douter qu'il viendrait en guise de «cadeau de mariage». Je le retrouvai derrière la villa des Cullen, où je laissai exploser ma joie de le revoir. Cependant la discussion tourna bien vite au drame. Il se mit de nouveau en colère lorsque je lui annonçai que notre lune de miel allait être aussi «normale» que celle de n'importe qui. Bien sûr, je savais qu'il avait peur pour moi. Mais cela ne le regardait pas. Sam et d'autres membres de la meute, ainsi qu'Edward, furent obligés d'intervenir pour emmener Jacob loin de nous. Mon cœur se pinça de nouveau. Néanmoins, il fallait continuer la soirée. Après un dîner copieux et quelques danses, il fut temps pour moi et mon nouveau mari de nous mettre en route, jusqu'à notre destination, qu'Edward avait gardée secrète.
L'île d'Esmé avait tout de paradisiaque. Nous passâmes deux semaines magiques, coupés du monde, et nous nous donnâmes l'un à l'autre.
Au bout de quelques jours, les cauchemars et mon appétit inhabituellement grandissant obscurcirent légèrement notre lune de miel. Mais le coup de massue tomba lorsque, prise de nausées, je réalisai que j'avais du retard. Je n'imaginais pas une seule seconde qu'il était possible qu'un vampire puisse avoir une descendance avec une humaine. Edward non plus, visiblement. Après un bref appel de Carlisle auquel j'annonçai mes soupçons, nous dûmes rentrer précipitamment. J'avais rarement vu Edward aussi en colère. Mais il s'en voulait à lui, et à cette "chose" qui grandissait dans mon ventre. Je dois avouer que j'étais aussi choquée que lui, mais je ne partageais pas son avis. Je voulais garder ce bébé. Comment pouvait-il le haïr alors qu'il l'avait engendré, et que cet enfant ne demandait qu'à voir le jour?
Rosalie fut la seule à réellement me soutenir. Chez les Cullen, certains étaient neutres, et d'autres, comme Edward et Alice, étaient contre le fait de garder le bébé. Tous me voyaient m'affaiblir de jour en jours. Les coups de pieds se multipliaient, et je me faisais de plus en plus fragile. Mais je savais que c'était pour le bien de cet enfant. Je l'aimais, malgré le "mal" qu'il me faisait. Il fallut annoncer à Charlie que j'étais revenue à Forks atteinte d'une maladie qui prendrait du temps à être vaincue. Jacob, quant à lui, tenta à son tour de me convaincre d'avorter. Je refusai de nouveau. J'avais l'impression que personne ne comprenait combien ce bébé avait prit de l'importance pour moi. Je ne pouvais pas m'en séparer.
Son développement accéléré me rendit bientôt si faible que mon cœur menaçait de lâcher à tout moment. Toute nourriture que j'ingérais ne rassasiait pas le bébé. Nous finîmes par comprendre qu'étant à demi-vampire, il avait tout simplement soif. Je dus alors boire du sang, et Carlisle constata rapidement que c'était bel et bien ce don mon enfant avait besoin. Je repris des forces avec ce nouveau régime alimentaire, même si j'étais toujours amaigrie. Ce qui ne m'empêchait pas d'avoir l'impression d'être une baleine!
Le moment fatidique devait bien arriver tôt ou tard. Mais il arriva sans que personne ne s'y attende. Plusieurs craquements se firent entendre dans mon corps. Je ne sais pas quand exactement je perdis connaissance, mais j'eus le temps de sentir une vive douleur me transpercer de toutes parts.
Lorsque je repris conscience, j'étais allongée sur un lit d'hôpital, dans le bureau de Carlisle. J'entendais vaguement les voix paniquées crier autour de moi. Je ne compris qu'une phrase: le bébé allait étouffer si on ne le sortait pas tout de suite.
Je rassemblai donc mes dernières forces pour hurler à Edward de m'inciser sans attendre que la morphine fasse effet. Je sentis enfin une fine lame entailler le bas de mon ventre, avant de sombrer à nouveau. J'enchaînai ainsi les malaises, pendant de longues minutes, la douleur toujours aussi vive. J'avais l'impression d'être passée sous un rouleau compresseur. J'étais brisée de partout. J'ouvris les yeux une dernière fois, pour distinguer le visage du bébé que je venais de mettre au monde. Une petite fille. Renesmée. Sa partie vampirique faisait d'elle l'enfant le plus beau qui soit ; Mais j'eus à peine le temps de la prendre dans mes bras, que je me sentis partir. Mais pas vers l'inconscient. Vers la mort.
Étrangement, je ne mourus pas. Des poussées contre mon cœur pour le faire battre se firent sentir. J'étais juste assez consciente pour m'en rendre compte. Puis, une nouvelle salve de douleur, au niveau de mon cœur me secoua toute entière. Cependant cette douleur ne se calma pas comme toutes les autres. Elle persista, et se mit même à courir dans mes veines. Un véritable brasier s'empara de moi, occupant toute la place dans mon esprit. Je ne sentais rien d'autre que le venin qui circulait en moi, consumant chaque cellule de mon être pour faire de moi celle que je suis désormais.
Je repris peu à peu conscience au bout de deux jours. Même sans avoir rouvert les yeux, je réalisai que mes sens étaient décuplés. J'entendais distinctement les respirations, les bruits extérieurs, et même des battements de cœur. Jacob. Il était là, dans la maison des Cullen. Pourquoi?
Je dus mettre mes questions de côté, laissant le venin finir de me transformer, toujours aussi douloureux.
Enfin, je me résolus à ouvrir les yeux. Là encore, je fus surprise de la différence flagrante entre la vue humaine et la vue vampirique. Tous ces détails que je ne pouvais remarquer en tant que mortelle...  
J'aperçus Edward près de moi. Moi qui pensais connaître chaque parcelle de son visage, j'avais tord. C'était comme si je le voyais pour la première fois. Redécouvrir son toucher aussi fut nouveau. Nous étions tous les deux à la même température. Tout était parfait. Je savais désormais que la mortalité ne nous séparerait pas.
Je découvris également ma toute nouvelle apparence. J'eus d'abord du mal à me reconnaître dans la créature, je dois le dire, fascinante que j'étais devenue. Mes yeux écarlates me choquèrent le plus, et il me fallut du temps pour m'y habituer.
Puis soudain, ma fille me revint en mémoire. Je souhaitais la revoir, m'assurer qu'elle était réelle. Mais Edward m'en empêcha. Renesmée étant à moitié humaine, il était plus prudent que je chasse avant tout.
Ma première chasse fut des plus amusantes. Je découvrais les capacités extraordinaires des vampires: la force, la vitesse, la précision. C'était exaltant.
Je tuai ma première proie seule, un puma, qui ne suffit pas à apaiser ma soif. J'accompagnai donc Edward dans son repas à lui, et nous chassâmes des élans. Alors que nous étions en chemin pour rentrer, je humai soudain une odeur bien plus enivrante que celle du sang animal. Prise d'une pulsion, je me précipitai en direction de l'humain qui se trouvait non loin de là. Mais soudain, je pris conscience de ce que je m'apprêtai à faire. Edward m'empêcha également, avec douceur, de continuer. Je parvins à me contrôler, chose quasiment impossible pour un jeune vampire selon mon mari, et je me forçai à m'éloigner le plus possible de l'humain.
Nous rentrâmes enfin à la villa, et j'eus la joie immense de redécouvrir ma fille. Surprise de constater qu'elle avait l'air bien plus âgée que ce qu'elle aurait dû être, Carlisle m'expliqua que son développement était toujours aussi rapide. J'en conclus donc avec douleur ce que les autres savaient déjà: Renesmée ne vivrait pas longtemps.
Et puis, il a fallu que j'apprenne pour Jacob et son imprégnation. Je ne sais pas si c'est à cause de ma nouvelle nature de vampire, mais mon sang ne fit qu'un tour. Comment osait-il s'approprier ma fille de la sorte? Je le jetai dehors, histoire de ne rien casser au cas où nous en viendrions aux mains. Après une dispute, durant laquelle mon ami tentait de se justifier et de me rassurer, je finis par abandonner. L'imprégnation était irréversible, on ne pouvait rien y faire.
Alice tenant à fêter mon anniversaire, elle profita de l'occasion pour nous offrir, à moi et Edward, un cottage dans la forêt. Nous y passâmes une nuit splendide. Il n'avait plus à craindre de me blesser, nous pouvions tous deux nous laisser aller.
Les jours passèrent ainsi. Je passais la journée à la villa avec ma famille, et la nuit dans les bras de mon mari, plus amoureuse que jamais.
Deux choses vinrent nous inquiéter par la suite. D'abord, la croissance de Renesmée, trop rapide. Ensuite, Irina Denali. Lors d'une partie de chasse avec Jake et Renesmée, je distinguai la silhouette de notre cousine, qui au lieu de venir à notre rencontre, s'enfuit.
De retour à la villa, je fis part de cette réaction étrange aux Cullen, qui comprirent qu'Irina avait dû prendre ma fille pour un enfant immortelle, dont l'existence était formellement interdite. Alice eut dans le même temps une vision des Volturi, venant à notre rencontre pour nous punir d'une telle faute. Irina nous avait donc dénoncés.
Le seul moyen que nous avions pour ne pas nous faire tuer fut de rassembler à notre tour un groupe de vampires qui pourraient nous servir de témoins, afin d'attester de la demi-humanité de Renesmée. Alors, notre famille se divisa en plusieurs groupes, partant aux quatre coins du monde à la recherche d'amis de la famille. Quant à nous, nous décidâmes de rendre visite au clan Denali, en Alaska.
Nous les avons convaincus de la véritable nature de Renesmée, et ils acceptèrent de témoigner pour nous.
Alice et Jasper nous avaient ente temps mystérieusement abandonnés, ne laissant que de vagues explications.
Mais Alice me mit sur la piste d'un fabriquant de faux papiers, J. Jenks. Je pus donc préparer la fuite de ma fille, pour le cas où cela se passerait mal. Je récupérai deux passeports: un pour Nessie, et un second pour Jacob, qui l'accompagnerai. Je me gardai bien d'annoncer mon plan à Edward, car mon esprit imperméable était le seul qu'Aro ne puisse pas sonder.
La villa se remplit petit à petit de vampires envoyés par notre famille, et je découvris les dons que chacun possédait. Ce fut Eleazar, du clan Denali, qui réalisa que j'en possédais un également. Un bouclier psychique, que je pouvais étendre pour protéger d'autres personnes, capable de contrer les attaques comme celle d'Alec ou Jane. Soudain, tous les vampires reprirent espoir. Si jamais une bataille devait éclater, nous serions immunisés contre les attaques mentales.
Mais il me fallait m'entraîner. Les résultats se révélèrent peu concluants au début. Mais je parvins à mes fins.
Le jour tant redouté arriva. Nous étions prêts à nous défendre contre les Volturi, qui ne tardèrent pas à arriver. Irina était avec eux. Aro nous salua d'un sourire faux, et immédiatement commença le débat. Carlisle expliqua la situation, et Aro voulut la preuve en images des dires de son ancien ami. Il se tourna vers Edward, l'invitant à la rejoindre afin que d'un simple contact, il puisse voir tout ce qui se trouvait dans l'esprit de mon mari. J'étais furieuse de laisser Edward se diriger vers Aro, mais nous n'avions pas d'autre choix. Quelques secondes suffirent à l'ancien pour comprendre que tout était vrai. Néanmoins il souhaita voir notre fille de plus près. Accompagnée D'Emmett et Jacob, nous nous dirigeâmes vers l'ancien, qui réalisa une fois de plus que Renesmée était à demi-humaine.
Caïus s'empressa alors de faire venir Irina, soulignant qu'elle s'était trompée. La jeune femme s'excusa platement, aussi bien auprès de notre famille qu'auprès des Volturis.
Puis, tout ce passa très vite. Trois vampires de la garde se jetèrent sur elle, et Caïus se joignit à eux. Quelques secondes plus tard, le vampire blond se tenait à côté des restes incendiés d'Irina.
La bataille aurait éclaté si Alice et Jasper n'étaient pas intervenus. Débarquant de nulle part, accompagnés d'un jeune homme à l'apparence humaine, ils interrompirent la scène et approchèrent d'Aro. C'est ainsi que nous fîmes la connaissance de Nahuel, à moitié vampire et à moitié humain. Aro lui posa quelques questions, sur son histoire, son mode de vie, son régime alimentaire... Et le nouveau venu nous rassura également tous: j'interrompis la discussion en lui demandant quel âge il avait. 150 ans. En grandissant, les hybrides cessaient de vieillir à l'âge de sept ans, avec une apparence de jeune adulte. Renesmée allait pouvoir rester avec nous. Une joie sans nom m'emplit toute entière à l'entente de cette nouvelle.
Les Volturi n'avaient plus aucune raison de s'attaquer à nous. Ils rentrèrent donc chez eux, et nous avons pu pendant quelques temps avoir une vie paisible.
Cependant, une nouvelle ombre se dessina sur le tableau. Un grand conflit naquit au sein de la communauté vampirique, opposant deux grandes et puissantes familles. Les Volturis, qui à maintes reprises ont tenté de nuire à notre famille, se retrouvent face aux Dacian, un clan mené par Stephan et Vladimir, les deux roumains qui avaient accepté de nous aider, repartis terriblement déçus de ne pas s'être battus contre les Volturis. Les vampires doivent faire un choix... Soutenir les Volturis afin de préserver les lois déjà établies, ou se rallier aux Dacian, qui souhaitent révéler au grand jour l'existence des vampires. La seconde option pourrait sembler la plus positive. Cependant la race humaine pourrait se retrouver en danger... Je reste indécise. Quelle décision prendre afin de préserver ma famille mais aussi les humains auxquels je tiens?
 
Et vous?!



 PSEUDONYME • Hélo' ; Pizzie.
 AGE IRL • 17 printemps.
 COMMENT AVEZ-VOUS CONNU LE FORUM • PRD!
COMMENTAIRES • Je suis vraiment heureuse d'avoir atterri ici et de pouvoir tenter ma chance pour jouer notre Bella adorée   
 MOT MAGIQUE (CF REGLEMENT) •  Validé par Lisa la mimosa   

 EST-CE VOTRE DERNIER MOT ? • Oui Jean-Pierre!

 


Dernière édition par Bella M. Cullen le Jeu 12 Juin - 18:47, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Vasilisa Hope
のGood girls do bad things sometimesの
avatar
» MESSAGES : 1004
» WHERE ARE YOU ? : Je voyage entre la Roumanie et Forks
» RPG AGE : 21 ans
» JOB : Serveuse a mis temps, femme de ménage de nuit dans un motel, peintre.
» WHO ? : SelenaHOTGomez
» MULTI COMPTES : Yes, la cannibale Willow, le gentil Kyle, la reine Viktoria


Ϟ INSIDE OUT & UPSIDE DOWN Ϟ
“RACE: ― Quileute
“NOTEBOOK:
“RELATIONSHIPS:

MessageSujet: Re: Bella Cullen ♦ «Ces plaisirs violents ont des fins violentes. Dans leurs excès ils meurent tels la poudre et le feu que leur baiser consume.»   Dim 1 Juin - 16:37

Quelle histoire! J'aime les histoires longues.   

Bienvenue par ici la bella!  

Si tu as des questions harcèles le staff :meuh: 

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .


Our Love was mades to rule the world. You came and broke the perfect girl.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nashoba Black
の SHAPE-SHIFTER の
avatar
» MESSAGES : 1136
» WHERE ARE YOU ? : Forks
» RPG AGE : 13 ans
» JOB : étudiant
» WHO ? : Tomohisa Yamashita
» MULTI COMPTES : Stiofan Dacian


MessageSujet: Re: Bella Cullen ♦ «Ces plaisirs violents ont des fins violentes. Dans leurs excès ils meurent tels la poudre et le feu que leur baiser consume.»   Dim 1 Juin - 17:59

Bienvenue sur le forum où j'espère que tu vas te plaire ^^
Bon courage pour ta fiche

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.dondelanatureparlesdoigts.be/
Shannon B. Volturi
の VOLTURI COVEN の
の VOLTURI COVEN の
avatar
» MESSAGES : 698
» WHERE ARE YOU ? : Behind You...
» POWER : Dark Curse
» RPG AGE : 1466 but it looks like I'm 24
» JOB : Assassin
» WHO ? : Jared Leto
» MULTI COMPTES : -


MessageSujet: Re: Bella Cullen ♦ «Ces plaisirs violents ont des fins violentes. Dans leurs excès ils meurent tels la poudre et le feu que leur baiser consume.»   Dim 1 Juin - 18:48

Welc welc!

Good luck pour ta fichette!

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

    Volturi Coven

    Hate Me. Love Me. Listen To Me. Ignore Me. Do As You Want.
    I Just Don't Care.
    code broadsword.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://athousandyears.forumgratuit.org/t53-shannon-bartholomew-v
Invité
Invité
avatar

MessageSujet: Re: Bella Cullen ♦ «Ces plaisirs violents ont des fins violentes. Dans leurs excès ils meurent tels la poudre et le feu que leur baiser consume.»   Dim 1 Juin - 20:16

Merci à vous!   
Vasilia - Oui, j'ai essayé de pas faire trop long pourtant, je m'emporte vite x)
Revenir en haut Aller en bas
Mayor Helga J. Sharp
の SHE WANTS IT ALL
avatar
» MESSAGES : 114
» WHERE ARE YOU ? : behind my desk in my town hall, honey;
» POWER : memories control;
» RPG AGE : 25 years old;
» JOB : mayor of Forks town;
» WHO ? : Katie Cassidy;
» MULTI COMPTES : Sulpicia Volturi;


Ϟ INSIDE OUT & UPSIDE DOWN Ϟ
“RACE: ― Humain
“NOTEBOOK:
“RELATIONSHIPS:

MessageSujet: Re: Bella Cullen ♦ «Ces plaisirs violents ont des fins violentes. Dans leurs excès ils meurent tels la poudre et le feu que leur baiser consume.»   Lun 2 Juin - 2:29

Re-Bienvenue parmi nous ma chère ! Courage pour la suite <3

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar

MessageSujet: Re: Bella Cullen ♦ «Ces plaisirs violents ont des fins violentes. Dans leurs excès ils meurent tels la poudre et le feu que leur baiser consume.»   Lun 2 Juin - 11:33

Merci beaucoup! J'essaye de terminer ça dans l'après-midi ou ce soir.   
Revenir en haut Aller en bas
Mayor Helga J. Sharp
の SHE WANTS IT ALL
avatar
» MESSAGES : 114
» WHERE ARE YOU ? : behind my desk in my town hall, honey;
» POWER : memories control;
» RPG AGE : 25 years old;
» JOB : mayor of Forks town;
» WHO ? : Katie Cassidy;
» MULTI COMPTES : Sulpicia Volturi;


Ϟ INSIDE OUT & UPSIDE DOWN Ϟ
“RACE: ― Humain
“NOTEBOOK:
“RELATIONSHIPS:

MessageSujet: Re: Bella Cullen ♦ «Ces plaisirs violents ont des fins violentes. Dans leurs excès ils meurent tels la poudre et le feu que leur baiser consume.»   Dim 8 Juin - 21:24


CONGRATULATIONS !


Explications

Bienvenue parmi nous Bella !
La fiche à été entièrement lue, revue, et est conforme au règlement, j'ai donc l'immense plaisir de te VALIDER. Nous te souhaitons de vivre de grandes & belles aventures parmi nous. Cependant, avant de te lâcher dans l'arène de jeu, j'aimerais te présenter les différentes possibilités d'enrichissement pour ton personnage qui se proposent à toi. Désormais validée, assignée à ton groupe : LEAVING DEAD, il te faut très certainement des relations ! Tu peux commencer par poster un nouveau sujet tout beau, tout neuf dans ces différentes sections :

⚔️ Passe au répertoire pour référencer ta célébrité, ton don, demander un lieu, un rang, et tout ce que tu veux !

⚔️ Pour tes liens

⚔️ Tu peux rédiger ton journal intime !

⚔️ Afin de lister tes topics

J'ajouterai que si tu es en recherche d'un personnage précis, je te conseille d'en faire un scénario, et pour cela il te faudra te rendre à cet endroit pour le présenter aux invités => ⚔️

Le petit mot pour la fin ~

Enfin une nouvelle Bella ! Alors, je trouve que tu as parfaitement bien saisi le personnage, j'ai apprécié ton histoire, parfaitement bien détaillée, et toussa. Il n'y a à mon avis aucun faux-pas, et j'encourage ta famille à rejoindre les ROUMAINS! *fait la promo*        :meuh: C'est avec joie que je te valide, et espère que tu passeras de bons moments parmi nous ! Si tu as la moindre question, n'hésite pas à Mpotter le staff ! :3




. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar

MessageSujet: Re: Bella Cullen ♦ «Ces plaisirs violents ont des fins violentes. Dans leurs excès ils meurent tels la poudre et le feu que leur baiser consume.»   Lun 9 Juin - 11:52

Merci beaucoup !  *court partout*   
Contente que ma fiche ait plu, je ferai de mon mieux pour jouer notre chère Bella  
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Bella Cullen ♦ «Ces plaisirs violents ont des fins violentes. Dans leurs excès ils meurent tels la poudre et le feu que leur baiser consume.»   

Revenir en haut Aller en bas
 

Bella Cullen ♦ «Ces plaisirs violents ont des fins violentes. Dans leurs excès ils meurent tels la poudre et le feu que leur baiser consume.»

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Bella Cullen ϟ Matriarche de sa famille à plein temps
» Les Cullen [5/9]
» EVENT N°1 : MARIAGE D'EDWARD & BELLA
» La Caverne aux Milles et un Plaisirs
» URGENT - BELLA - Caniche Champagne 2/3 ans (Dépt 83)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
⚔ A THOUSAND YEARS ― TWILIGHT RPG ⚔ :: 


— (HJ) WHEN YOU'RE JUST A BEGINNER YOU HAVE TO DO A LOT OF STUFF;
 :: ⚔ THERE IS NO HOPE HERE ⚔ :: † Saison 2 †
-